icone2

La Sainte Russie de Poutine

Download PDF

blot

Avec la rencontre historique entre le pape François et le patriarche Kirill ou encore, les succès des forces russes en Syrie, la Russie montre qu’elle a conservé un rôle géopolitique considérable.

Il est pourtant difficile pour un Européen de voir clair sur ce grand pays qui est parvenu assez rapidement à se dégager de 72 ans de totalitarisme communiste. La propagande américaine, relayée par les grands médias occidentaux, produit un épais brouillard. Et la personnalité de Vladimir Poutine demeure énigmatique, suscitant les réactions les plus contrastées.

Enarque, ancien parlementaire et haut fonctionnaire, membre de l’Académie catholique de France, Ivan Blot ne cache pas son admiration. C’est un poutinien fervent. Pour lui, le retour de la Sainte Russie marque « les retrouvailles avec notre civilisation issue du christianisme et du monde gréco-romain. Ce travail de retour à l’être véritable de l’homme doit être à présent prolongé à l’Ouest. » S’appuyant (parfois lourdement) sur la critique du nihilisme moderne menée par Heidegger, il considère que la Russie ouvre la voie d’un renouveau culturel, spirituel et même politique. A certains égards, le régime de Poutine est davantage démocratique que celui de Hollande. Et le discours radicalement chrétien prononcé par le président russe au forum de Valdaï en 2013 aurait pu être écrit par Soljenitsyne. Intox ! diront certains. Ivan Blot pense le contraire.

La Russie de Poutine
Ivan Blot
Préface de Philippe de Villiers
Bernard Giovanangeli Editeur, 206 p., 15 €

Par denis Sureau, sur Aster RH.

5 comments

  1. Gravleaux

    Intox ! Poutine cache bien son jeu, c’est un expert du mensonge puisqu’il est issu du KGB autrefois NKVD, la police communiste. Son coté chrétien n’est qu’une façade et ne sert que ses propres intérêts. Attention à ce qu’une partie de la droite nationale le prenne comme modèle et l’encense.

  2. Philippe Lemaire

    A l’heure où nos dirigeants et nos élites nous trahissent et nous poignardent dans le dos, la Divine Providence a permis qu’un homme responsable et lucide, le président Poutine soit le défenseur de la Civilisation et en l’occurrence de la Civilisation chrétienne.

  3. toto

    Dans un monde où le pouvoir réel est exercé par des hommes et des organismes dans l’ombre, tout est possible.
    Il serait étonnant que Poutine échappe à ce pouvoir. Mais en attendant, il vaut mille fois plus que les guignols occidentaux. Est-ce un leurre ou la réalité? L’avenir le dira. Si Poutine continue à favoriser le progrès spirituel et moral du peuple russe, ce sera bon signe. Son intervention en Syrie est franche et loin de la fourberie des faux-démocrates occidentaux, des tyrans des émirats et de la dictature turque.
    Tant que l’humanité tournera le dos à Dieu, le pouvoir occulte ne cessera de croître. C’est Dieu qui le permet, pour notre châtiment et notre conversion.

  4. Volodymyr Bellovak

    Pas un mot sur l’Eglise greco-catholique d’Ukraine, la plus importante communauté catholique orientale du monde ( plus de 5 millions de fidèles ): lamentable! Et maintenant le pape François qui les abandonne dans les griffes de Moscou! La Russie de Poutine n’est pas « sainte », elle est toujours schismatique et impérialiste, hélas!

  5. Perret

    Concernant les Uniates, je suis profondément choqué des appels aux meurtre lancés par des prêtres gréco-catholiques contre les populations du Donbas. Les Galiciens ne sont en Ukraine que depuis 1945; après avoir massacré environ 100 000 Polonais et tous les Juifs qui sont passés à leur portée. Je suis aussi choqué de toutes ces cérémonies à la mémoire de la division SS Galicie où les responsables politiques les plus tarés (Tiagnibok, Iarosh, Liaschko, etc.) prennent la parole avec la bénédiction du curé. Ils sont un problème pour Rome depuis 45 et pas principalement pour des raisons d’oecuménisme plus ou moins frelaté, mais pour cause d’implication dans des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *