15fd52f5a09708edb1bc3d0f10752967

L’Eglise n’est pas un Mac Do

Download PDF

Voici la chronique du dimanche 6 décembre 2015 de Mgr Jean-Michel di Falco Léandri :

« – Bonjour, M’sieur-dame, qu’est-ce que je vous sers ?
– Eh bien je vais vous prendre deux intentions de messe, une absolution avec pour pénitence un signe de croix, ou à défaut un Notre Père, quatre à cinq minutes d’homélie pas plus et sans leçon de morale, ainsi qu’une formule comprenant le baptême de ma fille et la communion de mon fils. Et merci de me livrer le tout à la maison. »

Si l’accroche de cette chronique est volontairement provocatrice avec une pointe d’humour la réalité en est souvent proche et bien triste.

Certains considèrent l’Église comme une supérette ouverte le dimanche ; les prêtres, les diacres, les laïcs en mission comme des employés d’une entreprise qui doit se plier aux nouveaux comportements sociétaux du « tout, tout de suite et tout près de chez moi ».

Un prêtre de mon diocèse, curé de paroisse, m’a relaté quelques anecdotes. En voici quelques-uns :

« – Allô, Madame, pourquoi votre fils n’est pas présent au temps fort de la préparation à la première communion ?
– Vous comprenez, monsieur le curé, il a l’entraînement de pétanque et il n’a pas le temps de venir à cette préparation. Et de toute façon, il arrêtera le catéchisme après sa communion. »

« – Bonjour, mon père. Excusez-moi, mais nous ne pourrons pas venir à la préparation au baptême.
– C’est regrettable, il y avait pourtant plusieurs dates possibles…
– Mais enfin, vous n’êtes vraiment pas accueillant dans l’Église catholique ! »

« – Allô, Madame la catéchiste, combien de temps dure la messe des familles pour savoir quand je peux venir récupérer mon fils ? »

La liste est longue, mais j’arrête làCe sont ces attitudes-là qui sont souvent la cause du découragement de certains prêtres, et c’est à eux que je pense dans cette chronique.

L’Église se veut ouverte à tous et chacun y a sa place quel qu’il soit, mais certaines personnes se tournent vers l’Église pour consommer du religieux et s’étonnent donc qu’il y ait quelques exigences. Le catéchisme n’est pas l’équivalent d’un entraînement de foot du mercredi. La préparation au mariage n’est pas une formation de récupération de points. Quant à la messe du dimanche, elle n’est pas un péage d’autoroute pour le ciel.

Certains diront que mon propos ne fait que confirmer leur vision d’une Église fermée, obsolète, d’un autre temps, ringarde, arriérée, moralisatrice ; d’une Église moribonde à bout de souffle, qui n’accueille pas, n’écoute pas et ne comprend plus la société d’aujourd’hui. Alors il faut savoir ce que l’on veut. Si on la considère ainsi les demandes qu’on lui adresse sont vraiment paradoxales. Car pourquoi se tourner vers une institution que l’on n’aime pas ? Si on n’est pas pratiquants réguliers mais que l’attachement que l’on a pour l’Église est tel qu’il est important d’y vivre certaines étapes de la vie, alors il faut respecter ceux qui la servent.

Au fond, peut-être que je ne devrais pas m’étonner. Nous sommes dans un monde où tout le monde est tout. C’est le patient qui dit au médecin ce qu’il doit prescrire. C’est le parent d’élève qui dit à l’enseignant ce qu’il doit enseigner. Et c’est le chauffard qui dit au policier de quoi il ferait mieux de s’occuper.

Pour ceux qui continueraient à prendre l’Église pour une supérette, je leur propose d’aller en Angleterre où la chaîne de magasins Tesco s’est installée dans une ancienne église. Décidément, il y a de l’offre pour chaque demande !

29 comments

  1. DANICA

    à la lecture de votre article je me demande si finalement ce comportement n’est pas le résultat d’un trop grand laxisme de l’Eglise. Cela me fait penser à certaines familles ou les enfants commandent, exigent et grondent lorsqu’ils n’obtiennent pas ce qu’ils veulent…. pour conclure je dirais qu’il n’y a pas ce genre de problème dans la Tradition par ailleurs très exigeante sur certains points ! il faudrait que les fidèles se rappellent que les choses sont très simples : ou on est un vrai catholique, disant le chapelet, priant chaque jour et assistant à la messe chaque fois que l’on peut et le dimanche sans exception, ou alors…. il y aura des doutes pour arriver au Ciel !!! Dieu n’aime pas les tièdes….

  2. Eve

    Mgr,
    il serait temps de corriger les erreurs faites depuis 50 ans, entre la transformation de l’ église, bâtiment,
    en un temple juif, rétrogradation, oubli des paroles du Tantum Ergo par la destruction des Autels anciens, les Tabernacles poussés dans un recoin à l’ombre, la barrière de Communion volatilisée, des tables face au public ! fidèles, le mot a été viré ailleurs, on ne sait où ?
    la Messe transformée parfois en spectacle, où l’on voit quantité de personnes se déplacer pour jouer un rôle,
    lequel ? on y entend aussi des hauts-parleurs tonitruants d’airs nouveaux rockants diaboliquement, la chanteuse faisant son chaud !!!

    Alors Mgr, commencez par remettre de l’ordre dans l’ Eglise, par rétablir la Messe telle qu’elle était avant le grand chambardement nommé Nostra Aetate vieux de 50 ans , et qui a fait tant de dégâts,
    dans quel nostra état nous sommes tombés ?
    Au travail Mgr, et nous vous suivrons pas à pas !
    mais lirez-vous ces quelques lignes ?

  3. Jean-Christophe

    Aller contempler le Père et le Fils impose de sauter avec brio deux obstacles les deux derniers de toute vie de croyant
    Le premier est d’entrer dans l’Église catholique comprenez vous, vous qui êtes Juifs ou Musulmans ou Athées ou d’autres religions…
    Le deuxième est de ne pas en sortir et cela est vraiment la grande épreuve car tous ensemble les dignitaires de l’Église font tout pour décourager les fidèles
    Rites se modifiant sans cesse comme les règles du code civil
    Traduction des textes liturgiques variant aussi beaucoup
    La messe catholique ressemble d’ailleurs plus à un cours de faculté qu ‘à un culte à Dieu
    Et surtout tentation par de nombreux prêtres de mettre le Seigneur Jésus Créateur. ….Le Père étant mis à la retraite !
    Oui il faut persévérer et rester dans l’Église mais que c’est dur !

  4. Myriam

    Le Ciel commence sur la terre….

    Laxistes les fidèles ????

    Et nos évêques ????

    Entre le silence et certaine publicité
    Insultante pour nos prêtres

    C’est un peu facile!!!!!

  5. Sami

    Ce n’est pas l’accueil qui manque à l’Eglise, au contraire.
    C’est parce qu’elle se rend trop facile à chacun , qu’elle s’aligne sur le moins fidèle que les gens deviennent de plus en plus exigents, de moins en moins respectueux….jusqu’ au mépris.
    Un film de Bunuel dont j’ai oublié le titre, montre ce mécanisme à propos d’un hôte généreux et qui ne sait pas se défendre. Ses invités s’incrustent , vident ses réserves et finissent par l’éliminer .

  6. mel

    Je lis avec intérêt et je compatis…
    par contre j’irai quand même voir la maitresse de mon fils de CE2…pour lui dire ce qu’elle doit enseigner !
    En effet pour le coup cet exemple est loin de la réalité !!
    Car quand on passe une fois par semaine à faire un débat dit « philo » en Ce2, un temps de méditation « sage comme la grenouille », et 2 à 3 sorties ciné dans le trimestre; alors que les enfants ne savent pas décortiquer une phrase, ne savent pas bien lire et encore bien d’autres lacunes, il me semble temps d’intervenir!

    • Eve

      Vous écrivez :  » un temps de méditation, sage comme la grenouille », vous voulez donc dire en position de yoga ?
      peut-être aussi pourriez-vous demander au Professeur
      (le mot maîtresse a été banni !) si elle compte aussi installer des tapis volants.

  7. DESROSIERS

    L homme a pris la place de DIEU le sens du Sacré a disparu. Certaines paroisse ressemblent plus a des clubs sociaux qu autre chose.Rares sont les homélies inspirees par l Esprit Saint mais plutôt lues sur des supports pratiques. .etc….Dommage! grand dommage!

  8. Cher Monseigneur,
    Si le ciel est ouvert par la Miséricorde inconditionnellement acquise par l’amour infini de Dieu, sans contrepartie pour l’homme, que voulez-vous que les « gens » aient encore besoin d’autre chose de la part de l’Eglise.
    Vous avez scié la branche sur laquelle vous vous êtes assis !
    Le peuple ne reviendra dans les églises que le jour où les gens y verront un intérêt; c’est-à-dire quand ils comprendront à nouveau la nécessité du retour à Dieu et que ce retour à Dieu passe par la participation au Sacrifice du Christ, seul rédempteur.
    Sans besoin du Sacrifice Divin, le monde meurt.
    N’avez-vous pas l’impression de contribuer à l’étouffer sous votre fausse douillette Miséricorde et vos eucharisties-communions sacrilèges ?

  9. Yerpud

    Quand Mr Di Falco a besoin de récolter des fonds, il se comporte exactement comme ceux qu’il dénonce aujourd’hui. Il monte un groupe , le fait monter sur les estrades, leur fait chanter un peu de profane et un peu de sacré pour ratisser large, et n’ hésite pas à s’afficher partout dans les médias, pour faire de ses prêtres,
    des vedettes du showbizz : Il vend un produit à des consommateurs et pour leur plaire, leur sert n’importe quoi.
    Oui, Mr Di Falco, il ya une offre pour chaque demande et vous avez exploité le système à fond! Même si vos intentions étaient louables et désintéressées vous ne vous ètes pas comporté autrement qu’un directeur de superette qui cherche, par tous les moyens à déduire le consommateur.
    Ne vous étonnez pas du retour du boomrang. Pour être respecté, il ne faut pas tomber dans le piège de la médiatisation et de la peapolisation.

    A partir du moment ou on se vend, on devient l’otage des clients à qui il faut plaire à n’importe quel prix.

    Je ne suis pas croyant et n’ai donc rien à voir avec les intégristes qui s’expriment ici.

    • @Yerpud,
      Vous n’avez rien à voir ?
      Alors, circulez !
      Vous polluez un débat des plus graves pour un croyant.
      Votre incroyance ne vous autorise en rien à faire aucune remarque. Vous passez forcément à coté de l’essentiel, qu’on ne peut « voir » de l’extérieur.
      Occupez-vous de votre âme et tout ira bien.
      Et ne vous permettez-plus de porter des jugements à l’emporte pièce sur des réalités qui vous échappent.
      Excusez ma rudesse, elle est à la mesure de votre outrecuidance.

      • Yerpud

        Rien à voir ? Si, hélas! je vois dans votre réponse toute l’intolérance de tous les intégristes de tous bords. C’est beaucoup !
        L’outre cuidance n’est-elle pas du coté de ceux qui sont tellement certains de détenir la  » seule vérité » que toute discution, même sur la forme, vaut  »excommunion » de ceux qui revendiquent une autre « seule vérité » et « excommunication » de ceux qui ne prétendre en détenir aucune?

        Et vous croyez faire le salut de votre âme en vous comportant ainsi?
        Je n’excuse pas la rudesse de vos propos mais j’excuse le coté pathologique de votre comportement.

        • Allez cultiver votre tolérance là où elle s’impose, vous laissant le choix entre maison close ou loge maçonnique.
          Pour le reste, le baratin mondain n’apportera jamais rien.
          Laissez-nous nous occuper de la forme. Elle ne peut se juger qu’à partir du fond, qui vous est inaccessible, je le répète, puisque vous avez fait le choix de ne plus y voir.
          Ce n’est pas moi qui vous exclue, c’est vous même, par votre incroyance revendiquée.
          Je croyais qu’en conséquence l’âme vous était indifférente. Apparemment la votre oui; mais pas celle des autres.
          Vous avez des vestiges de religion et vous croyez que cela vous autorise …

          • Yerpud

            Bourgeois (mais pas gentil homme!)

            Votre orgueil dépasse l’entendement! Ainsi, le fond me serait inaccessible, mais pas à vous!
            Croyez-vous que vous faites partie de ces ‘élus » , des microbes à l’échelle du cosmos, qui seraient les seuls à y voir clair, alors que la grande multitude resterait dans une cessité absolue, les empêchant de voir la seule vérité de ce monde, qui ne necessiterait aucune discution ni remise en cause : La votre !
            D’après les évangiles: Jésus était le plus tolèrant, le plus humble ,le plus aimant, le moins sectaire des hommes.Il s’adressait et pardonnait aux femmes des maisons closes comme aux voleurs et à tous ceux qui combattaient ses idées.Il préfèrait leur compagnie à celles des bonnes consciences!
            Ceux qui ont vidé les églises sont ceux qui, comme vous,, ont sacrifié le fond à la forme.

      • Maurice

        Votre propos n’est pas inexact, le clergé français ne s’est pas comporté comme un directeur de supérette, il se comporte comme tel ! Encore un peu et il fera des promotions. (3 messes pour le prix de 2, 3 confessions et un seul acte de contrition, etc.)
        Actuellement les offices sont plus des amusements auquel participent les « fidèles » en allant parloter devant le lutrin, se serrer la louche au milieu de l’office, etc. ce n’est plus un office, mais une participation à une réunion ; pendant ce temps-là, le prêtre attend assis sur une chaise. Là aussi, encore un peu et il sera demandé à chacun de prendre la parole et à confesser ses péchés devant tous, comme cela paraît-il se passe dans les réunions des AA. (Alcooliques Anonymes)
        Le sacré a entièrement disparu et c’est le but, comme si le malin était à l’œuvre.

        Allez à un office dans une paroisse et vous en aurez un autre dans l’évêché voisin. Les évêques font dire des offices suivant leurs visions de ceux-ci contrairement à ce qu’il se passe dans la tradition ou je le rappelle pour ceux qui ne le sauraient pas ou l’auraient oublié : ils sont partout les mêmes ! Les fidèles peuvent assister à un office sans se sentir déboussolés vu son déroulement – à la tête du client –.
        La tradition n’est pas de l’intégrisme, la combattre est un reste de 68 qui voulait jeter aux orties ce que nos pères nous ont légué pour faire modernes ; le résultat est le prêtre qui ne se différencie pas par ses habits des autres passants, il est devenu anonyme comme s’il en avait honte !

    • Eve

      Vous avez raison, sauf pour le terme « intégristes » qui a une connotation tout à fait particulière, que vous connaissez certainement.
      Ne pas changer le message de l’Evangile est primordial
      pour un Chrétien.
      Puissiez-vous le comprendre !

  10. Gauvin

    Le mauvais exemple ne vient-il pas d’en haut ?

    « L’esprit Catholique chancelle devant le spectacle d’un Pontife romain rabaissant la constitution, les Doctrines et les coutumes de l’Église comme de simples « structures », « règles » et « habitudes » qui privent les gens de nourriture spirituelle en les laissant mourir de faim à la porte de l’Église. Vous osez dire cela de l’Église qui a construit et transformé des civilisations entières, qui a suscité d’innombrables saints, des ordres religieux, des vocations sacerdotales et religieuses et des Instituts de Charité pour le salut des âmes et pour des œuvres incomparables de miséricorde corporelle.

    Dans le même temps, vous avez si souvent tourné en dérision les fidèles qui défendent les traditions de l’Église qu’un observateur a compilé le « Petit Livre des Insultes » consignant de nombreux exemples de cette agression verbale sans précédent par un Pape contre ses propres sujets. Parmi les épithètes que vous avez lancées à des Catholiques pratiquants avec insouciance, il y a celles-ci : « fondamentalistes », « pharisiens », « pélagiens », « triomphalistes », « gnostiques », « nostalgiques », « Chrétiens superficiels », « bande des élus », « paons »,« chicaneurs moralistes », « uniformistes », « fiers, auto-suffisants », « aristocrates intellectuels »,« chauves-souris Chrétiennes qui préfèrent l’ombre à la lumière de la présence du Seigneur » etc. »

    http://remnantnewspaper.com/web/index.php/fetzen-fliegen/item/2208-petition-in-french-un-appel-pressant-a-francois-soit-a-changer-de-cap-ou-soit-a-renoncer-a-l-office-petrinien

  11. Pauvre pécheur que je suis

    Beaucoup d’humour et malheureusement aussi de la réalité…

    On peut perdre son temps à se lancer la pierre aux uns et aux autres, mais ça ne règle rien…

    Pour l’Année de la sainte Miséricorde, sortons nos chapelets et récitons le Rosaire…

    Mettons notre confiance et notre espoir en l’Esprit Saint, qui saura bien intervenir dans la progression et les corrections dans notre Église + + +

    • C.B.

      « Pour l’Année de la sainte Miséricorde, sortons nos chapelets »
      Ou à défaut, utilisons nos dix doigts pour prier une dizaine de chapelet en attendant le bus, ou en faisant la queue à la caisse du supermarché.
      D’abord, ça détend et ça met de bonne humeur.

  12. Sauver l'église

    Le problème vient de la tête, François ! Et depuis le concile s’il y a 50 ans aucun pape n’a été meilleur que le précédent … Le concile de trente condamne comme anathème quiconque enseigne une doctrine contraire à la doctrine de l’église ! Que fais François actuellement et tous les autres avant lui jusqu’à Paul VI … Qui est ce « pape » qui n’aime pas l’église ? Qui est ce « pape » qui accueil les homosexuels ? Qui est ce « pape » qui fait exactement le contraire de tout ce qu’a enseigné notre seigneur ?
    Renseignez vous sur Paul VI, comparez les photos de Pâques 1977 et Noël 1977 … Est ce la même personne sur ces photos ? La preuve à été faire par une allemand que non, que Paul VI a eu un sosie ! La plus grande imposture du siècle ! D’ailleurs ce livre s’appelle « la grande imposture »
    Tout est plus clair sachant ça, rien d’étonnant que des papes imposteurs détruisent la vraie doctrine de l’Eglise !
    Nous sommes mous, nous refusons d’admettre cela car le combat est rude et sera rude. NSJC N’AIME PAS LES TIÈDES !!! Il faut combattre pour la vérité, pour la foi ! Notre seigneur a dit que quand il reviendra il ne sait pas si il trouvera encore des gens ayant la foi !! Si il trouera veux qui veulent voir les choses en face !
    La ruine dans l’église, ces gens qui se moquent des prêtres et veulent une église à la carte est la conséquence de cette imposture ! Satan trône à Vatican … Comme l’ont annoncé les écriture 7 siècles avant JC !!

  13. Gilberte

    je pense à l’Angélus de Millet, on a fait du chemin depuis le 19e siècle; Jésus Christ était le Christ Roi le Sacré Cœur. Les gens se mettent à la disposition de l’Eglise s’ils en ont le temps car Jésus Crist n’est plus le sauveur, le Centre

  14. Jacques Arthur

    J’apprécie bien ce commentaire d’EVE :

    « la Messe transformée parfois en spectacle, où l’on voit quantité de personnes se déplacer pour jouer un rôle, »

    Oui la messe est bien devenu un spectacle, et la première chose pour qu »elle redevienne une messe, c’est d’associer le prêtre et les fidèles dans la prière tournée, tournés ensembles, vers Dieu, vers l’autel, vers le tabernacle.
    C’est le cas dans la paroisse où je me rends a 20 km de chez moi tous les dimanches.
    La prière attire plus que le spectacle : l’église est pleine.

  15. gege

    En ces temps troublés il faut revenir aux fondamentaux comme on dit si bien aujourd’hui… Pourquoi le Christ est venu sur terre ( Noël) pourquoi est-il mort? Pâques :

    L’homme en Adam et par Adam
    est souillé. Seul Dieu peut le purifier,
    Il le fera par son fils.

    L’homme souillé ne peut aller au Paradis
    car rien de ce qui est souillé
    ne peut y pénétrer car il s’y trouve le
    Trône de Dieu Un et Trine.

    Qui va entrer le premier?
    C’est l’homme nouveau …
    Le premier né avec sa chair mortelle,
    exempte du péché, avec son âme
    exempte du péché d’ origine.

    Ceux qui l’ont précédé sur la terre,
    et ceux qui le suivront auront la vie
    par la mort du Rédempteur.
    Il ne pouvait mourir
    que quelqu’un qui était né!
    C’est pour cela que Jésus se trouva dans la crèche à Bethléem ( la maison du pain) un certain 25 du mois de Casleu.

  16. FIDANZA

    la constatation de Mgr Di Falco est générale, nous le rappelions encore récemment en réunion de catéchiste, il nous faut éduquer toute une génération de jeunes parents. nous avons un très bon prêtre qui se donne à fond, célèbre de belles liturgies dominicales où le sens du Sacré règne , mais de grâce les passéistes, ne critiquez pas notre Eglise, et les Papes, notre Saint-Père a remis quelques pendules à l’heure.

  17. ym

    Monseigneur,
    Et si vous nous expliquiez comment doit se comporter et être un bon catholique ? Car votre mission c’est bien de nous montrer le ciel non ? N’est-ce pas ce que disait le Saint des curés : le Curé d’Ars ?
    Si vous nous montriez comment l’on doit adorer Dieu et pourquoi,
    si vous nous expliquiez pourquoi on nous a retiré la Messe Traditionnelle ce qui a contribué à rendre les brebis protestantes car le comportement des fidèles qui vous semblent prendre dans l’Eglise comme on vient se servir dans un Mac Do (votre comparaison est très mauvaise : comparer les sacrements à un mac do) ?

  18. Monseigneur,
    Ne vous étonnez pas qu’après avoir inculqué dans l’esprit des « fidèles » l’inutilité de la perpétuation du Sacrifice Divin dans l’Eucharistie, les autres sacrements perdent leur fondement et leur utilité même.
    Ne vous plaignez pas qu’ils vous demandent encore quelque chose, ce sont les derniers vestiges du passé.
    Je crains que vous n’ayez plus rien à offrir qu’un spectacle vide. Et le vide n’attire pas.
    Les brebis n’écoutent que la voix du véritable berger. Vous devriez le savoir !
    Non, l’Eucharistie ne se réduit pas au couple stérile Parole-Communion. Il lui manque la partie essentielle qui seule peut « parler » au cœur. Réhabilitez-là, les églises reprendront leur sens et se rempliront.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *