La religieuse directrice de Network mécontente de Rome

Sœur Simone Campbel, directrice de Network et animatrice de la fameuse tournée Nuns on the Bus destinée à aller porter la “bonne parole”, c’est-à-dire la parole contraire à celle des évêques américains, sur l’ObamaCare, est mécontente de la confirmation récente de la Congrégation pour la doctrine de la foi, que les religieuses membres de la Leadership Conference of Women Religious (LCWR), et celles de Network, devaient rentrer dans l’obéissance due aux évêques et accepter une réforme de leur organisation. Elle s’en est épanchée dans les bras largement ouverts et accueillants du Washington Post – dont on connaît l’amour qu’il porte à l’Église catholique… – le 19 avril dernier. Voici quelques extraits de ses sanglots longs…

Vatican_US_Nuns_01441-941« Je mentirais si j’écrivais que je ne suis pas choquée par la réaffirmation de la censure contre la Leadership Conference of Women Religious (LCWR) et par extension de Network, le lobby catholique de justice sociale que je dirige. J’avais espéré que cette censure disparaîtrait en douceur à la manière bureaucratique italienne. Mais il n’en est rien. Au contraire, nous allons continuer à être considéré […] comme un groupe en délicatesse avec la Congrégation pour la doctrine de la foi […] Les religieuses sont comme un ballon de football entre des départements du Vatican qui sont en compétition. Tout cela n’a rien à voir avec la foi. Des officiels du Vatican continuent à dire qu’ils apprécient notre travail quand nous apportons un service direct, mais qu’ils n’aiment pas notre politique quand nous ne sommes pas alignées sur les opinions de quelques évêques américains de la droite dure [en fait, tous les évêques américains sont contre l’ObamaCare que les religieuses de la LCWR et de Network ont soutenu sans ciller… NdT]. [On ne trouve pas dans l’ObamaCare] de financement public de l’avortement. Notre interprétation était la bonne et celle des équipes des évêques fausse. Mais ils continuent à nous critiquer parce que nous avons exprimé publiquement notre désaccord [en fait, tous les évêques américains ont dénoncé le HHS Mandate, décret pris en application de l’ObamaCare, précisément parce qu’il contraignait au remboursement de la pilule abortive… NdT] ».

3 comments

  1. Nathalie

    « mais qu’ils n’aiment pas notre politique quand nous ne sommes pas alignées sur les opinions de quelques évêques américains de la droite dure »
    Leurs « opinions » étant, en l’occurence, un rappel des vérités de la Foi.
    Donc, quand leurs opinions ne sont pas alignée sur la Foi, qu’elles ont promis de servir par ailleurs, ça fait du grabuge.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>