CRCF-3

Le culte de la planète Terre

Download PDF

Déclaration de la Conférence des Responsables de Culte en France sur la crise climatique :

« La crise climatique est un défi spirituel et moral

Nous, membres de la Conférence des responsables de Culte en France, prenons la parole ensemble pour partager notre conviction : au-delà des problématiques techniques, économiques et géopolitiques, la crise climatique relève d’un défi spirituel et moral.
C’est d’abord notre rapport à la création comprise comme don de Dieu et à la nature qui est en jeu.

Ayant perdu de vue sa relation à la nature et son intime interdépendance avec tout ce qui constitue celle-ci, l’humanité s’est fourvoyée dans un rapport de domination et d’exploitation mortifère de l’environnement.
Nous sommes mis au défi de repenser et d’habiter autrement notre rapport à la création et à la nature. Nous faisons un. En détruisant l’environnement, l’humanité se détruit elle-même ; en le préservant, nous nous préservons nous-mêmes, nous préservons notre prochain et les générations futures.
Notre conscience spirituelle et morale est interpellée.
Nous sommes mis au défi d’agir pour la justice, d’œuvrer pour la paix, de préparer de toute urgence un futur sûr et viable pour nos enfants, en sortant de l’ère des énergies polluantes et en revoyant nos modèles économiques de production et de consommation sans limite.
Nous appelons à un sursaut des consciences vers une action climatique conséquente et à une remise en question de nos valeurs et de nos attitudes. Refusons l’indifférence et l’avidité.
Ouvrons-nous à la compassion et à la fraternité. Sortons de nos égoïsmes. Soyons solidaires et prenons le bien commun pour boussole. Persévérons et valorisons chaque action.

Notre appel

La France accueillera et présidera la 21ème Conférence des Parties de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (la COP21). La France joue et jouera un rôle diplomatique clé. Nous appelons à l’adoption d’un accord contraignant applicable à tous qui :

– engage à sortir à temps de l’ère des énergies fossiles et vise un ensemble d’objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre qui garde le réchauffement moyen global bien en deçà de +2 °C, doté de règles assurant la transparence, la responsabilité et un processus de révision des objectifs régulier ;

– protège les populations les plus vulnérables aux impacts des changements en leur permettant de s’adapter à ces impacts et en prenant en compte les pertes et dommages qui leurs sont causés ;

– favorise un développement écologiquement responsable et la lutte contre la pauvreté en garantissant un financement adéquat, le transfert de technologies et le renforcement des savoirs et des compétences.

Notre engagement

Bien que la COP21 soit une étape clé, nous sommes convaincus que les défis posés par les changements climatiques ne peuvent être relevés de façon effective par les Etats seuls, mais surtout par une mobilisation individuelle et collective, aujourd’hui et dans les années à venir.
Nous appelons les membres de nos communautés à prendre conscience des enjeux de la COP21 et à faire évoluer leurs propres modes de vie.
Nous nous engageons à enseigner et transmettre à partir de nos textes fondateurs et de nos traditions respectives, l’exigence de prise de conscience, d’éveil et de responsabilité de l’être humain au sein de la nature et de la création.

Mgr Georges PONTIER et Mgr Pascal DELANNOY
Conférence des évêques de France
Le pasteur François CLAVAIROLY et le pasteur Laurent SCHLUMBERGER
Fédération protestante de France
Le métropolite Emmanuel et le métropolite Joseph
Assemblée des Evêques Orthodoxes de France
M. le Grand Rabbin de France Haïm KORSIA
et M. Joël MERGUI, président du Consistoire central israélite de France
Le recteur Dalil BOUBAKEUR et M. Anouar KBIBECH
Conseil français du culte musulman
M. Olivier WANG-GENH et Madame Lama DROUPGYU
Union Bouddhiste de France

13 comments

  1. gege

    On aurait préféré de leur part une mobilisation pour la famille et contre le mariage pour tous.
    Faire référence à la Création est une bonne chose, dommage qu’ils ne croient plus au récit de la genèse, ils seraient plus crédibles.
    En attendant que soit réhabilité les adorations du Saint Sacrement, les processions, les rogations etc. Nous voici invités à adorer le dieu climat, la vierge Lune, le Saint Soleil.

  2. Théofrède

    c’est l »affaire Galilée » à l’envers; l’Eglise prend à son compte une théorie scientifique certes adoptée par l’ONU, mais contestée par beaucoup de spécialistes de la question qu’elle n’hésite pas à marginaliser alors que le moins qu’on puisse dire est que ce n’est pas sa mission; la liste des signataires est elle aussi surprenante : à l’extrême rigueur on peut admettre un certain lien des musulmans avec la Bible, mais que viennent faire ici les bouddhistes, athées dont il est difficile de savoir ce qu’ils représentent dans la population française; je note enfin l’absence des arméniens grégoriens, qui y sont au moins aussi nombreux que les orthodoxes de toutes églises

  3. Nostradamus

    CLIMATOSCEPTIQUE je suis, climatosceptique je reste.
    Les périodes glaciaires et de réchauffement existent depuis le début de la terre, liées à des facteurs multiples dont les cycles solaires.

    L’homme n’est pas pour grand chose dans le réchauffement actuel indiscutable, et son action de refroidissement bien illusoire.
    Ce qui ne vaut certainement pas dire qu’il faut continuer à polluer comme nous le faisons.

    Ce qui est le plus important est de changer le modèle économique de production et de sortir d’un cadre productiviste consumériste matérialiste.
    ET d’arriver à une meilleure distribution des biens et des richesses à un niveau planétaire. C’est bien l’homme qui doit être notre préoccupation.

  4. Philomène

    Pour faire une déclaration plus banale et plus « consensuelle », il faut chercher loin…C’est une tempête dans un verre d’eau.

    • Nostradamus

      cher frère,

      la convergence n’est pas une fin en soi, mais bien la conversion.
      Si la convergence est la pratique de la langue de buis, non merci.
      Si la convergence est confusion et dissimulation de mes valeurs, non merci.

  5. frère Atoy

    Avis à tous ces critiques:lisez l’encyclopédie papale « Laudato Si » adressée à tous.Comment alors ne pas se réjouir de cette convergence avec d’autres!

  6. Gilberte

    Avant de subir les effets d’un réchauffement climatique, cette génération et la suivante doivent digérer les pesticides, les additifs alimentaires, absorber l’eau des nappes phréatiques polluées puisque le sous-sol l’est (constaté par Que choisir dans un de ses numéros) les blés génétiquement modifiés, les animaux gavés d’antibiotiques car malades. Les cas de cancers en particulier du foie se multiplient. Mais on ne parle que du climat, ne touchons pas aux industries qui gagnent beaucoup

  7. Navrant de voir notre Église se fourvoyer ainsi à la suite de ses plus grands ennemis.
    Ces dogmes du réchauffement climatique et de la responsabilité de l’homme pour celui ci, sont entachés d’erreur.
    Le communisme se travestit en écologie, mais on oublie le Christ et son enseignement.
    Triste spectacle de voir notre Église suivre l’ONU …..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *