e31b2864ae5b8364d3ce04ed4522019c

Le lobby LGBT veut faire taire Mgr Ravel

Download PDF

Sous prétexte qu’il est évêque aux Armées, et donc s’exprime avec le logo du ministère de la Défense, Mgr Luc Ravel ne devrait pas contester les lois Veil et Taubira. CQFD. Ainsi est la logique LGBT, que Yagg développe :

« Comme dans chacun de ses numéros, l’Egmil (pour «Église dans le monde militaire»), la revue mensuelle de l’aumônerie militaire catholique aux armées, donne la parole à l’évêque Luc Ravel, à la tête du diocèse aux armées depuis 2009. Dans l’édition de février 2015, il a invité les lecteurs/trices à «refuser les idéologies». En utilisant ce terme, le membre du clergé fait référence à «l’islamisme», mais aussi à la «bienpensance», qui d’après lui «fait chaque année 200 000 victimes dans le sein de leur mère». Car pour Luc Ravel, «l’IVG devenue droit fondamental est une arme de destruction massive». Et de poursuivre: «Nous ne devons pas cautionner les folies de l’euthanasie, du mariage pour tous et autres caricatures de Charlie Hebdo».

«MAUVAIS INSTINCTS»
Compte tenu des positions officielles de l’église catholique sur les sujets de société, ce positionnement n’a rien de surprenant. Ce qui étonne toutefois, c’est que les propos de Luc Ravel sont mis à la disposition des militaires français.es avec la bénédiction du ministère de la Défense. Sur chaque numéro de la revue, le logo du gouvernement apparaît, comme si cette revue était un document approuvé par le ministère.

Dans le numéro de novembre 2012, toujours avec le logo officiel du ministère, Luc Ravel écrivait: «Tout homme droit connaît l’utilité, et donc la bonté, du scrupule dans la vie morale car il joue le rôle de dernier rempart contre l’acte mauvais, d’ultime sursaut contre la dérive humaine la plus grave, celle sans retour où l’on traduit le mal en termes de bien, où l’on convertit en valeurs juridiques, esthétiques et financières (le progrès, quoi!) ce qui devrait terminer dans la poubelle des mauvais instincts. Alors que sonne le glas du bon sens, exécuté par l’idéologie et bientôt incinéré avec la vérité dans le four de l’histoire enseignée aux enfants, l’Église n’apparaît-elle pas en France comme l’ultime scrupule devant les révolutions sur l’homme et sur la société que l’on veut imposer à tous, comme le mariage des homosexuels et la légalité de l’euthanasie?»

«UNE ÉMANATION DU MINISTÈRE»
Le ministère de la Défense donnerait-il son approbation à des publications hostiles à l’égalité des droits? Yagg a posé la question au ministère, qui nie toute implication: «L’évêque aux armées s’est exprimé dans une publication du diocèse aux armées, qui est une subdivision de l’Église catholique. Le ministère de la Défense n’exerce aucune validation de son contenu.» Mais que fait le logo du ministère sur un tel document? C’est parce que «l’aumônerie catholique est une émanation du ministère», explique de son côté le diocèse aux armées. Comme le prévoit la loi, les militaires français.es disposent d’un accès à quatre aumôneries (catholique, protestante, israélite et musulmane). «Nous avons pour mission d’apporter un soutien psychologique et moral aux militaires», ajoute le diocèse aux armées.

En clair, le ministère de la Défense joue sur les mots: les diocèses étant des circonscriptions religieuses, il n’a effectivement aucune autorité sur le «diocèse aux armées». Mais c’est oublier un peu vite que «le diocèse aux armées», c’est à peu près la même chose que «l’aumônerie catholique», légalement placée sous l’autorité du ministère. C’est cette aumônerie qui édite la revue dans laquelle Luc Ravel appelle les militaires à «ne pas cautionner la folie du mariage pour tous». L’évêque a beau avoir été nommé et consacré au sein de sa fonction religieuse par le cardinal André Vingt-Trois, il est au sein de l’ordre militaire «aumônier en chef», et donc nommé par le ministre de la Défense. Il revient donc au ministère de déterminer si dénigrer l’égalité des droits ainsi que les droits des femmes fait partie des prérogatives de l’aumônier en chef dans sa mission de «soutien psychologique et moral» auprès des militaires. »

Il ne faut pas prendre cet article à la légère : le lobby LGBT, après avoir fait passer sa loi dénaturant le mariage, cherche à censurer toute expression dissidente, dans la plus pure tradition du jacobinisme. C’est la phase d’après.

13 comments

  1. La rédaction de Yagg se réjouit que vous suiviez ses publications d’aussi près. Néanmoins, bien que vous ayez tout à fait le droit de ne pas partager notre interprétation, vous n’avez en revanche pas celui de recopier intégralement notre article. Merci donc de bien vouloir le retirer.

  2. Nijdam

    Les propos de Mgr Luc Ravel me semblent remplis de bon sens.Mais, comme c’est ce qui manque le plus à nos petites fraîcheurs de LGBT et aux autres victimaires sociétaux,il est peu probable que ces bougres puissent s’élever à la même hauteur de pensée!

  3. Bayard

    La dictature idéologique veut la condamnation de tous les opposants. Cette réaction infâme contre la liberté de penser et d’exprimer ses idées est bien la preuve que les « charlots » ne sont pas à une contradiction prés. Ils sont vraiment pitoyables…

  4. chui Zemmour

    Il n’en ont pas assez à sortir des âneries, ils veulent que tout le monde leur ressemble, eh bien non nous n’avons que faire de ces idées à la mord moi , qu’ils restent chez eux fassent ce qu’ils veulent et s’occupent de leurs oignons quant à dire que l’avortement est un droit mais pour qui, pour celle qui le subit ou pour l’enfant qui est mis à mortel après cela ces prêcheurs d’opérette viendront nous seriner qu’ils sont contre les corridas!
    S’attaquer à Mgr Ravel c’est s’attaquer à un gros morceau car il a du répondant

  5. Sami

    La qualité de ce qu’écrit Mgr Ravel fait de l’ombre au pouvoir en place.
    Il ne peut lui contester la liberté d’expression mais il va déchaîner contre lui des propos insultants au nom de la liberté d’expression de ses tueurs agréés.

  6. DÉSARMÉ

    J’attends, impatient, le premier mariage civil d’un officier général des armées françaises avec son futur mari. Ce qui ne manquera pas d’arriver car la hiérarchie militaire est beaucoup plus progressiste concernant ces sujets sociétaux que la hiérarchie de l’église catholique… Luc Ravel, évêque désarmé, n’aura plus qu’une main gauche pour jouer sa partition dissonante et réactionnaire.

  7. JohnDeuf

    Le lobby LGBT est totalement opposé à la liberté d’expression de leurs opposants. Ils veulent faire taire tous les opposants. Ce sont les méthodes gauchistes. N’étant pas homophobe, je ne suis pas plus homophile mais je suis fermement opposé au mariage des homosexuels car cela revient à privilégier ce groupe qui ne constitue qu’une population marginale. Ils bénéficiaient d’un traitement égal puisqu’un homosexuel de sexe masculin avait le droit de se marier avec une femme et vice versa. C’est une discrimination envers les couples naturels.
    par ailleurs la liberté individuelle ce n’est pas faire n’importe quoi. pour une démocratie libérale une majorité momentanée (aux dernières élections législatives par exemple) n’a pas le droit de faire la loi. Elle peut voter une loi dans le cadre de principes. En l’occurence, la loi Taubira n’en est pas une car elle ne répond pas aux critères de la loi qui doit être générale, abstraite, égale ,certaine et connue.Elle a été imposée par la coercition du législatif et bafoue donc l’Etat de Droit.

  8. C.B.

    Même renommé « interruption volontaire de grossesse », même légalisé, même remboursé par la sécurité sociale, un avortement n’est rien d’autre qu’un assassinat, c’est-à-dire un homicide (car que deviendrait le « contenu du sac utérin » s’il n’y avait pas intervention: un épi de maïs? un lapin? une machine à écrire? ou un être humain?) volontaire (car certainement pas involontaire; je reconnais que certaines femmes y sont contraintes par leur entourage et qu’il faut certainement une très grande force pour résister à certaines pressions), avec préméditation (il faut prendre un rendez-vous dans l’institution adéquate).

  9. Gilberte

    le lobby LGBT dit ce qu’il faut penser, ceux qui ne sont pas d’accord ont tort, donc Mgr Ravel a tort, il doit se taire; la liberté est réservée à une élite de la bien pensence

  10. Pingback: Mgr Ravel doit supprimer le logo du ministère | Riposte-catholique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *