ciric_119353-620x349

Les chrétiens sont les mieux placés pour accueillir des réfugiés chrétiens

Download PDF

Voici le message de Mgr Lebrun, évêque de Saint-Etienne (bientôt à Rouen) :

« Le diocèse n’a pas attendu l’appel du Pape pour accueillir des réfugiés, mais son appel a un retentissement extraordinaire, bien au-delà de la sphère des catholiques. Actuellement seize paroisses sur trente ont une action en faveur de personnes réfugiées. Et il y a encore de la place pour accueillir.

Mais il est surtout nécessaire qu’il y ait un accompagnement et pas seulement une solution matérielle. Et tous les acteurs doivent agir ensemble, l’Etat, les collectivités locales, les bailleurs sociaux, les associations, les paroisses.

Je remercie le maire de Saint-Etienne d’avoir pris une position courageuse en s’engageant à accueillir des réfugiés syriens, et en faisant appel aux associations.

Je pense que les chrétiens sont les mieux placés pour accueillir des réfugiés chrétiens, car ils peuvent se retrouver sur le terrain de la religion.

Je viens d’ailleurs de nommer au 1er septembre un diacre pour coordonner et accompagner les paroisses dans leur démarche d’accueil.

Mais tous ceux qui sont en danger de mort doivent être accueillis, quelque soit leur religion

7 comments

  1. Goarant andré luc

    Nous reculons sur tous les fronts !!

    En 1793 les Vendéens chantaient Vos os seront jetés à l’onde
    vos noms voués au déshonneur
    les « bleus « sont là
    le canon gronde NOUS n’avons qu’un honneur au monde
    dîtes les gars avez vous peur ? c’est l’honneur de notre SEIGNEUR

    NOUS n’avons qu’une peur au monde
    c’est d’offenser notre SEIGNEUR Aujourd’hui j’ai la chance d’habiter cette Vendée et de
    marcher dans ses chemins .. De m’arrêter et de me signer
    aux croix des nombreux calvaires qui sont encore
    entretenus et évoquent quelquefois un martyr . je . pense à ces paysans qui se levèrent un jour
    ,ici parce qu’ils pensaient que leur foi n’était pas
    négociable ..
    Je me demande si nous serions encore capables
    d’une aussi SAINTE colère ? et je sais que non !

    VIVE le ROY quand même ! andré luc

    . ..

    .

  2. C.B.

    Je suppose que dans ces seize paroisses sur trente il n’y a pas un seul sans-abri.
    Quelle chance ont ces paroissiens.
    Le diacre nommé pour suivre cette affaire fera bien de se cultiver soigneusement sur tout ce qui est permis à un musulman en matière de simulation et de mensonge: en gros, TOUT (je dis bien tout, y compris simuler une conversion à une religion chrétienne) est permis SI CELA EST FAIT AU BÉNÉFICE DE L’ISLAM.
    Bon courage pour démêler le bon grain de l’ivraie.
    Par pitié, éviter de confondre brebis et loup déguisé en agneau.
    La formation de tous les paroissiens concernant l’islam (et concernant notre religion catholique d’ailleurs aussi) s’impose en urgence.

    • Maurice

      « Il paraît » qu’en Allemagne il y a des – migrants – qui se convertissent pour passer pour des chrétiens et être mieux reçu et acceptés.
      Votre crainte est donc déjà en cour.
      Il sera sûrement facile de s’en rendre copte en leur donnant à manger de la charcuterie, charcuterie qui en Allemagne ne manque pas. (encore un morceau de sifflard et un verre de gorgon ? Les faire participer à une partie de saucisson pinard)

  3. angel

    Il a fallut attendre si longtemps pour demander aux chrétiens de recevoir des chrétiens ?
    cela aurait pu être évoqué bien avant mais … surtout pas de vague….

  4. toto

    Oui, les chrétiens sont les mieux placés pour accueillir de VRAIS réfugiés, mais pas pour accueillir des envahisseurs.
    Quand les boat-people vietnamiens, coréens oui chinois, fuyant le « paradis’ communiste, se noyaient ou étaient refoulés par les anglais de Hong Kong, on entendait moins les donneurs de leçons

  5. toto

    Oui, les chrétiens sont les mieux placés pour accueillir de VRAIS réfugiés, mais pas pour accueillir des envahisseurs.
    Quand les boat-people vietnamiens, coréens ou chinois, fuyant le « paradis’ communiste, se noyaient ou étaient refoulés par les anglais de Hong Kong, on entendait moins les donneurs de leçons « humanistes ». Et la France faisait la fine bouche pour en accueillir quelques milliers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *