ANSA974934_LancioGrande

La responsabilité ecclésiale des évêques

Download PDF

Deux nouveaux évêques ont été ordonnés par le Saint-Père samedi 19 mars dans la basilique Saint-Pierre : un espagnol de 64 ans, Mgr Miguel Ángel Ayuso Guixot, actuellement secrétaire du Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux, après avoir été notamment missionnaire en Egypte et au Soudan puis président du Pisai, l’Institut pontifical des Etudes arabes et d’Islamologie ; et un américain de 53 ans, Mgr Peter Brian Wells, ancien assesseur aux affaires générales de la secrétairerie d’Etat du Saint-Siège, nommé nonce apostolique en Afrique du Sud, Botswana, Lesotho et Namibie.

Dans son homélie le Saint-Père a mis l’accent sur la responsabilité ecclésiale des évêques. C’est par l’intermédiaire du ministère épiscopal que le Christ continue de prêcher l’Evangile du salut et à sanctifier les croyants. C’est grâce à la prudence et à la sagesse des évêques qu’Il guide le peuple de Dieu. L’Episcopat n’est pas un honneur mais un service ; l’évêque n’est pas appelé à dominer mais à servir. Sa tâche principale c’est la prière, la deuxième c’est l’annonce de la Parole à toute occasion.

Le Souverain Pontife a exhorté les deux nouveaux membres du collège épiscopal à mettre en garde, à réprimander et à encourager leurs fidèles avec magnanimité et en s’appuyant sur la doctrine. Un évêque doit connaître ses fidèles un par un, mais surtout à écouter les prêtres et les diacres. Trop d’évêques refusent de recevoir leurs collaborateurs sous prétexte qu’ils sont trop occupés, qu’ils n’ont pas le temps. Cela fait peine à voir, a martelé le Pape. Le Saint-Père recommande enfin aux membres du collège épiscopal d’être attentifs aussi aux non chrétiens et à se montrer généreux à l’égard des Eglises qui ont besoin d’aide.

2 comments

  1. « …et en s’appuyant sur la doctrine  » ; mais, le magistère de Grégoire XVI à Pie XII a été passé à la trappe depuis « vatican d’eux »

    Nous verrons si cet enseignement retrouvera son lustre tout comme celui du Cardinal Pie (1815-1880), un défenseur d’exception des droits de Dieu ; rien n’est moins sûr en France compte tenu de la reconduction de l’équipe sortante de la cef…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *