Capture d’écran 2015-06-25 à 22.43.05

Le curé emmène ses fidèles prier… à la mosquée

Download PDF

Voici une intéressante feuille de messe transmise par une correspondante. Il s’agit de la paroisse Saint-Vincent-de-Paul de Pau (diocèse de Bayonne, Lescar et Oloron). Mgr Aillet a été mis au courant mais il ignorait l’initiative du curé lequel, a emmené  ses paroissiens prier dans la mosquée ce samedi 21 juin :

Feuille de messe

22 comments

  1. Philippe Mangé

    Cette paroisse Saint-Vincent-de-Paul de Pau serait t-elle tenue par un schizophrène ? Comment ce curé peut-il à ce point promouvoir un œcucuménisme avec des mahométans qui développent véritable pathologie mentale collective anti-mécréants et anti-infidèles ! C’est cracher à la figure des Chrétiens d’orient !

  2. PINSON

    a t-il fait la même chose en demandant à ses frères musulmans de venir prier dans une église pour le martyr des Coptes égorgés, et autres chrétiens,mais chut comme il se dit dans les salons  » PAS D’AMALGAME »
    Pauvre Eglise de France…

  3. Féru

    Ils vont partager le jeune du ramadan … sont-ils tous d’accord ? Si les paroissiens acceptent, c’est qu’il n’y a plus rien à espérer ! Des gestes de paix, d’accord, mais là c’est de la soumission.

  4. zézé

    Traître ce « curé » ! Honte à lui ! il est minuscule ! que dit-il que fait-il pour nos chrétiens catholiques d’Orient ? RIEN ! il préfère se pavaner dans les mosquées ! Beurk il me dégoûte ! j’ai envoyé un mail au diocèse de Bayonne. Il faut faire quelque chose contre ce fait ! et les fidèles vont y aller ? en attendant heureusement, que ce « tract » n’est pas dans mon Eglise et que le prêtre ne se frotte pas aux muz… je n’aurai pas hésité une seconde pour lui dire ma façon de penser !

  5. Nostradmus

    Mais qu’est-ce qu’il a compris, et qu’est-ce qu’il aura pu faire comprendre de la différence entre le Dieu trinitaire, qui est amour, et Allah le dieu « prêché » par le coran? La confusion est toujours à l’origine de souffrances. On ne peut prier ensemble que si chacun respecte ses propres croyances et refuse tout amalgame.

  6. Charly

    Rien de choquant dans cette proposition de prière. Il serait enfin temps que l’Église catholique montre le chemin de la tolérance. Bravo à ce curé de paroisse.

    • Denis F

      Reprocher à l’Eglise catholique son manque de tolérance est assez épatant!
      Mais il est vrai qu’à vos yeux l’islam doit vraiment être cette Religion d’Amour, de Tolérance et de Paix à laquelle vous voudriez que ressemble l’Eglise catholique, non?
      Je me demande ce que vous faites sur ce site…
      A vous écouter, il faudrait aussi apprendre aux fidèles comment bien offrir son cou à l’ennemi, pour lui faciliter le travail, au cas où il ne se serait pas encore assez entrainé.

      • Philippe Mangé

        Le principe de précaution, constitutionnel, vise les risques avérés, ceux dont l’existence est démontrée ou connue empiriquement sans toutefois qu’on puisse en estimer la fréquence d’occurrence : l’islam qui prône la décapitation des non-musulmans, entre dans ces risques : (2,19) Et tuez-les, où que vous les rencontriez; et chassez-les d’où ils vous ont chassés : l’association est plus grave que le meurtre. Mais ne les combattez pas près de la Mosquée sacrée avant qu’ils ne vous y aient combattus.S’ils vous y combattent, tuez-les donc. Telle est la rétribution des mécréants. Ces crimes abjects sont typiquement musulman, le coran prônant noir sur blanc la décapitation des non-musulmans : (4,56.) «Nous leur ferons subir le tournant du feu de l’enfer. Chaque fois que leur peau sera cuite à point, nous la remplacerons par une peau neuve afin qu’ils goûtent le tourment »», (8,12-13) « Je vais jeter l’effroi dans les cœurs des mécréants [les non-musulmans]. Donc frappez-les au-dessus des cous [décapitez-les] et frappez-les sur tous les bouts des doigts [amputations]. Cela, parce qu’ils ont désobéi à Allah et à Son messager. » , (47,4). « Lorsque vous rencontrez ceux qui ont mécru [les non-musulmans], frappez-en les cous [décapitez-les]. » Il est donc légitime, pour le coran, de décapiter tout non-musulman. Pour l’islam, nous sommes tous des cibles. Tant qu’il y aura des musulmans en France, tout Français, toute Française, pourra être poignardé, étranglé, abattu, écrasé, égorgé, décapité, éventré, crucifié, brûlé vif, lapidé, pendu, fusillé, massacré, assassiné, n’importe quand, n’importe où. Un musulman extrémiste veut vous décapiter. Un musulman »modéré » veut qu’un musulman extrémiste vous décapite. Il n’y a qu’une solution, constitutionnelle : expulser tous les musulmans !

  7. ALPHA ... OMEGA .

    Ce vendredi 26 juin au matin : attentat en Isère et attentat en Tunisie .
    Nous devinons déjà la réaction de ce curé : pas d’amalgame . Nul n’est plus sourd que quelqu’un qui ne veut pas entendre ; pourtant des historiens renommés ont écrit sur la guerre que l’islam fait à tous les non musulmans et aux apostats , respectant ainsi les injonctions coraniques , depuis plus de mille ans .
    Faudra-t-il des dizaines , voire des centaines d’attaques pour que ce curé comprennent la réalité ?

  8. Cassianus

    Il n’y a pas de malice dans cette initiative. Juste une incommensurable nullité intellectuelle, que l’on retrouve dans l’éditorial placé en vis-à-vis. Quand on a lu qu’il fallait rendre témoignage aux hommes de notre temps, on peut se passer de lire le reste de la copie.

  9. Il va y avoir 50 ans, je me souviens du massacre d’El Hallia le 20/08/1955 petite cité où européens et arabes cohabitaient en parfaite osmose. Les mariages, les communions, les baptêmes se faisaient en toute sérénité et . . . du jour au lendemain : l’HORREUR, l’Islam avait repris le dessus. Plus d’amis, que des ennemis ! ! ! Et il faut cohabiter comme il y a cinquante ans ? Je pense tout simplement qu’il ne peut y avoir « communion » entre musulmans et chrétiens. L’idéologie et la foi chrétienne sont séparés par un océan. La prière dans les mosquées revient à Allah et dans les églises à Dieu et au Christ !

    • Denis F

      Pas de communion possible, ni avec les chrétiens, ni avec les français

      Lettre du Père de Foucauld à René Bazin, en 1916

      « Des musulmans peuvent-ils être vraiment français ? Exceptionnellement, oui. D’une manière générale, non. Plusieurs dogmes fondamentaux musulmans s’y opposent ; avec certains il y a des accommodements ; avec l’un, celui du medhi, il n’y en a pas : tout musulman, (je ne parle pas des libres-penseurs qui ont perdu la foi), croit qu’à l’approche du jugement dernier le medhi surviendra, déclarera la guerre sainte, et établira l’islam par toute la terre, après avoir exterminé ou subjugué tous les non musulmans. Dans cette foi, le musulman regarde l’islam comme sa vraie patrie et les peuples non musulmans comme destinés à être tôt ou tard subjugués par lui musulman ou ses descendants ; s’il est soumis à une nation non musulmane, c’est une épreuve passagère ; sa foi l’assure qu’il en sortira et triomphera à son tour de ceux auxquels il est maintenant assujetti ; la sagesse l’ engage à subir avec calme son épreuve;  » l’oiseau pris au piège qui se débat perd ses plumes et se casse les ailes ; s’il se tient tranquille, il se trouve intact le jour de la libération « , disent-ils ; ils peuvent préférer telle nation à une autre, aimer mieux être soumis aux Français qu’aux Allemands, parce qu’ils savent les premiers plus doux ; ils peuvent être attachés à tel ou tel Français, comme on est attaché à un ami étranger; ils peuvent se battre avec un grand courage pour la France, par sentiment d’honneur, caractère guerrier, esprit de corps, fidélité à la parole, comme les militaires de fortune des XVIe et XVIIe siècle mais, d’une façon générale, sauf exception, tant qu’ils seront musulmans, ils ne seront pas Français, ils attendront plus ou moins patiemment le jour du medhi, en lequel ils soumettront la France. »

      http://www.libertepolitique.com/site/Actualite/Decryptage/Relire-Foucauld-Des-musulmans-peuvent-ils-devenir-francais

  10. gege

    « Il serait enfin temps que l’Église catholique montre le chemin de la tolérance. »
    Le chemin de la tolérance ne conduit pas à la mosquée mais aux maisons de tolérance! C’est peut-être la prochaine destination que ce brave curé proposera aux fidèles.

    • Denis F

      Vous auriez dû répondre directement à « Charly », « Charlie »…
      Cela dit, j’y avais pensé à vos maisons de tolérance, quand j’ai écrit au Secrétariat de Mgr Marc Aillet, manquant de peu de lui demander si la prochaine étape était la prière au bordel…
      Mais je me suis abstenu, pour ne pas dénaturer ma juste désapprobation.

    • Facebloch

      Collabo de qui ??? De ceux qui torturent et coupent les têtes de tous ceux qui n’adorent pas Allah ??? Soyez sérieux, mon vieux ! Vous allez passer pour un idiot.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *