Le Parlement de Navarre réprouve publiquement un cardinal élu

 

 
 
 

Le Bureau et l’union des porte-parole du Parlement de Navarre a approuvé aujourd’hui, avec le concours de tous les groupes sauf ceux de l’UPN et du Partido Popular, une motion de réprobation publique du cardinal élu Fernando Sebastian qui a qualifié l’homosexualité de « sexualité déficiente qui peut se normaliser grâce à un traitement ».

 
Il va même falloir que le prince de l’Eglise change d’avis : et lui, et les institutions de l’Eglise catholique en Espagne sont invités par la déclaration à « revoir leur position par rapport à des réalités qu’il ne faut pas aborder au travers de discours équivoques et irrespectueux qui, loin d’engendrer l’acceptation engendrent des rejets inutiles parce qu’injustes. »

Sans surprise, les premiers auteurs sont issus du parti socialiste de Navarre et du PSOE national. Leur porte-parole assure que « chacun a le droit de penser ce qu’il veut » mais qu’il faut dans tous les cas « respecter la liberté des personnes ».

Plus radical, plus extrémiste, José Miguel Nuin, porte-parole deIzquierda-Ezkerra a vu dans les propos de l’archevêque émérite de Pampelune des affirmations « sectaires » qui « devraient être visées et sanctionnées par le code pénal ». Pour les pro-étarras (l’ETA basque, oui), ce sont des déclarations « absolument inacceptables » et « homophobes » : Malorga Ramirez ajoute que le cardinal « contredit les principes fondamentaux de liberté, de décence et de modernité » : « Il est en dehors du sens commun. »

L’asile psychiatrique pour les dissidents ? On y est presque.

La conservatrice UPN et le PP se sont opposés à la motion en soulignant qu’il n’appartient pas au Parlement de fixer ce qu’il est licite de dire ou de ne pas dire ; Ana Beltran, du Partido Popular, l’a jugée « inutile » puisque « Mgr Sebastian a dit ce qui lui paraît opportun à lui », mais aussi « injuste » parce qu’elle « étend à toute l’Eglise catholique l’opinion d’un de ses membres » – histoire de se distancer quand même un peu.

Source : Infocatolica.

 
• Voulez-vous être tenu au courant des informations originales paraissant sur ce blog ? Abonnez-vous gratuitement à la lettre d’informations. Vous recevrez au maximum un courriel par jour.S’abonner
 
 

© leblogdejeannesmits 

 

10 comments

  1. Sylvie Houbouyan

     » L’isolé qui dit l’évidence , nous allons l’exécuter  » hurlent en chœur les loups et les lâches qui suivent le déni de l’évidence
    qui fait loi..
    Ainsi ils font le lit d’un pouvoir totalitaire de la pire espèce où les esprits seront broyés.

  2. gaudet

    Saluons au contraire la prise de position courageuse du cardinal Sebastian, qui non seulement rappelle dignement les lois de l’Eglise réprouvant les relations sexuelles non naturelles , mais également encourage les personnes à corriger leurs déviances, dans la mesure de leur possible .

    Ainsi donc, après l’exemple particulièrement affreux de notre propre classe politique pourrie, nous constatons que le mouvement de déviance et de dépravation dépasse maintenant largement le cadre des frontières, et maintenant l’Espagne elle même , a trouvé le moyen de se constituer un parti socialo, dont le niveau de débauche idéologique équivaut à son alter égo français !

    Les authentiques catholiques espagnols doivent faire bloc dés maintenant et apporter tout leur soutien moral à ce prélat, qui s’est tout simplement contenté de rappeler les vérités essentielles, touchant à la normalité des relations humaines charnelles.

    Tout doit être entrepris en Espagne pour que ce cardinal valeureux échappe à toute forme de sanction illégale et injuste, chacun doit conserver le droit de ne pas approuver les pratiques sexuelles pédérastes, sans être taxé de dangereux délinquant

  3. BRUNIER Jean-Marie

    Et alors ?
    La libre expression fait partie intégrante de notre liberté de conscience…n’en déplaise à ces partisans de la pensée unique néo-stalinienne !

    .

  4. MVT

    « celui qui couche avec son frère comme avec une femme commet un crime abominable »
    c’est écrit dans le Lévitique,chap. 4,verset 20
    un catholique ne peut approuver ce qui est condamné par Dieu!

  5. BUFFON

    on appelle « inversion accusatoire » le fait de reporter sur les autres ce que l’on fait soi-même, avec une tactique « efficace » : la meilleure défense serait l’attaque.
    Ils y parlent de :
    - « discours équivoques et irrespectueux »
    - « affirmations « sectaires » »
    - »« respecter la liberté des personnes » ».
    - »engendrent des rejets inutiles » mais de la part de ceux qui ne savent pas discerner. L’auteur de ces propos est lui-même en plein rejet sectaire, irrespectueux, inutile, haineux.
    Mais ils ont le diable au corps…??…!!!!

    Et ils se contredisent en plus :
    - « contredit les principes fondamentaux de liberté, de décence et de modernité » : « Il est en dehors du sens commun. »
    C’est le pompon !!

  6. toto

    Si nous étions dans une société normale, les terroristes de l’ETA seraient en prison et ne siégeraient pas au Parlement.
    Mais la subversion triomphe partout car en face nous sommes mous.

  7. Michel Cliche

    Quelques soient nos opinions contemporaines, un péché demeure un péché ! Que cela plaise ou pas ! Porter la croix, voilà la vraie valeur !

  8. poulain salvat françoise

    vous savez bien que « ces gens-là » savent ce qu’il faut penser et dire—tous ceux qui ne suivent pas leurs directives sont dangereux,inutiles,débiles—-la pensée unique rêgne en maître en Europe!

  9. Manou

    Bref la dictature de la pensée unique
    continue…et la liberté de conscience n’est réservée
    qu’aux gauchistes….destructeurs de la famille car destructurés eux mêmes…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>