4528341-manuel-valls-le-vice-president

L’avocat du cardinal Barbarin appelle Manuel Valls à modérer ses propos

Download PDF

Manuel Valls a déclaré ce matin au Cardinal Barbarin de « prendre ses responsabilités » dans l’affaire de pédophilie qui secoue l’Eglise en France. Autrement dit, de démissionner. L’ancien ministre de l’Intérieur, qui a réprimé durement les Manifs Pour Tous, prend ici visiblement sa revanche avec l’archevêque de Lyon, qui avait soutenu le mouvement de défense de la famille.

L’avocat du Cardinal Barbarin, Me André Souliers’est déclaré scandalisé des propos du premier ministre :

« N’a-t-il pas autre chose à faire qu’à se prononcer sur un dossier qu’il ne connaît pas, puisque les magistrats ne communiquent pas les éléments de procédure? Je suis stupéfait, et je conseillerais au Premier ministre de modérer ses propos ». « Je me demande ce que vient faire le chef du gouvernement dans cette mêlée ».

L’avocat s’est indigné de la nouvelle affaire qui est venue s’ajouter lundi à celle déjà mise en lumière par l’association La Parole libérée, qui rassemble des victimes de prêtres pédophiles. Un cadre du ministère de l’Intérieur a révélé dans les colonnes du Figaro qu’à l’âge de 16 ans, il avait été victime des attouchements sexuels d’un prêtre lyonnais, le père Jérôme Billioud, dont le comportement était connu du cardinal Barbarin. Sauf qu’il ne s’agit pas d’une affaire de pédophilie, mais d’homosexualité…

« Dans cette affaire, rien ne me paraît normal. Je n’ai pas accès à la procédure, tandis que des gens (des victimes, ndlr) se répandent dans la presse en disant qu’ils ont porté plainte. Et maintenant, voilà qu’un haut cadre du ministère de l’Intérieur dit qu’il a lui aussi déposé plainte, classée sans suite, et qu’il en veut beaucoup au cardinal Barbarin de ne pas s’être occupé de lui! Je pense que ce haut fonctionnaire devrait être rappelé à un certain nombre d’obligations ».

 

18 comments

  1. Badel

    Connaissant un petit peu le cardinal j’ai confiance en ses propos et tous ceux qui veulent le déstabilisé qui n’ont certainement la valeur morale et intellectuelle de cet homme d’église. Jugez avant la justice et surtout par tous les moyens médiatiques affirmez que cet personne est coupable c’est vraiment indigne.

  2. Bonjour,

    OUi, du soutien à l’avocat du cardinal Barbarin, et au cardinal Barbarin lui-même qui j’en suis sûre n’a jamais voulu couvrir des actes de pédophilie, qui d’ailleurs n’entrent pas dans la liturgie, ni dans une homélie ! Ces attaques ne sont que diffamation et délires mais qui viennent sérieusement, en acte de justice, souiller la religion catholique et ses paroissiens. Il faut en trouver la source : il s’agit de l’ennemi qui se tapit dans l’ombre, et profitant de cette ombre pour se rendre inaccessible ! Malheureusement, personne à ce jour n’a poussé cet ENNEMI N° à sortir de l’ombre : il manipule les victimes qu’il icite à parler en public mais ces hommes là ne sont que des marionnettes sinon si le marionnettiste n’avait pas la volonté de les laisser parler, ils se tairaient comme d’ailleurs ils l’ont fait depuis des décennies : il faut soulever cette question : pourquoi vous les victimes vous vous réveillez seulement maintenant ! ils prétendent ne pas se contenter des propos défensifs du cardinal BARBARIN car l’ennemi marionnettistes les exhortent jusqu’à ce que l’église soit condamnée, pour la mettre à terre et l’ensevelir ; ce désir est permanent chez cet ennemi : créer le scandale, souiller l’humnaité : la loi du mariage pour tous est son oeuvre et il continue sur sa lancée.. Qui va l’arrêter ? En ce qui concerne M VALLS, chaque citoyen a compris que passer en force avec l’article 49.3, est sa signature ; avec la loi sur le travail, il lui a fallu comprendre qu’il devait assouplir son caractère de premier ministre ; ce qui d émontre que ce gouvernement qui a la prétention de « rajeunir » n’ont pas les compétences suffisantes pour gouverner ! et la France est sens dessus dessous : c’est le chaos ! le quinquenat de F HOLLANDE brille par cette loi clivante : la loi du mariage pour tous et toute la France bascule dans le néant ! OUI cette accusation de couvrir un acte de pédophilie, ne suffisant pas, cet ennemi en rajoute (ce qui est la signature et le profil du personnage : l’acharnement jusque mettre à terre sa cible ; il rend public ce quie st de l’ordre ou de la discrétion ou de la vie privée ) mais de surcroît il rajoute une accumulation de chefs d’accusation totalement « délirant » et diffamant : pousser au suicide etc;; Dire qu’il est fou n’aurait pas de sens mais pire : » il est vraiment DANGEREUX pour l’avenir de l’humanité ! c’est LUI qu’il faut mettre en prison ! Le débusquer pour l’amener devant les tribunaux !

  3. Sami

    Qu’il est bête ce Vals !
    Comme si le Cardinal Barbarin était un homme qui ne prenait pas ses responsabilités !
    Et si Vals veut dire par  » prendre ses responsabilités  » : qu’il lui demande de démissionner sur pression médiatique, c’est lui, Vals qui est au dessous de ses propres responsabilités !
    Au dessous de tout, je dirai.

  4. betsynette

    Mr Valls ferait mieux de s’occuper de ce pourquoi il est payé. Quand aux journaleux qui commencent leurs infos , toujours par cela, je pense qu’il y a beaucoup à dire.Quant aux jeunes qui se plaignent maintenant, je leur dit, c’est triste, mais les responsables ce sont leurs parents, quant on éduque un enfant, c’est petit qu’il faut les mettre en garde et surtout leur recommander de le dire de suite pas 30 ans après, car leur rencoeur, ne les a pas aider, et j’en ai mare de cet étendage publique, rien que pour que des journaux fassent du fric, et peut être eux aussi.Pardonnez moi, mais j’en ai mare de ces gens qui en appelle au public, qu’ils règlent leur compte avec la ….personne…..mais pas avec les gens.Et la je vois que le bourdin recommence avec ce nul de fillon.

  5. betsynette

    Est ce que plus tard, les enfants d’agriculteur qui se sont suicidés, vont porter plainte contre celui qui a entraîné dans la mort leur père.

  6. Je vous fais partager un article trouvé dans le site Benoit et moi pour démontrer l’étendu de la mauvaise foi du grand système contre l’Église catholique Romaine

    ANTI-CATHOLICISME

    Mgr Timothy Dolan, archevêque de New York
    (sur le site de l’archidiocèse)
    29 octobre 2009
    Ma traduction

    * * *

    L’article qui suit a été envoyé sous une forme légèrement plus courte au New York Times comme « op-ed article ».
    Le Times a refusé de le publier.
    J’ai pensé que vous pourriez avoir envie de le lire…

    Octobre est le mois où nous savourons le point culminant de notre passe-temps national, surtout quand une de nos propres équipes de New York fait partie de la World Series!

    Malheureusement, l’Amérique a un autre passe-temps national, celui-ci n’est pas agréable du tout: l’anti-catholicisme.

    Il n’est pas exagéré de qualifier les préjugés contre l’Église catholique de passe-temps national.
    Des chercheurs tels que Arthur Schlesinger Sr. en parlent comme du « plus grand parti pris dans l’histoire du peuple américain », tandis que John Higham les décrit comme «la plus luxuriante et tenace tradition d’agitation paranoïaque de l’histoire américaine ».
    « L’anti-sémitisme de la gauche », telle est la lecture de Paul Viereck, et le professeur Philip Jenkins sous-titre son livre sur ce thème « le dernier préjugé acceptable » (the last acceptable prejudice).

    Si vous voulez une preuve récente de cette injustice contre l’Église catholique, ne cherchez pas plus loin que quelques-uns de ces exemples d’événements survenus au cours des deux dernières semaines:

    ¤ Le 14 Octobre, dans les pages du New York Times, le journaliste Paul Vitello a exposé la triste étendue des abus sexuel sur des enfants dans la communauté juive orthodoxe de Brooklyn. Selon l’article, il y avait une quarantaine de cas de tels abus dans cette petite communauté, rien que pour l’an dernier.
    Pourtant, le Times n’a pas demandé ce qu’il n’a cessé de réclamer lorsqu’il s’est agi de la même sorte d’abus commis par une infime minorité de prêtres: la publication des noms des agresseurs, l’annulation de la prescription, des enquêtes externes, la communication de tous les dossiers, et la transparence totale.
    Au lieu de cela, un avocat est cité, exhortant les autorités de police à reconnaître les «sensibilités religieuses», et aucune critique n’a été formulée contre le bureau du District attorney autorisant les rabbins orthodoxes à régler ces cas « en interne ». Compte tenu des horribles expériences récentes de l’Église catholique, je suis mal placé pour critiquer nos voisins juifs orthodoxes, et et je n’ai aucune envie de le faire. . . mais je peux critiquer ce genre « d’indignation sélective ».

    Bien entendu, cette indignation sélective ne devrait probablement pas nous surprendre du tout, puisque nous avons vu bien d’autres exemples de ce phénomène ces dernières années quand il s’est agi de la question des abus sexuels. Pour n’en citer que deux: En 2004, le professeur Carol Shakeshaft a fait une étude sur le problème des abus sexuel sur mineurs dans les écoles publiques de notre pays. En 2007, l’Associated Press a publié une série de rapports d’enquêtes, qui ont aussi montré les nombreux exemples d’abus sexuels contre des élèves par les éducateurs des écoles publiques. Tant l’étude de Shakeshaft que le rapport de l’AP ont été massivement ignorés, puisque des journaux tels que le New York Times semblent seulement avoir des prêtres dans leur collimateur.

    ¤ Le 16 Octobre, Laurie Goodstein du Times fait la page de couverture sur le triste épisode d’un prêtre franciscain, qui avait eu un enfant. Même en tenant compte du fait que la relation avec la mère était consentante et entre deux adultes, et que les Franciscains avaient tenté de traiter avec justice les responsabilités du prêtre en errance envers son enfant, cette action demeure un péché, scandaleux, et indéfendable. Toutefois, on peut se demander pourquoi une histoire vieille d’un quart de siècle, d’un péché commis par un prêtre, est tout à coup plus urgente et plus digne d’intérêt que la guerre en Afghanistan, les soins de santé (health care), et le génocide par famine au Soudan. Aucun clerc religieux d’une religion autre que catholique ne semble mériter une telle attention.

    ¤ Cinq jours plus tard, le 21 Octobre, le Times fait son gros titre de la décision par le Vatican d’accueillir les anglicans qui avaient demandé l’union avec Rome. Plutôt juste. Injuste, cependant, l’observation de l’article selon laquelle le Saint-Siège avait attiré les anglicans par un leurre. Bien sûr, la réalité est simplement que depuis des années, des milliers années d’anglicans ont demandé à Rome d’être acceptés dans l’Église catholique, avec une sensibilité particulière pour leur propre tradition. Comme le Cardinal Walter Kasper, chef de l’œcuménisme au Vatican, l’a fait observer: «Nous ne pêchons pas dans l’étang anglican. »
    Ce n’était pas assez pour le Times: Pour eux, c’était un autre cas de connivence du Vatican, lançant un leurre vers de braves gens sans méfiance, et capitalisant goulûment les tensions internes actuelles de l’anglicanisme.

    ¤ Enfin, l’exemple le plus explosif est venu dimanche, avec un article immodéré et calomnieux de Maureen Dowd dans les pages opinion du Times. Dans une diatribe qui à juste titre ne serait jamais passée auprès de l’éditeur du journal si elle avait été aussi critique envers une religion islamique, juive ou afro-américaine, elle utilise toutes les caricature anti-catholique possibles, de l’inquisition à l’Holocauste, les préservatifs, l’obsession du sexe, les prêtres pédophiles, et l’oppression des femmes, tout en démolissant le Pape Benoît XVI pour ses chaussures, sa conscription forcée – comme tous les autres adolescents allemands – dans l’armée allemande, sa main tendu aux catholiques traditionalistes et son récent accueil des anglicans.
    Certes, la question qui a déclenché cet accès – la visite en cours de religieuses par des représentants du Vatican – mérite d’être discutée, et ne peut être exemptée de légitime questionnement. Mais son préjugé n’a pas sa place dans une publication majeure d’aujourd’hui.

    Je ne veux pas suggérer que l’anti-catholicisme est confiné aux pages New York Times. Malheureusement, beaucoup d’exemples peuvent être trouvés dans de nombreux autres endroits. Je ne vais même pas commencer à essayer d’énumérer les nombreux cas d’anti-catholicisme dans les médias dits de divertissement, ils sont si répandus qu’ils semblent parfois presque systématiques et obligatoires. Ailleurs, la semaine dernière, le parlementaire Patrick Kennedy a fait plusieurs remarques incroyablement inexactes et déplacées, concernant les évêques catholiques, comme mentionné sur ce blog lundi.

    L’Eglise catholique n’est pas au-dessus de la critique. Nous, catholiques, en faisons une bonne partie par nous-mêmes. Nous nous en réjouissons, et nous la souhaitons. Tout ce que nous demandons, c’est que cette critique soit juste, rationnelle et précise, ce que nous attendons pour tous. La suspicion et les préjugés contre l’Église sont un sport national qui devrait être « annulé » pour de bon.

  7. jpr

    Le diable se démène… Il sait qu’il n’en sortira pas vainqueur !

    L’Église, qu’on croyait moribonde en France, a montré, grâce à Madame Taubira, qu’elle s’était seulement trop longtemps assoupie, mais qu’elle était à nouveau jeune et déterminée à ne pas laisser sous le boisseau la Lumière qu’elle a pour mission, à la suite du Christ, d’apporter au monde.

    Aussi, à tout prix, il faut la salir.

    Bien sûr, les prêtres qui ont fauté sont gravement coupables, et les victimes, abimées à vie, doivent être aidées.

    Cependant, il est plaisant de voir les soutiens affichés de Polanski, ceux qui ne se sont jamais émus des mœurs de Frédéric Mitterand ou de Gabriel Matzneff (revendiquées dans des écrits publics) ni de leur prosélytisme pédophile, les amis politiques de Jack Lang et Daniel Cohn-Bendit, les admirateurs de Thierry Levy, sonner l’hallali contre le Cardinal Barbarin avec la complicité active des médias (dont certains aux mains d’un dénommé Pierre Bergé de sinistre mémoire).

    Il est plaisant de voir les mêmes, qui n’ont jamais fait le ménage dans l’éducation nationale, ni demandé la démission de Najat – après que des affaires de pédophilie récentes aient démontré l’incompétence (voire la complicité) de ses services-, et qui couvrent les pratiques douteuses de la justice et de la police françaises dans les affaires de pédophilie des élites en réseaux organisés, demander au cardinal de prendre ses responsabilités.

    Il est amusant de voir comment le nom de ces prêtres coupables est jeté en pâture à la vindicte populaire alors que tout a été fait pour cacher le nom de l’instituteur du Nord-Isère coupable, depuis de nombreuses années, de faits aussi graves ; il est vrai qu’il était, lui, membre du Grand Orient de France, ce que la plupart des médias a toujours caché…

    Le mauvais film que nous joue Valls ces jours-ci, c’est l’hôpital qui se moque de la charité !

    Cet habit de pompier qu’il feint d’endosser ne sied pas du tout au pyromane qu’il est.

  8. balanine

    calomniez, calomniez…. il en restera toujours quelque chose…. des ordures se répandent dans les merdias… tellement facile pour ces nullissimes !
    Mgr Carré de Mpt a répondu à une question dans un entretien sur le célibat des prêtres :
    Mgr a répondu « savez-vous où il y a plus d’actes de pédophilie ? dans les familles….. »

  9. jacq44

    Le socialisme étant antinomique de la foi chrétienne, il est normal que le PM qui croit tout diriger, comme le pt par erreur, veut aussi régir la foi chrétienne ses oeuvres, ses pompes et ses erreurs . Dommage qu’il ne s’occupe pas avec autant d’attention d’autres r »eligions » plus bruyamment manifestées. …

  10. « mentez, mentez , il en restera toujours quelque chose » disait Voltaire, le maître des francs-maçons qui nous gouvernent.
    Jésus avait des ennemis, L’Eglise n’est pas au-dessus du Maître. Elle a 2 ennemis, les francs-maçons et les musulmans. Rappelons-nous quand les juifs voulaient précipiter Jésus qui était chez les siens au bas d’une falaise, il continua son chemin sans rien dire.

  11. Théofrède

    se demander pourquoi le chef du gouvernement se mêle de cette affaire ?
    c’est pourtant très clair : le chef du gouvernement veut la peau du primat des Gaules, coupable de tenir des propos qui ne lui ont pas plu
    en fait, la question est : comment a-t-on réussi à faire porter plainte, des années après, à deux enculés fiers de l’être (depuis le temps, ça ne doit plus leur faire mal)?
    ont-ils été rémunérés, d’une façon ou d’une autre, ou avait-on des moyens de pression à leur encontre ?

  12. Lorsque le pape François est revenu de son voyage au Mexique en janvier 2016 il a dit, lors de sa conférence de presse dans l’avion avec les journalistes présent, que tout évêque qui cache un prêtre ayant commis un acte de pédophilie doit démissionner.

    Voici ce que j’ai entendu de la bouche du cardinal Barbarin sur BFMTV :

    * Les faits de pédophilie dont on m’accusé se sont déroulés avant que je sois cardinal à Lyon
    * J’en ai entendu parler en 2008 et j’ai attendu 2014 pour en parler
    Et bien sûr aucune compassion pour les victimes dont on ne parle pas.

    Maintenant que le cardinal est mis en accusation il déclare qu’il n’à jamais caché de faits de pédophilie et parle enfin des victimes.

    Le cardinal Barbarin n’est pas le seul évêque à avoir caché des actes de pédophilie. D’ou le propos du pape François dans sa conférence de presse de janvier 2016.

    Prions pour que la Vérité éclate dans cette affaire, pour que la paix se fasse, qu’on remette tout cela à la miséricorde du Seigneur, pour que les évêques concernés par les propos du pape François agissent en toute conscience face à Dieu et pas humainement parlant et pour que les victimes puissent se reconstruire, entre autre, par suite à la décision de justice qui soit humainement acceptable et pas fondé sur des mensonges.

  13. gege

    Le cardinal Barbarin n’est pas un pédophile. Ceux qui aujourd’hui le lynche ont remis la légion d’honneur à Charles Trenet, protégé Jack Lang et Frédéric Mitterrand, encensé Cohn Bendi, protégé Polansky et le journaliste Polak et bien d’autres. Ce sont les mêmes qui, dans les années 70 ont fait la promotion de la pédophilie en signant le manifeste paru dans le journal le Monde en 1977, défendant la pédophilie, soutenu par 68 références intellectuelles de gauche de l’époque comme : Sartre, Aragon, Beauvoir, Glucksmann, Jack Lang, Kouchner, Sollers et bien d’autres. Ces esprits malsains ont ouvert les vannes, beaucoup ont suivi se libérant des interdits moralisateurs. ( A bas l’ordre moral!)
    Dans l’affaire Barbarin les catholiques doivent rester éveillés et ne pas tomber dans ce piège grossier tendu par des gens sans morale, ils doivent faire front et soutenir le cardinal d’un bloc afin que ces attaques immondes tombent d’elles-mêmes.

  14. Pingback: Exclusif. Manuel Valls appelle les Imams à modérer les débats qui pourraient conduire à la radicalisation de leurs auditeurs. | chartedefontevraultprovidentialisme

  15. L’avocat du cardinal est franc-maçon avoué. Il a fait beaucoup de mal à ma famille et à moi. Je lui pardonne le mal qu’il m’a fait. Le mal fait à mes enfants, ce n’est pas possible, je n’y ai pas de titre. Le Premier ministre est franc-maçon avoué, selon lui en congé de la maçonnerie (selon lui). Ils ont donc des liens occultes et cette mascarade publique ne nous assure en rien qu’ils ne soient pas d’accord en maçonnerie. Allez savoir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *