Capture d’écran 2015-12-16 à 22.04.24

Le cardinal Philippe Barbarin élu Lyonnais de l’année 2015

Download PDF

Le cardinal et archevêque de Lyon Philippe Barbarin a été désigné par les lecteurs de LyonMag Lyonnais de l’année en 2015 avec 13,61% des voix, devant le ministre de l’Education Nationale Najat Vallaud-Belkacem (11,46%) et l’humoriste Florence Foresti (11,32%). Il succède au patron de LDLC Laurent de la Clergerie et à l’agriculteur opposant au Grand Stade Philippe Layat.

Interrogé par LyonMag, le Cardinal Barbarin déclare :

« Je remercie Dieu de veiller sur moi et sur nos actions, je lui demande de me façonner un cœur de serviteur pour aider ceux qui en ont besoin, sans oublier ce que Jésus a dit : « il aura des premiers qui seront derniers… ».

Le palmarès complet :

1. Philippe Barbarin
2. Najat Vallaud-Belkacem
3. Florence Foresti
4. Paul Morlet
5. Charles Hedrich
6. Laurent Wauquiez
7. Alexandre Lacazette
8. EnjoyPhoenix
9. Michaël Peters
10. Michel Delpuech
11. Olivier Ginon
12. Annie Guillemot
13. Christophe Guilloteau
14. Jean-Jack Queyranne
15. Gilles Pélisson

13 comments

  1. solluna

    Un cardinal PREMIER dans le CARRIÉRISME et L’ESPRIT MONDAIN. Une HONTE pour l’Église servante et pauvre à l’image du fils du Charpentier. Out le clergé de salon au service du pouvoir!

  2. Hervé Soulié

    Gare aux mondanités !
    Comme le dit le pape François.
    Il est vrai aussi que le cardinal Barbarin n’est probablement pour rien dans ce concours un peu bébête comme aiment les faire les grands médias….

  3. Cattin

    Merci, Eve, pour votre message. Bref … mais tellement drôle que j’en ai ri durant cinq bonnes minutes.
    La plus grande grâce que le dieu des chrétiens pourrait accorder à son peuple, c’est la lucidité. Et j’observe que vous constituez l’exception qui confirme la règle, dans la mesure où vous n’en êtes pas dépourvue, de beaucoup s’en faut.

    Félicitation, et bon Noël !

    • Eve

      C’est bon de rire, sans doute ! vous avez raison, mon commentaire a été bref, tranchant même, car en pensée me venaient tellement de griefs.
      Mais, vous écrivez  » le dieu des chrétiens « , sans mettre de majuscule à Dieu, alors que vous en avez mis une à mon prénom. Pourtant Dieu est Dieu, et moi je ne suis rien sans Dieu.
      La précision  » des chrétiens  » indique que vous ne partagez peut-être pas notre foi. Ce qui est votre droit.
      Vous avez raison, il faudrait que les catholiques (les autres chrétiens, c’est un tout autre problème)
      effectivement cessent d’être réceptifs à ce qui dénature la Foi et l’ Evangile.
      Et qu’ils se souviennent que Jésus a dit « je vomirai les tièdes » ! Bien sûr, il faut aussi être capable de comprendre cette expression, sans contre-sens, or actuellement le bon sens a perdu le nord.

      Bon Noël, la nativité est la plus belle histoire qui existe au monde, Dieu s’est fait petit enfant, né d’une vierge,
      dans une étable, réchauffé par le souffle de l’âne et du boeuf … Bon Noël !

  4. Le Rac

    Peut on être aimé du monde athé et être aimé de Dieu en même temps?

    Encore une discussion que j’ai eu aujourd’hui avec un collègue. Bergolio est aimé du monde athé, tout comme une rockstar. Mais cette sympathie des athés envers le Pape les convertit-elle pour autant à la Foi catholique? Pas du tout!

    Au contraire, la « Peopolisation » conduit à la perte de la Foi de certains fidèles déboussolés, sans pour autant convertir les athés.

    Donc peut on être aimé du monde et aimé de Dieu? Cela semble antinomique, ou tout du moins très difficile.

  5. Léa

    Il faudrait savoir comment fonctionne le diocèse lyonnais, et les jeunes comment voient-ils cela, comment la religion catholique est perçue auprès d’eux? sont-ils satisfaits de l’enseignement du catéchisme qui leur est dispensé? afin qu’ils n’aient pas envie d’aller chercher ailleurs ce que l’on ne peut pas leur donner dans leur paroisse? c’est cela qui est important.

  6. Isambart Busquet

    Être préféré à Najat Vallaud Belkacem, cela devrait inquiéter ce Cardinal ! Qu’a-t-il fait de plus mal qu’elle pour avoir la préférence des Lyonnais, lecteurs de Lyonmag ? Est-ce son inclination pour le mariage des prêtres ? Son simulacre de confirmation avec une pasteure luthérienne ? Son indifférence aux prêtres qui défendent la Foi ? Un Cardinal a le droit de faire un examen de conscience, il peut même rencontrer un directeur de conscience. Encore faut-il qu’il y croît et qu’il ait l’humilité de le vouloir. Lorsque le Christ est né, il y a 2000 ans les prêtres et les chefs des prêtres juifs étaient en pleine déroute et n’ont pas reconnu leur Messie. Les prêtres et les chefs des prêtres de 2015 sont-ils meilleurs qu’alors ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *