m

Le Métis de Dieu : un film sur le cardinal Lustiger

Download PDF

Le 4ème Festival international du film juif de Genève (GIJFF) aura lieu du 26 au 30 mars 2014 à Genève et à Lausanne. Le festival présente toute une gamme de films internationaux qui explorent les cultures et le vécu juifs, ainsi que les réalisateurs et acteurs qui y ont contribué. Lors de la soirée de gala, le 4ème GIJFF présentera en première suisse le film «Le Métis de Dieu», d’Ilan Duran Cohen (France, 2012). Le réalisateur présente le destin d’Aaron Lustiger – le futur cardinal Jean-Marie Lustiger -, juif converti en pleine occupation allemande de la France.

A 14 ans, en pleine Occupation, il se convertit au catholicisme contre l’avis de ses parents. Il perd sa mère en déportation et se déchire avec son père, qui n’accepte pas son choix. Devenu prêtre, il devient archevêque de Paris de 1981 à 2005, est créé cardinal en 1983, fut membre de l’Académie française, mais il ne fut jamais élu président de la Conférence des évêques de France. Le film évoque l’affaire du couvent de carmélites polonaises, qui s’installa dans les murs d’Auschwitz, là où Giselle Lustiger a été gazée. L’évènement déclencha une grave crise entre juifs et chrétiens depuis la Seconde Guerre mondiale. Et c’est à ce prince de l’Eglise pas comme les autres qu’il revient de trouver une issue au conflit qui le bouleverse intimement. Il est décédé en 2007. 

4 comments

  1. Philomène

    Admirable et très émouvante personnalité que celle du cardinal Lustiger mais je n’ai jamais entendu parler de cette histoire de couvent des carmélites.

  2. Jean-Louis THES

    Triste cardinal qui laissa pendant des années les dizaines de milliers de pèlerins de Chartres – ses frères ! – sur le parvis de ND de Paris pour ne pas risquer ‘d’ouvrir la porte à l’intégrisme’, qui ne dédaigna pas de battre sa coulpe sur la poitrine de ses prédécesseurs dans une célèbre cérémonie de repentance et s’entêta par dessus tout à se démarquer du mouvement pro-vie dans un conformisme consternant. Prions pour que le seigneur le prenne en sa sainte miséricorde.

  3. Frère Atoy

    Il est intéressant et hautement significatif de voir la judaïté de notre cardinal ,assumée comme St Paul,reconnue en milieu juif alors qu’elle fut longtemps taboue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *