rideau

La tension entre « proximité » et « dynamisme paroissial »

Download PDF

eSamedi 26 janvier, invités par Monseigneur Jean-Louis Papin, quelques 250 membres des Équipes d’animation pastorale (EAP) du diocèse de Nancy ont réfléchi sur la question du dimanche. Avec l’abbé Jacques Rideau, directeur du Service national de la Pastorale liturgique et sacramentelle, ces membres ont exploré les pistes permettant de mieux vivre de la célébration dominicale.

Face au marasme, l’abbé Rideau a précisé les efforts à déployer pour trouver la juste tension entre « proximité » et « dynamisme paroissial » :

« Il ne faut pas chercher à sortir de cette tension. Si on a érigé de nouvelles paroisses, plus grandes, c’est bien parce que le modèle précédent ne fonctionnait plus. Au contraire, c’est bien dans cette tension qu’on dynamisera les communautés actuelles. Il est important de parvenir à circuler entre une réalité de proximité et une vie plus large et plus étoffée. »

Encore un beau spécimen de langue de buis.

Quelque chose me dit que cette dynamique va faire flop… Que fera-t-on après ? On tirera le rideau ?

rideau

 

7 comments

  1. Tonio

    « Si on a érigé de nouvelles paroisses, plus grandes, c’est bien parce que le modèle précédent ne fonctionnait plus. »

    Non, c’est parce qu’on a pas voulu se remettre en cause, et on a fait au plus court : on adapte le nombre des paroisses au nombre de prêtres. Tient ça fait des paroisses plus grandes ? Bon, bah ça devrait marcher, il n’y a pas de raison…

    Et non, ça ne marche pas ! Parce qu’on ne s’est juste pas demandé pourquoi il y avait moins de prêtres. Je ne crois pas que ce soit parce que les paroisses étaient trop petites (le modèle « qui ne fonctionnait plus »)…

    Papin (angevin) et Rideau (vendéen) sont grands copains, ils ont dirigé le séminaire de Nantes ensemble.
    Mais Rideau n’a pas eu la mître…

  2. « Encore un beau spécimen de langue de buis. « En vérité, je vous le dis, c’est de la bureaucratie catholique….

    « Quelque chose me dit que cette dynamique va faire flop… Que fera-t-on après ? On tirera le rideau ? »
    C’est encore vrai ! L e rideau va tomber sur le christianisme dans 20 ou 30 ans. Mais pourquoi Rideau sourit? On dirait qu’il pense après moi le déluge.
    Mon curé est un peu comme Rideau, il organise un « formation » des laics: il explique de long en large l’historique, les intervenants… du Concile Vatican II !
    En fin de messe, il s’exclame : »ayons confiance en l’homme! » Mon curé n’a pas la langue de buis ,lui c’est du cambuis socialo-communiste. Grave!
    Pour éviter les flops, il faut partir d’un constat de simple bon sens.
    Les vieux pratiquants d’aujourd’hu allaient au KT, au patro du curé , à la colo du curé, devenaient scouts ou guides, allaient à la messe le dimanche, s’habillaient en dimanche, mangeaient un repas du dimanche, faisaient la prière du soir en famille chaque soir, allaient à confesse,etc. Dieu avaient une place centrale dans leur vie.
    Aujourd’hui, la place centrale est occupée par la TV mais le drame est que la TV est une lobotomie (lire Michel Desmurget à ce sujet). La TV fait que les gens sont « de moins en moins intelligents » card. A.Vingt-Trois »de plus en plus pervers » A.Naouri …Rien de favorable pour l’annonce de l’Evangile !
    Plus de vie intérieure donc plus de spiritualité possible !
    Pour éviter les flops , le chrétien doit faire un paf boum en cassant sa TV.

  3. Melmiesse

    le dimanche est le jour consacré à Dieu; on va à la messe pour chercher Jésus Christ parce qu’on a besoin de Jésus Christ la communauté est la conséquence du besoin des paroissiens et non un préambule sinon l’église continuera à se vider

  4. Nathalie

    Quel est le problème que vous avez avec la messe chez vous ? Je ne comprends pas cette histoire de marasme, c’est si affreux que cela, la messe ???? Ou plutôt les gens sont en perte de foi, il me semble non ?
    Je n’ai pas compris le sens de l’article, c »est quoi cette histoire de tension entre proximité et dynamisme, ça veut dire quoi cette expression ?

  5. Yves

    @Oizel: très intéressant commentaire qui pour une fois ne met pas tout sur le dos de Vatican II, mais qui pointe la difficulté d’être chrétien, de se former en chrétien et de vivre en chrétien dans un monde qui offre sans cesse des tentations multiples et de toutes natures, des plus anodines au plus coupables et ou, bien souvent, Dieu n’occupe plus qu’une place accessoire…

    Comment adapter l’Église à ce monde? Une chose est sûre, ce n’est pas le monde qui s’adaptera à l’Église… Voilà une bonne question! Et je ne suis pas sur que ni le modèle d’il y a 20 ans, ni celui d’il y a 50 ans ne peuvent convenir pour aujourd’hui!

  6. @Yves
    -Et je ne suis pas sur que ni le modèle d’il y a 20 ans, ni celui d’il y a 50 ans ne peuvent convenir pour aujourd’hui!
    C’est impossible de reproduire ces modèles , l’Eglise n’en a plus les moyens et n’a plus d’autorité pour s’imposer.
    -Comment adapter l’Église à ce monde?
    Le chrétien n’a pas le choix , il se doit d’avoir une vie intérieure , une spiritualité donc il est inconcevable de rester devant une TV ou sur Facebook pendant des heures . Ma présence sur ce site n’est motivée que par l’annonce de l’Evangile, c’est dans l’espérance que l’Eglise s’adapte ou plus exactement que les chrétiens s’adaptent en refusant de vivre comme un non croyant passant des heures devant cette TV lobotomie (titre du livre de ce docteur en neurosciences M.Desmurget qui n’écrit pas pour les chrétiens)…mais la sécularisation est présente aussi dans le clergé, par exemple P. Guy Gilbert écrit que la propriété ,c’est du vol, citant Marx, oublie de citer l’Evangile , qui parle du berger mercenaire qui s’enfuit devant le danger en abandonnant les brebis
    Il faut revigorer notre Foi, en relisant l’Evangile, la seule lecture indispensable disait ste Thérèse et se regrouper : on ne peut pas etre chrétien tout seul…
    kenavo Yves.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *