o-2

Le rêve de Mgr d’Ornellas

Download PDF

Monseigneur Pierre d’Ornellas, archevêque de Rennes, a écrit cette tribune pour le journal Le Télégramme du jeudi 11 janvier :

« De l’effroi à la tristesse pour aller vers l’espérance, voilà notre chemin du 8 au 11 janvier. Nos relations ont changé. Le meilleur a surgi : frères, nous sommes !

Que ferons-nous de ce trésor miraculeux de paix ? Qu’il ne s’engloutisse pas sous les eaux boueuses des invectives mortifères, des oppositions radicalisées, des communautarismes !

Je rêve d’une société fondée sur cette fraternité ! Les différences seraient reçues sereinement pour nous enrichir. Chacun serait une personne unique à respecter. Le dialogue, par l’écoute et la sincérité, serait la voie royale pour chercher ensemble le vrai bien. L’attention aux jeunes serait prioritaire afin qu’aucun d’entre eux ne soit victime de folies.

Là, la laïcité est reconnaissance de notre dimension spirituelle et, selon Wolinski, de nos recherches d’infini. Elle est estime des expressions publiques de foi. Elle les interpelle, parfois avec vigueur quand l’angoisse grandit devant le silence de l’infini ou la cruauté de l’humanité. Des religions, elle attend un regard de sagesse comme un urgent besoin. Celles-ci se laissent interpeller pour qu’elles écartent la radicalisation, toujours folle, et offrent raison et paix.

Utopie ? Non, car je sais que chacun porte en lui le meilleur qui suscite la bienveillance. La choisir jour après jour en considérant l’autre différent comme un frère, tout est là ! J’aime entendre Jésus me dire : « vous êtes tous frères ! » Je crois en Dieu et à sa tendresse, Père pour tout homme. Oui, après ce 11 janvier, je ressens en nos consciences un appel à la fraternité. »

30 comments

  1. Jean-Pierre Delmau

    On ne peut, mais « en rêve », qu’adhérer au souhait de Mgr d’Ornellas que  » les différences seraient reçues sereinement pour nous enrichir. Chacun serait une personne unique à respecter. »
    Ce n’est pas une utopie au sein de nos pays et de notre civilisation, juste un objectif ambitieux de l’espérance.
    En revanche, proposer la fraternité et le respect mutuel à un adversaire qui veut ouvertement votre mort et qui ne vous laisse même pas le temps de parler, me parait un peu utopique.
    En temps ou en situation de guerre, on n’a plus que la possibilité de se défendre et de défendre les siens. Les gens auxquels nous avons ici affaire ne sont pas les étrangers de passage de l’Evangile, à qui nous devons accueil et assistance. Entrant en masse et armés, avec le but avoué d’imposer leur loi, ce sont des envahisseurs que nous devons chasser, comme tous les pays l’ont fait depuis toujours. Le fait pour eux de se cacher derrière une « religion », qui s’avère en fait un système de conquête, n’y change rien.

    • soleily

      Quelle amertume! Quel mépris entre chrétiens! Comment prétendre alors « aimer ses ennemis »? C’est pourtant cela que Jésus nous demande. Être chrétien, ce n’est pas un camp de vacances où on va là où nos pulsions nous poussent… Être chrétien demande une conversion permanente de notre regard, de notre cœur… sans attendre que le prochain soit parfait.
      Oui! Nous avons des ennemis. Et nous devons, en premier lieu, prier pour eux… et puis agir en étant « artisans de paix ». Comment faire pour que des adolescents ou de jeunes gens ne se laissent pas séduire par l’appel à la violence?
      L’essentiel se passe dans les petites choses du quotidien: respecter l’autre et se faire respecter avec fermeté et courtoisie.
      Que le Seigneur nous donne un cœur pur et du courage.

      • Otto

        Jesus ne nous demande pas d’être des bisous-nours. Mgr. Ornellas n’est pas seulement notre prochain, il est un archevêque, qui a pris une grande responsabilité dans notre Eglise. Or, les évêques n’ont pas repondu à leur responsabilité. La déstruction est énorme, et elle continue. Sa langue de bois me rend amère, et vous n’avez pas à me reprocher mon amertume. Chacun selon son charisme. Un peu de polémique n’a encore tué personne, surtout pas nos évêques, qui nous vendent aux loups.

  2. melchior

    …De mieux en mieux….Jusqu’où ira t-il ? Quel dommage qu’il n’ait pas même pas rêvé de mieux défendre les Eveques dont il a la charge ; je pense que Mgr Castet et Mgr Le Vert auraient vivement apprécié d’être davantage traités en frères par leur archevêque….Pour ce qui les concerne, en effet c’était vraiment utopique !

      • Melchior

        Vous cautionnez cette calomnie, Crespin-Jeaugeart ?
        Ne comptez pas sur moi pour vous approuver dans cette lamentable démarche et ce tissu de mensonges que vous semblez vouloir colporter à l’encontre de notre evêque.

        • Crespin-Jeaugeart

          @ melchior.

          Tous les Bretons, comme moi, vous le diront ! Et encore ! Je n’évoque pas les dépenses dispendieuses de « Mgr » Le Vert…

          Il n’y a aucune calomnie, juste une vérité. Du reste, il ne redeviendra jamais évêque. Sa secrétaire vient de Tours, où il officiait comme prêtre après avoir quitté Saint-Martin.

          Alors, renseignez-vous. Je comprends que vous soyez aveuglés, que vous voyez des gauchistes ou de prétendus progressistes mais en l’espèce, c’est bien vrai.

          Désolé de vous chagriner.

          • melchior

            Tous les bretons dites vous ? Ou plutôt ceux qui voulaient sa tête et qui étaient censés travailler pour le soutenir dans son action à l’Evêché, aussi bien comme vicaires, chancellier que comme économe ?
            Vous êtes aussi lamentables que ces abominables judas !!
            Quant à ne jamais « redevenir » évêque, vous officiez à la Curie, pour oser sortir une ânerie pareille ? Vous êtes le bras droit du Cardinal Ouellet, peut-être ?

          • Côme

            @crespin-jeaugeart : je suis stupéfait de voir ce que vous écrivez sur Mgr Le vert! Le connaissez vous vraiment, l’avez vous déjà rencontré ou vous faites vous des idées sur des rumeurs ? (avant que vous me questionner : oui je le connais personnellement !!) et je soutiens complètement ce que dit Melchior sur le non soutien de l’archevêque à son évêque : il est vrai que se positionner demande du courage et peut se montrer dangereux sur la voie menant à la pourpre cardinalice .

            Nous voilà dans bien des généralités : « tous les bretons », j’en suis un et soutient parfaitement notre (ancien) évêque ! de quelles dépenses dispendieuses parlez vous ? si vous étiez au courant des rouages de l’Eglise, l’évêque est entouré de nombreux conseils et il ne décide jamais seul ! Maintenant qu’il fut bien conseillé c’est une autre chose !!! Pourquoi ne dit on rien de la situation à l’évêché avec les problèmes relationnels forts qui y existent actuellement, des gens qui y souffrent et pourtant rien n’est fait ! et pourtant le médecin du travail s’y est intéressé… Mgr Gueneley parle du fait qu’il a pacifié le diocèse, si tel était le cas, tous les problèmes relationnels seraient réglés, et pourtant et je rebondis sur ce que dis Melchior : l’économe, le vicaire général le chancelier.

            Je ne connais aucune situation qui ne soit blanche ou noir et pourtant tout accable une seule personne, notre ancien évêque, étonnant non ? qu’est ce que cela cache ?

            en tout cas, je prie pour que notre futur évêque soit un homme courageux pour non pas pacifier le diocèse mais le rendre encore plus fertile, beau, en croissance. A la fin seul Dieu jugera !

            Je souhaite à Monseigneur Le Vert une belle arrivée sur Bordeaux et reprend les mots du Cardinal Ricard sur le site internet du diocèse : Le pape François m’a demandé d’accueillir pour quelques mois dans le diocèse de Bordeaux Mgr Jean-Marie Le Vert. Je le fais très volontiers, vu les relations d’amitié que j’avais nouées avec lui ces dernières années.

            Mgr Le Vert vient de quitter le diocèse de Quimper, dont il a été l’évêque pendant sept ans. Avant de recevoir une nouvelle responsabilité, il a besoin de prendre un peu de recul car les derniers mois ont été rudes pour lui.

            Certes, il n’a pas de mission officielle dans le diocèse (comme évêque auxiliaire ou vicaire général par exemple) mais nous pourrons bénéficier de son ministère. Il logera au presbytère de la cathédrale et pourra répondre, en fonction de son emploi du temps, à diverses sollicitations ou invitations.

            Je souhaite qu’il se sente bien accueilli en Gironde et qu’il découvre, même si ce n’est que pour un temps, la beauté de notre région.

            Dès à présent, je lui exprime, en mon nom et en votre nom à tous, nos souhaits fraternels de bienvenue.

            † Jean-Pierre cardinal Ricard
            Archevêque de Bordeaux
            Évêque de Bazas

        • Crespin-Jeaugeart

          @ melchior.

          J’ajoute que s’il s’agissait de calomnies, comme vous l’écrivez, connaissant « Mgr » Le Vert, il n’aurait pas manqué d’ester en justice…

          Ce qu’il n’a pas. Difficile de démentir une vérité connue de tous (les Bretons et au-delà).

          Kenavo !

  3. dudesert

    Et si on se cotisait pour lui offrir un voyage sur les terres de syrie , aupres de nos freres chrétiens? Ou bien au niger ou au nigeria , ou en irak ?

  4. Hervé Soulié

    Galimatias sans le courage d’appeler les choses par leur nom.
    Pauvre d’Ornellas… Il s’est trompé de métier.
    pauvre d’Ornellas… Il nous fait honte à nous catholiques.

    • Crespin-Jeaugeart

      Vous devriez employer le mot catholique avec discernement. A lire vos différents commentaires, vous ne l’êtes visiblement pas ou peu !

      Ignorance et orgueil, quand vous nous tenez !…

  5. BMN

    pour les gueux sans dents, Monseigneur, de grâce, une prochaine fois, pourriez-vous vous exprimer en français s’il vous plait, merci à l’avance !

  6. « La laïcité est reconnaissante de notre dimension spirituelle et, selon Wolinski, de nos recherches d’infini ». Quelle étrange et inquiétante référence ! Alors même que le Grand Orient de France vient de rendre un vibrant hommage aux rédacteurs de Charlie Hebdo appartenant à la Franc-Maçonnerie notamment, Michel Renaud, Bernard Maris, Tignous et à la veuve de Wolinski, membre de la Grande Loge Féminine de France. Tous adorateurs de la « Laïcité ». « Un dessin est un fusil à un coup » disait Cabu. Et la cible de Charlie Hebdo fut toujours l’Eglise catholique. Un fusil est fait pour tuer. Ce que tentait de faire Charlie Hebdo avec un dessin…. Wolinski ne visait nullement la recherche du Ciel.
    Mais alors à quel « infini » fait donc référence Mgr d’Ornellas ? J’en tremble…

  7. E. Verdenne

    Comme c’est étrange cette référence à Wolinski, son Eminence ne rêve donc pas du ciel ? Une référence à St Thomas d’Aquin eut été plus appropriée, et sans aucun doute moins discutable.

  8. Alex

    Pour être frères, il faut avoir le même pére et la même mère:
    Jésus-Christ pour Père des âmes et la Sainte Eglise pour Mère (la TSVMarie également).

  9. Onclin

    Petit rappel à Mgr d’Ornellas quand il écrit « J’aime entendre Jésus me dire : “vous êtes tous frères ! ». Il n’a pas dit cela, Il a dit :
    1-Jean 15:14 « Vous êtes mes amis, si vous faites ce que je vous commande ». Jésus donne un ordre : « je vous commande », donc pour être son « ami » il faut obéir à ses commandements, sinon on n’est pas son ami !
    2-Matthieu 12:50 « Car, quiconque fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux, celui-là est mon frère, et ma soeur, et ma mère. » Ici aussi ordre : « la volonté de mon Père » donc ce qu’Il ordonne. Donc à l’inverse on n’est pas son frère, sa soeur, sa mère.
    Là est toute la différence. De plus il n’y a qu’un Dieu Trinitaire et il est Catholique en déplaise au Pape François !

    « La laïcité est reconnaissance de notre dimension spirituelle », le mot laïcité est un mot totalement « statique » et se référent à un mot aussi statique que lui à savoir « laïc » signifiant « celui qui ne relève pas du clergé » sans plus. Il ne fait donc qu’une différence « statique » entre deux états. Ce mot n’a été « dynamisé » que pour donner naissance à l’idéologie qu’on appelle le « laïcisme », racine du mot utilisé pour que tous confondent « laïcisme » et « laïc », que tout le monde se sente concerné par ce mot « laïcisme » à cause de la racine « laïc » qui se trouve dans le mot et en « bien ». En fait ils ont dévoyé VOLONTAIREMENT ce mot. Ils auraient pu l’appeler plus judicieusement « Catholyse », mais là tout le monde aurait vu clair !

  10. L’archevêque de Rennes, venant de Paris, est dans la course au « chapeau » et vise, à terme, l’archevêché de Paris ; Mgr Le Vert, partait « perdant » dans l’audit de l’archevêque métropolitain … et donc « poussé dans la rigole »; c’est bien triste d’avoir vu un évêque, bien estimé dans son diocèse, poussé à la démission par des malveillants et des fourbes ; en pays breton « Saint-Yves de vérité » est toujours présent, certains n’oublieront pas de l’invoquer ; tous les voeux sincères à Mgr Jean-Marie Le Vert.
    Jakez Raulic

  11. L’archevêque du diocèse de Rennes, Dol et Saint-Malo, est un homme de coeur (au coeur dur, il se pourrait bien) ; la manière avec laquelle il a purgé (à son niveau) le cas de Mgr Le Vert (alors évêque de Quimper et Léon) donne un bon éclairage ;
    son « sens du dialogue », dans son diocèse, sera t-il à terme destructeur ? Mgr Centène, évêque du diocèse de Vannes, bon cavalier, veille à ne pas se faire désarçonner par un métropolitain en quête, non du Gral, mais du « chapeau », et dont le regard se porte, non sur la ligne bleue des Vosges, mais vers le diocèse de Paris.
    Jakez Raulic

  12. Chaque matin, en se rasant, à quoi ou à qui pense Mgr d’Ornellas ?
    … au sort indigne qui a été réservé à Mgr Le Vert, du temps où il était en charge du diocèse de Quimper & Léon ? on peut en douter … mais plutôt à obtenir le « chapeau », mais pour les fidèles clairvoyants ce sera un chapeau « mité » (le prix de la « pacification »).
    Raulic jakez

  13. Pour le pardon de Saint-Yves, à Tréguier, le 17 mai 2015, il faut espérer l’absence de l’archevêque D’ Ornellas, celui qui a lâché Mgr Le Vert (dont les nouvelles se font rares), avant la venue d’un calamiteux évêque (venu « pacifier » … quelle honte) dans un diocèse sinistré par des clercs fourbes.
    Raulic jakez

  14. En fait, pour la Saint-Yves 2015, à Tréguier, présence de mgrs d’Ornellas et Gueneley ; se sont faits plutôt discrets ; tant mieux ; à quand la venue d’un nouvel évêque (droit dans ses bottes) à la tête de ce diocèse (de Quimper et Léon) « sinistré » de longue date, en dépit des efforts consentis par mgr Jean-Marie Levert ? … les candidats ne se bousculent pas, car il faudra nettoyer les écuries d’Augias !

  15. C’est donc un évêque très possiblement conciliant qui vient d’être nommé à Quimper … qu’il puisse se garder des fourbes et malfaisants qui ont trahi dans le passé, et ne leur accorder aucune faveur ; qu’il sache garder son indépendance vis-à-vis de l’archevêque métropolitain (de qui il n’a pas à attendre de soutien particulier … on en sait déjà beaucoup) ;
    quant à Mgr Ricard, il saura, lui, se montrer bienveillant vis-à-vis de Mgr Le Vert, et peut-être lui faciliter une réinsertion épiscopale.
    Rulic Jakez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *