p

Le pape François fait l’éloge de l’instruction Dignitas connubii

Download PDF

Samedi 24 janvier 2015, le pape François a prononcé un éloge appuyé de l’Instruction Dignitas connubii. Cette instruction, prescrit aux tribunaux diocésains et interdiocésains ce qu’ils « doivent observer pour traiter les causes de nullité de mariage », comme son titre l’indique. Cette instruction, adoptée dans les derniers mois du pontificat de Jean-Paul II (elle date, en effet, du 25 janvier 2005), est un document méconnu. Recevant en audience les participants d’un Congrès international de droit canonique sur les déclarations de nullité de mariages, le pape François a estimé que « la connaissance et, je dirais, l’habitude de cette Instruction pourra aussi à l’avenir aider les ministres des tribunaux à abréger le parcours de la procédure, perçu souvent par les époux comme long et pénible ». Dans son allocution, le pape considère également que l’« on n’a pas encore exploré toutes les ressources que cette Instruction met à disposition pour un procès rapide, dépourvu de tout formalisme qui soit sa propre fin, et on ne peut pas non plus exclure pour l’avenir des interventions législatives ultérieures ordonnées à ce même objectif. » Le pape a aussi fait l’éloge du Défendeur du lien: « parmi les sollicitudes que manifeste l’Instruction Dignitas connubii, j’ai déjà eu l’occasion de rappeler celle de l’apport propre et original du défenseur du lien dans le procès matrimonial (cf. Allocution à l’Assemblée plénière du Tribunal suprême de la Signature apostolique, 8 nov. 2013, AAS 105 [2013], 1152-1153). Sa présence et l’accomplissement fidèle de sa tâche ne conditionnent pas le juge, mais au contraire permettent et favorisent l’impartialité de son jugement, mettant sous ses yeux les arguments en faveur de, ou contraires à la déclaration de nullité du mariage. » Un exemple intéressant d’hommage de texte adopté sous un pontificat précédent. Il semblerait que le pape cherche à déplacer le débat relatif aux divorcés remariés sur le terrain de l’accélération des procédures de nullité.

4 comments

  1. Hilda

    Très curieuse remarque du pape à propos du Défenseur du lien selon lui chargé, entre autres, de présenter les arguments en faveur de la nullité du mariage alors que l’instruction Dignitas Connubii dont il est ici question dit à propos de ce même Défenseur du lien à l’Art. 56 § 3, je cite :

    « A tout degré du jugement,il est tenu par l’obligation de présenter les preuves de tout genre, les oppositions et les exceptions qui, restant sauve la vérité de la chose, contribuent à la protection du lien (cf. C.1432) »

    Il serait intéressant de savoir qui lui a préparé ce discours.

  2. L

    Depuis le début, nous sommes beaucoup de juristes catholiques à indiquer que la tevolution se ferait par un recours à la procédure quitte à la détourner de sa fin première et à l’amender ( suppression de la double sentence conforme par ex) pour mieux la contrôler. Toutes les révolutions dans l’Histoire ont eu recours au detournement de procédure (cf notamment 1789 et la procédure de vérifications des votes aux Etats-Généraux )

    On nous prépare, à mon sens, un « divorce » à la mode romaine.

  3. olga

    Sante carrières / attaques Cardinal Vingt-Trois Bertone : il prendra sa retraite . Et sur la Curie : il n’ya pas de communication , un organisme est âgé . Alors que les prêtres français allonge l’ombre de Lefebvre …
    Friday , 22 Juin 2012 – Les 13:23:00

    André Vingt-Trois , archevêque de Paris , le cardinal et président de la CEF , la Conférence épiscopale française , a franchi l’inertie . Malgré les paroles rassurantes prononcées par le Frère Secrétaire d’Etat Tarcisio Bertone , le cardinal a déclaré que son cisalpino dans une interview il ya quelques jours sur Radio Notre-Dame , la station catholique français . Il a pris un certain nombre de cailloux dans la chaussure . Vingt-Trois , ancien collègue et très proche de Cardinal Jean -Marie Lustiger , son prédécesseur à la tête du diocèse de Paris , et à son tour, très proche de Jean-Paul II , n’est pas attribuable à l’Eglise Bertonian , ainsi qu’une bonne partie de l’Eglise française ,  » qui , cependant, souffre non seulement la pacification avec Lefebvre  » , a dit une source du Tibre . Voici pourquoi : «Ils ( les Français , NDLR) , si vous venez pour passer commande 100 prêtres par an est suffisant, Lefebvre ont lieu des séminaires avec au moins 50-100 membres par an court , d’une part , il ya le . Eglise dans une crise des vocations , sur les autres traditionalistes qui recueillent un certain consensus  » .
    L’ombre d’un LEFEBVRE – fait : selon les statistiques de l’Eglise catholique en France , pris dès le site de la CEF , les prêtres diocésains en 2008 étaient 15 008 , 14 097 l’année suivante . Une légère baisse parce que, comme l’a noté  » vin nouveau  » , en 2009 , les commandes de nouveaux prêtres n’étaient que 89 et à la fin de cette année dans les séminaires à travers les Alpes , il y avait 756 séminaristes , dont 15% ( 113 ) étaient de pays étrangers ( mais qui sera incardiné dans l’Église française ) . Plus de la moitié des prêtres français de plus de 75 ans . Les lefebvristes déclaré en 2010 au lieu de 529 prêtres et 201 séminaristes ( plus de 38 pré- séminaristes ) . En bref , le nombre de séminaristes de la Fraternité Saint-Pie X ( le nom officiel de Lefebvre ) est égale à un tiers de ceux de la France , avec un clergé , cependant, numériquement beaucoup plus large . C’est assez pour vous donner une idée de la façon dont certaines mesures prises au Vatican ( maintenant nous parlent d’une prélature personnelle , c’est à dire un diocèse sans territoire , lefebvristes à offrir en échange de leur acceptation du Concile Vatican II et la fermeture d’une longueur de fracture pour décennies ) peuvent être réunis à Paris .

     » ? Bertone à la retraite» – Et Vingt-Trois , dans une interview à Radio Notre Dame , la chaîne catholique française , ne manquez pas l’occasion d’avoir son mot à dire : Bertone démissionner – ou se résigner – Le 2 Décembre , à l’âge de 78 années ; la Curie romaine est une voiture vieille de plusieurs siècles et ne convient pas pour  » tous  » à l’opération de l’Église d’aujourd’hui . Vingt-Trois de la Justice a fait remarquer que : « Après le Concile, Paul VI quand il a voulu lancer de nouveaux projets , a été forcé de créer des organes ad hoc Ainsi , Benoît XVI a créé le Conseil pontifical pour la nouvelle évangélisation Tout cela permet d’ . . avancer, mais pas réformer le fonctionnement de l’ensemble du système .  » Rien n’a changé en somme , pour le cardinal , qui ajoute: «Aujourd’hui , chaque département travaille pour lui-même et les communications entre eux sont parfois lents ou inexistants , sauf si elles sont transportées à travers les conversations des cardinaux .  » Qu’est-ce que cela ferait ?  » Un travail de raffinement et de la coordination de l’opération est absolument nécessaire . Pontificat Mais chaque hausse voix cycliquement à dire que, finalement, le nouveau pape va réformer la Curie et la volonté de travailler . On voit que ce n’est pas si facile à faire .  »

    Vatileaks , bien triste – Enfin un soupçon de Vatileaks . Pour Vingt-Trois ,  » Il ya les faits eux-mêmes : le vol de documents confidentiels et l’arrestation du majordome du pape Tout cela est très triste , tout d’abord de voir que Benoît XVI lui-même trahi la confiance qui a accordé à son environnement plus près  » . Mais plus que tout : « C’est aussi une épreuve pour l’Eglise tout entière , qui ne sait pas quoi penser de l’opération de la Curie .  » Une pensée et une difficulté à l’étranger se font sentir pour beaucoup.

    • sygiranus

      N’y a-t-il pas d’autres traducteurs que Google pour rendre ce texte digeste ?
      Mgr Vingt-Trois est déjà peu agréable à lire, passé à la moulinette, il perd le peu de latin qu’il lui reste !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *