a

La Semaine du Pays Basque soutient Mgr Aillet

Download PDF

Dans le sud ouest, il n’y a pas que Sud-Ouest… Il y a aussi, comme journal local, La Semaine du Pays Basque, une hebdomadaire qui résiste encore à la pensée unique totalitaire et publie des articles honnêtes sur l’actualité locale. Ainsi, cette semaine, il y a une pleine page sympathique sur Mgr Marc Aillet, l’évêque de Bayonne qui défraie la chronique, attaqué par les gauchistesde tout poil, soutenu par certains de ses confrères, les plus courageux publiquement, et par quelques autres plus discrètement.

s

1 comment

  1. Joel

    Petit journal local, dont la ligne directive a en effet bien changé.
    Ainsi en 2007, soit un an avant l’arrivée de Mgr Aillet, et le lendemain même de la sortie de Summorum Pontificum, le dernier prétre basque ordonné, David Aldalur, devait dire sa première messe …. au fronton de son village car l’évêque d’alors, Mgr Molères, lui refusait l’accès du lieu ou le nouveau prêtre avait reçu son baptème. Hé oui, l’abbé Aldalur venait d’être ordonné , non pas à Bayonne ou le séminaire été fermé, mais à Econe!
    La semaine du Pays Basque avait tappé sur le nouvel abbé et semblé soutenir l’évêque.

    Depuis les choses ont changé, et je vois encore Michel Oronos, qui a sortis en 2013 un livre- pamphlet contre Mgr Aillet dont il a été question sur ce site, accusé la Semaine du Pays Basque d’être l’organe de presse officiel de l’évêque..
    Un juste contre-poids au poids lourd maçonico-gauchiste qu’est Sud-Ouest, qui pratique avec force la désinformation en créant la polémique là ou elle n’a pas lieu d’être. ( cf les articles récents sur une prétendue vidéo pro-vie diffusée dans la cathédrale et qui a dut être enlevée en fin de semaine passée).
    Il y a chez Sud-Ouest un vrai esprit de chasse à l’homme envers Mgr Aillet.
    Ce journal gagnerait en crédibilité en assumant leurs idées jusqu’au bout et de manière claire, sans pratiquer le sophisme comme celà est le cas quand on lit les mails que l’on reçoit des médiateurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *