j

Le dominicain Bernard Dupuy est mort

Download PDF

Vendredi 3 octobre, le dominicain Bernard Dupuy, 89 ans, est décédé, entouré notamment du dominicain Michel Mallèvre, ancien secrétaire de la Commission épiscopale pour l’Unité des chrétiens.

Né le 21 août 1925, Bernard Dupuy prend l’habit de l’ordre des prêcheurs en 1948, après ses études à l’école polytechnique. Il fait profession en 1949 et part à Etiolles, près d’Évry (Essonne), faire ses études aux Facultés du Saulchoir jusqu’en 1957. Il est ordonné prêtre en 1955. Après deux années de théologie de Fribourg (Suisse), il revient au Saulchoir, où il enseigne de 1959 à 1967, notamment dans la chaire de théologie fondamentale, où il succède au dominicain Yves Congar. Au Concile de Vatican II, le père Bernard Dupuy est expert privé des évêques français, plus particulièrement de l’évêque de Laval. Nommé directeur-adjoint du Centre Istina en avril 1967, puis directeur en octobre, le P. Dupuy dirigera ce centre œcuménique, fondé en 1927, jusqu’en 2004.

En 1968, il fait partie de la première délégation de douze membres catholiques de la Commission Foi et Constitution du COE. Ces années post-conciliaires sont aussi l’époque de la mise en place des grands dialogues interconfessionnels. En 1965, le Père Dupuy devient expert de la Commission épiscopale française pour l’unité, puis il est fait partie du Comité mixte catholique-protestant jusqu’en 1987. Il est également membre de la Commission française catholique-orthodoxe. En 1969, il contribue à la fondation du Comité épiscopal des relations avec le judaïsme, et en 1970, à Paris, il participe à la première rencontre officielle entre le Comité international juif de consultation interreligieuse (IJCIC) et une délégation du Vatican. L’année suivante, il est nommé consulteur de la Commission pour les rapports avec le judaïsme et du Comité de liaison entre l’Église catholique et les représentants des organisations juives mondiales. En 1973, il participe à la rédaction du document « L’attitude des chrétiens à l’égard du judaïsme. Orientations pastorales ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *