Le cardinal Vingt-Trois encourage à manifester dimanche

Download PDF

Extrait de l’entretien du cardinal André Vingt-Trois sur Radio Notre Dame le samedi 18 mai 2013.

Mgr Vingt-Trois, vous avez beaucoup encouragé la résistance contre le mariage pour tous, quelles suites donner à la décision du Conseil constitutionnel ?

Je n’ai jamais encouragé la résistance, j’ai invité les chrétiens à réfléchir et à exprimer leur opinion. Ils ont le droit d’avoir une opinion différente de celle des promoteurs de la loi et ils peuvent exprimer leur particularité, avec d’autres personnes d’ailleurs, car ce ne sont pas seulement des chrétiens qui expriment une opinion différente. Ils l’ont fait très fortement, et je pense qu’ils vont le refaire dans la manifestation qui est prévue à la fin du mois de mai. Je trouve très bien que la prise de conscience de l’enjeu qui est en cause dans la loi Taubira puisse être entendue et perçue par l’ensemble de la société.

Que peut-on attendre de la manifestation du 26 mai ? En quoi est-ce nécessaire et utile que des français se mobilisent à nouveau puisqu’ils n’ont, semble-t-il, pas été entendus ?

On ne peut pas dire qu’ils n’ont pas été entendus, on peut dire qu’ils n’ont pas été suivis. Il peut être important aussi que des citoyens expriment qu’ils ne sont pas en accord avec la loi qui a été votée et promulguée et qu’ils pensent qu’il y a quelque chose à faire encore à partir de là. Il ne s’agit pas simplement de dire : on est contre ! La loi c’est la loi, on peut être d’un avis différent mais on ne va pas entrer dans l’insurrection civile. Donc voilà la question qui se pose désormais : comment toute la générosité qui s’est manifestée à travers les différents rassemblements et les différentes formes d’actions au cours des mois écoulés, et qui va encore se manifester à la fin mai, va-t-elle pouvoir s’investir positivement dans un travail de fond sur la qualité de la vie familiale, sur la réflexion à propos du mariage, sur l’éducation affective des jeunes. Quantités de chantiers sont ouverts et peuvent se développer en investissant cette force magnifique dans ce travail. »

15 comments

  1. Philébert

    Seigneur, quand donc Mgr Vingt-Trois fera-t-il preuve de courage et de jugement juste ? Je pense qu’il devrait faire une retraite dans le diocèse de Bayonne et se mettre à l’école de Mgr Aillet. Comment un évêque peut-il écrire « la loi, c’est la loi » quand on est l’un des successeurs de ceux (Pierre et les Apôtres) qui ont dit « Il vaut mieux obéir à Dieu qu’aux hommes » ?

  2. Pierre

    « La loi c’est la loi ». So what ??
    Que fait notre cardinal du caractère illégitime de cet loi ?
    Pourquoi ne mentionne- t-il pas la (sa ? ) volonté des manifestants de voir cette loi retirée ou abrogée (en toute « légalité » !) ?

    A minima, cette déclaration me laisse « perplexe ». Car autant je trouve « très bien » la prise de conscience des enjeux ; autant je trouverai « très bien », voir nécessaire au bien commun, que cette loi n’existe plus.

  3. Janot

    Dans l’état actuel des choses, hormis tout blabla, le but à se fixer et à poursuivre sans relâche c’est, tôt ou tard, l’abrogation de cette loi absurde et inique.

  4. gaudet

    Ce discours poli et courtois, bien qu’apportant un soutien moral appréciable aux chrétiens refusant la destruction de la famille humaine, contiendrait certaines contradictions.

    D’un coté ce prélat approuve l’expression d’une opinion différente, et d’un autre il rejette l’idée d’insurrection et de résistance. La position de cet évêque serait fondée , si le mariage homosexuel donnait simplement lieu à un simple phénomène purement politique. Malheureusement les français ne sont pas confrontés à un problème politique élémentaire , mais bien à une tentative délibérée d’engager leur société dans un processus absolument mortel.

    De par son attitude mesurée , affable et consensuelle, je craint sincèrement que Monseigneur Vingt trois, ignore , ou feint d’ignorer , les conséquences dramatiques ultimes de ce texte criminel.

    On peut s’opposer pacifiquement à un projet de loi, alourdissant quelque peu la formation initiale des fonctionnaires, ou imposant de nouvelles contraintes administratives aux municipalités, et le faire dans un plein esprit de dialogue réfléchi et courtois, car il s’agit d’un problème essentiellement et élémentairement politique.

    Cependant toute notion de compromis et de consensus, doit être balayée , dés lors que l’on est confronté à un texte cruellement mortifère aboutissant à la destruction de la famille française, nous ne sommes plus donc sur la même échelle de péril social imminent .

    D’autant plus que les conditions d’adoption du texte par l’assemblée, permettent de formuler des réserves et des doutes très graves sur la validité du processus démocratique, en particulier la lamentable séance de vote à main levée, rappelant les sombres heures de l’époque du comité central stalinien des années 1930.

    On a beau retourné l’affaire dans tous les sens , nous constatons qu’il y a des moments de la vie d’une nation ou on observe un clivage , et un divorce fondamental entre des élites politiques hyper privilégiées ( plus de 6000 euros par mois pour un député ) et la masse des citoyens,qui vivant de plus en plus difficilement, ne partagent non plus du tout les valeurs de leurs gouvernants même élus!

    Si demain l’assemblée en accord avec l’exécutif, imposait la mise en place de camps d’internement à vocation génocidaire, pour les ennemis du pouvoir ou considérés comme tel, et ceci à l’issue d’un vote parlementaire démocratique, les français seraient dans l’obligation de se révolter , et produire une insurrection globale de manière systématique , avec toutes les conséquences humaines que cela pourra engendrer;

    Il n’y a aucune raison pour que les français en particulier chrétiens baissent les bras devant l’énormité de la faute des politicards corrompus accaparant illégitimement le pouvoir depuis de trop nombreuses années.

    Je sais qu’il y a entre 15 000 et 20 000 maires opposés à ce texte ahurissant , et compte tenu du fait que des sanctions pénales sont apparemment prévues pour les récalcitrants, j’attends de voir combien d’entre eux, maintiendront leur position jusqu’au bout , quitte à vouloir protéger la société française par leurs propres années d’internement en prison!

    L’accumulation des affaires pénales retentissantes concernant des élus municipaux réfractaires et donc courageux, sera certainement le signe que la vraie société refuse encore de mourir, et le prix à payer au fait de continuer à ne pas se soumettre aux politiciens débiles , pervers, pourris et minables qui nous gouvernent

    J’estime à cet égard que l’UMP a contribué à l’adoption de ce texte, de par l’attitude complice des membres du conseil constitutionnel, et le comportement complaisant de membres du sénat. Les français souffrent donc profondément du comportement de cette droite bourgeoise, molle et manoeuvrillére , qui ne répond plus ni
    à leurs intérêts ni à leurs valeurs essentielles

  5. j’aime la précision dans le recadrage:

    « Je n’ai jamais encouragé la résistance, j’ai invité les chrétiens à réfléchir et à exprimer leur opinion. »

    Le cardinal a une très grande conscience de sa mission et il ne fait pas n’importe quoi et on ne lui fait pas dire n’importe quoi. Ceux qui le critiquent devraient se remettre en cause chrétiennement parlant ou argumenter sérieusement et ne pas se contenter d’un jugement de valeur ou d’une insulte.

    • gaudet

      @ oizel

      Le temps de la réflexion « philosophique »calme et sans esprit de résistance à l’ordre établi, autrement dit au processus de destruction que veut nous imposer cette gauche maudite ,est définitivement passé!

      De par sa modération excessive face au terrible péril menaçant nos familles encore saines et l’ensemble de la vraie société française, nous pouvons reprocher légitimement , et avec réalisme , à Monseigneur Vingt trois, d’être en décalage complet , avec les exigences d’une résistance concrète que nous devrons inévitablement mettre en oeuvre , moyennant les ressources encore à notre disposition, qui je le reconnais vont être limitées , si on se cantonne volontairement au domaine de la légalité.

      Si j’étais cet évêque , et compte tenu de l’infamie criminelle et profonde dont se sont couverts nos gouvernants idéologiques et pourris, je n’hésiterais pas à déclarer que les catholiques pratiquants , peuvent librement désormais se considérer comme étant délivrés de leur devoir d’obéissance civique face à un pouvoir félon.

      St Thomas d’Aquin dans son oeuvre, affirmait la nécessité de révolte ouverte contre l’autorité , quand son action portait un préjudice intolérable contre le bien public, et l’atteinte criminelle contre la famille , nous place d’emblée dans cette situation.

      • @ gaudet
        la résistance: bien sûr, je défends la famille et le mariage pour tous est une aberration pour moi, mais il y a le Royaume de Dieu et le Royaume des hommes
         » mon Royaume n’est pas de ce monde » répond Jésus à Pilate
        Si nous suivons Jésus, la Résistance consiste à exprimer notre opinion comme l’a dit le Cardinal Vingt-Trois mais la Résistance, c’est d’annoncer l’Evangile et de faire des disciples…enfin gaudet il faut avoir de la merde dans les yeux pour ne pas voir qu’il n’y a plus que des vieux aux cheveux blancs à la messe dominicale !!!
        « Le christianisme aura-t-il encore sa place en Europe ? » livre paru en nov. 2011, Actes du colloque de l’AED
        Je te fais observer que je m’appuie sur une publication chrétienne pour défendre mes idées et toi gaudet ? si tu n’as que toi à citer, tu n’es qu’un Narcissique pas un intellectuel comme tu crois l’être en faisant des belles phrases
        L’EAD pose la vraie question, la question pertinente et on est loin du mariage pour tous. Cette question m’angoisse pas toi évidemment !
        Fais une recherche sur google –« St Thomas d’Aquin dans son oeuvre, affirmait la nécessité de révolte ouverte contre l’autorité , « RIEN !!! je note que tu ne cites pas St Thomas !
        Recherche sur wiki , « dans son oeuvre » RIEN de ce que tu affirmes !
        ton problème, gaudet ,c’est le godet de cognac. Tu parles comme au bistrot !

  6. gaudet

    @ oizel

    Dans toutes mes interventions sur ce blog , je me suis efforcé de proposer une analyse aussi fondée et construite que possible. Libre à tous , bien entendu de me critiquer, dans la mesure ou ils peuvent formuler une argumentation structurée , et possédant des bases très solides.

    La seule chose que je reproche à Monseigneur Vingt trois, c’est d’une part ne pas avouer publiquement ( et il doit le faire , mais les autres évêques également ) que cette loi est infâme et donc illégale, et que les citoyens en particulier chrétiens, sont de fait libérés de leur devoir de soumission face à l’avènement de cette nouvelle législation .

    Le contrat social essentiel de notre société , est que les gouvernants doivent rechercher, en toutes leurs décisions, le soucis du bien commun. Hélas , ce principe essentiel a été rompu , d’ou effectivement le fait que les citoyens sont délivrés de leur devoir d’obéissance !

    La loi doit être conçue pour le bien de la société et de la famille et non l’inverse, donc le mariage homosexuel est foncièrement caduque , du point de vue de la vraie France profonde , même s’il figure dans des texte totalement artificiels, car l’histoire de la république nous montre beaucoup de lois votées , et non appliquées ,tellement leur caractère dangereux , inutile et absurde , était évident!

    Ce texte ne fut voté que par un conglomérat de politicards véreux , cherchant par dessus tout à concilier les exigences de l’exécutif avec l’intérêt de leur propre avenir électoral.

    J’ajoute ici que les phrases et les propositions contenues dans votre dernier message , « monsieur oizel » donnaient une forte impression de confusion mentale et d’impulsivité , vraiment peu adaptée à un blog de discutions, ou la hauteur d’analyse et la profondeur de vue, doivent jouer un rôle prépondérant , dans le but d’éclairer les chrétiens engagés et pratiquants.

    Malgré les efforts que j’ai déployé pour analyser le contenu tangible de vos déclarations, je ne suis pas parvenu à y discerner la vérité d’une thèse solide ,

    C’est la raison pour laquelle , Oizel, je vous conseillerais sincèrement d’essayer de construire un langage plus cohérent, et si vous êtes toujours motivés par le fait de formuler des  » conneries » d’aller vous satisfaire vraiment ailleurs

    a bon entendeur salut ! et bien à vous !

    , d’impulsivité ,

    • gaudet tu es dans la démagogie et tu n’as aucune analyse sérieuse à proposer
      par exemple tu te cconsidères chrétien mais tu n’es pas capable de citer une parole d’ évangile.
      vois-tu gaudet j’exprime un paradoxe en donnant un exemple concret…et toi tu restes dans la posture narcissique « une forte impression de confusion mentale et d’impulsivité  » où est ta démonstration?
      Tu parles de  » conneries » , démontre, faire la démonstration de ce qu’on avance, est de l’ordre de l’honnêteté intellectuelle.
      Relis- toi gaudet et pense que l’humilité n’est pas vertu que tu vénères. Pourtant l’humilité permet l’amour de son prochain
      un Narcissique comme toi n’a rien de chrétien ce n’est qu’un crétin prétentieux !!!

  7. gaudet
    »St Thomas d’Aquin dans son oeuvre, affirmait la nécessité de révolte ouverte contre l’autorité ,  »

    gaudet cite gaudet
    ce n’est pas très enrichissant!
    prétentieux va!

  8. gaudet

    @ oizel

    Attention , je vous mets en garde sévèrement ! j’accepte la critique mais non pas l’insulte dont les membres de ma famille sont par vous les innocentes victimes!

    Lorsque vous employez l’expression « godet de cognac » non seulement il s’agit d’une expression hors de propos dans un débat comme celui là, et constitue une insulte désobligeante contre ma mère , mon père , mon frère et les autres personnes qui porte le même nom que le mien
    et dont l’honorabilité est incontestable. Là il s’agit d’une faute morale majeur de votre part, et à laquelle vous n’avez pas pensée quand vous l’avez formulée!

    S’agissant de mes lacunes littéraires parmi les auteurs religieux, que je ne cite pas assez souvent dans mes messages, il peut sembler que cette réflexion soit fondée en partie .

    Cependant il n’est pas indispensable d’avoir lu des tonnes de documents religieux et donc les citer , pour malgré tout être en position de porter un jugement sur le mariage homo, à partir de connaissances évidentes en théologie catholique traditionnelle.

    Confronté à un projet aussi contraire à la loi de Dieu, nous ne pouvons que le déclarer comme étant fondamentalement illégal, et donc délivrer les chrétiens de l’obligation de se soumettre à une loi scélérate!

    Si cette même loi avait été promulguée non par hollande, mais par le gouvernement collabo de Vichy, nous aurions vu les autorités morale de l’Eglise la déclarer amorale n’est ce pas ? et donc affirmer que les citoyens ont pleine liberté de ne pas s’y soumettre ?

    Je me moque absolument de mon « narcissisme  » réel ou supposé, le seul sujet d’intérêt retenant mon attention est celui de l’avenir pénible des malheureux enfants de couples homos, le reste n’est que littérature inutile et tant pis ! si dans ma vie je n’ai pu ingurgiter la somme énorme des textes religieux, dont vous me reprochez la méconnaissance de manière spécieuse et abusive.

    Quand on s’occupe comme moi essentiellement de traduction en langue russe , on ne peut matériellement se lancer jour et nuit dans la lecture d’analyses religieuses fort poussées, où dominent souvent des orientations modernistes et libérales .

    De toute façon il est inutile désormais de déverser des inepties sur mon compte dans le cadre de ce blog , car je ne vous lierai plus. Vous perdrez inutilement votre propre temps !

    brisons là s’il vous plait !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *