Le seul “college” catholique du Maine, va supprimer la croix de son logo

Download PDF

Le sceau du “college” et son blason avant la… réforme !

Un college aux États-Unis désigne un établissement d’enseignement supérieur court, par opposition aux universités. L’État du Maine ne dispose que d’un seul college catholique : le Saint Joseph’s College of Maine dans la ville de Standish au sud de l’État. Fondé en 1912 par les Sisters of Mercy, cet établissement était à l’origine destiné aux jeunes filles et localisé à Portland (Maine) avant de déménager à Standish en 1970. On y compte environ 2 400 étudiants. L’établissement est dirigé par un conseil d’administration composé de laïcs et de religieuses. Dans une lettre adressée aux étudiants avant les vacances de Noël, le président du college, James S. Dlugos, annonce quelques changements qu’ils constateront au retour de leurs congés. L’établissement a fait réaliser, depuis l’année dernière, une étude de “marketing” sur l’image du college. Cette dernière, annonce le président, a besoin d’être « rafraîchie », ce qui se traduira, notamment, par une modification de son blason. Dans son actuelle version, il comporte une petite croix et la devise latine « Fortitudo et Spes » (force/courage et espérance). Adieu le latin et la croix dans le nouveau “logo”… Des abandons qui en disent long sur la manière dont le college entend désormais exprimer son « identité catholique » !

 

1 comment

  1. Philippe

    Triste Affaire pour les hommes de foi que nous sommes, ou que nous estimons être devant Dieu !.. Oui,..Hommes de Foi, fidèles à l’Enseignement et aux Valeurs de notre Seigneur Jésus Christ. Mes Amis, (et ceux de mes frères qui me connaissent à présent pour mes coms sur ce site, concernant une autre « Affaire » de graves dysfonctionnements dans une école « Catholique » d’ingénieur à proximité de Rennes), je vous dis Bonjour à tous en cette période de l’Avent, qui est un temps fort pour tous nos Frères Chrétiens du monde entier. En dehors de l’abomination de vouloir retirer une croix dans le logo d’une école dite « Catholique », la petite phrase écrite en conclusion du texte, résume à elle seule, le problème que j’ai soulevé en conformité avec les prises de positions courageuses de Monseigneur Cattenoz. Il nous faut, en effet, désormais, dire haut et fort, les choses qui font reculer notre identité chrétienne, ou pire, les évènements vécus dans des écoles « Catholiques » qui détournent nos jeunes de l’Eglise Catholique. Je me permets de dire cela, car encore une fois, un nombre grandissant de témoignages me parviennes, émanant d’anciens élèves et parents d’élèves dans la tourmente, et Catholiques pour la plupart. C’est terrible ce qui se passe aujourd’hui dans des écoles « catholiques » Françaises. Nos Evêques se doivent de réagir au plus vite, et de contrôler un peu plus ce qui s’y passe; Oui, il s’y passe des choses qui restent une grave offence à l’Enseignement de Notre Seigneur Jésus Christ, et donc qui sont une grave offence à l’Eglise Catholique, elle même. En ce qui concerne l’école de Bretagne qui est dans notre collimateur, il suffirait en fait, de rappeler à l’ordre, voir de changer les deux ou trois brebis galeuses qui se trouvent en tête de la Direction, pour que les vrais valeurs humanistes et évangéliques reprennent le dessus dans cette école supérieure dite « Catholique ».
    Ils règne dans cette école une omerta, et des élèves encore en attente de leurs diplômes ne peuvent s’exprimer librement; Idem , pour les professeurs qui sont sous le joug de la Direction et ne peuvent se permettre de prendre le risque de dire tout haut ce qu’ils savent. Ils risqueraient alors tout simplement de se retrouver au chômage. Si je me permets de dire toutes ces vérités sur ce site, ce n’est pas pour faire de la diffamation (comme me le dit par courrier postal Monsieur le Directeur de cette école « catholique », pour m’intimider), c’est parce-que je sais que Monseigneur D’Ornellas et la Direction de l’école incriminée, viennent voir ce qui se passe sur ce site. Je demande donc de façon solanelle, à Monseigneur d’Ornellas, (que j’apprécie beaucoup, je le demande en mon nom et aux noms de toutes ces familles écoeurées qui m’ont contacté). Oui, Je demande à Monseigneur d’intervenir officiellement, et conformément aux dernières directives de notre Saint Père le Pape Benoit XVI. (Article parut recemment sur ce site). Je le lui demande aussi, au nom de Notre Seigneur Jésus, au nom de ses familles désoeuvrées, et bien évidemment au Nom de l’Eglise Catholique toute entière à laquelle j’appartiens également. Encore une fois, nous ne pouvons continuer comme cela, à accepter tout et n’importe quoi. Des jeunes en arrivent même au suicide suite au comportement « anti-chrétien » de la Direction de certaines grandes écoles « catholiques ». (Un rapport édifiant a été effectué à ce sujet). Certes, nous ne devons pas dramatiser, mais il suffirait d’un seul élève qui se suicide pour que nous entreprenions des démarches pour enrayer cela. C’est le devoir de tous bons Chrétiens qui se respectent, que de lutter efficaçement contre l’injustice, pour aider les plus faibles, et pour dénoncer des situations pas normales, et des choses contraires à ce que Jésus attends de nous. C’est exactement ce que je fais aujourd’hui, en tant que Catholique et parent d’élève injustement considéré parce-que Pauvre; Et je veux être le porte parole de tous ceux qui ne peuvent s’exprimer librement. L’Histoire de mon fils et de ses camarades d’infortunes, n’est qu’une goutte d’eau dans un immense océan, certes; mais les petits ruisseaux font de grandes rivières. C’est sur cette note d’Espoir pour l’Avenir de nos enfants et pour Notre l’Enseignement Catholique (le vrai), que je terminerai, ma plaidoirie d’aujourd’hui, et il faut que la Direction de l’école incriminée sache, que nous n’abandonnerons jamais, car l’Avenir et la vie de nos enfants, n’est pas une marchandise jetable au gré des désirs de personnes orgueilleuses, s’octroyant quelques pouvoirs au sein d’un établissement scolaire. Je remercie donc, encore une fois, le site Riposte Catholique de ne pas censurer mes coms; je remerçie aussi tous ceux qui me soutiennent dans mon combat, ainsi que Monseigneur Cattenoz et Monseigneur d’Ornellas, sans lesquels il me serait difficile d’être entendu. Encore une fois, je veux traiter cette « Affaire » dans la transparence, et autorise Riposte Catholique à faire passer mes coordonnées aux victimes (qui se reconnaitrons dans mes propos) et à toutes personnes désireuse de s’impliquer dans notre combat, pour le rétablissement des valeurs propres à Jésus, à son Eglise, et à l’Enseignement Catholique qui en découle. Merci à Tous mes Amis. Dieu vous bénisse, je reste à votre écoute. et Gardez Espoir en Jésus. « La Vérité éclatera enfin au grand jour, et la Justice régnera à tous jamais ». UDP. Bon Dimanche à Tous. Amen.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *