Les millions de Warren Buffett pour l’avortement

 

Vendeur de journaux à 14 ans, Warren Buffett a toujours eu un sens aigu des affaires au point de se classer, en ce début de XXIe siècle et à 83 ans, parmi les quatre personnes les plus riches du monde. Sa fortune atteint les 60 milliards de dollars. Et à l’instar de son ami Bill Gates il est prêt à donner, beaucoup – pourvu qu’une partie de son argent serve à financer le « contrôle de la population ». En 2012, il était déjà le premier donateur américain individuel.
 
 
LifeSite cite un article de National Review selon lequel la fondation créée par l’investisseur de génie fait

transiter des millions de dollars vers des organisations pro-avortement, et aussi vers des fournisseurs d’avortement. En 2011, 115 millions de dollars sont venus au secours de groupes de promotion de l’avortement légal, et une belle part de la somme a doté des organisations qui financent l’avortement pour des femmes à bas revenus.

 
L’auteur de l’enquête, Betsy Woodruff, estime même que Buffett est l’un des représentants les plus généreux du mouvement pro-choix – mais ajoute qu’il lui a été malaisé de rassembler les preuves de cette assertion, vu que Buffett reste aussi discret que possible quant à son activité en faveur de l’avortement. La journaliste estime que non seulement le multi-milliardaire oriente volontiers ses dons vers les groupes pro-choix, mais qu’il préfère soutenir ceux qui fournissent activement des « ivg ».
 
A lui seul, selon Betsy Woodruff, Warren Buffet a financé à hauteur de 21 millions de dollars la National Abortion Federation Hotline Fund, une ligne téléphonique ouverte aux femmes qui désirent avorter mais n’en ont pas les moyens. Le budget opérationnel de ce fonds est de 26 millions de dollars…
 
Le Planning familial américain (Planned Parenthood) a bénéficié en 2011 de 40 millions de dollars de dollars de la part de Buffett, mais celui-ci a également pris soin de verser un million de dollars à l’Abortion Access Project (près du tiers de son budget annuel) dont l’objet est d’étendre l’avortement aux hôpitaux catholiques et aux communautés conservatrices où la pratique est interdite ou mal vue.
 
Voilà pour les Etats-Unis. Dans le reste du monde, Buffett choisit les pays pauvres où il  cherche à faire diminuer la natalité : pour y contribuer, voyez ce don de 16 millions de dollars à un groupe nommé DKT International, qui se vante sur son site d’avoir éliminé par avortement quelque 1, 2 million d’« enfants non désirés » en Inde, en Ethiopie, au Mozambique et ailleurs en 2013. D’autres dons profitent à la promotion de la pilule abortive RU 486 dans les pays en voie de développement.
 
Mais s’il donne beaucoup, il n’en parle jamais.
 
• Voulez-vous être tenu au courant des informations originales paraissant sur ce blog ? Abonnez-vous gratuitement à la lettre d’informations. Vous recevrez au maximum un courriel par jour. S’abonner
 

© leblogdejeannesmits

5 comments

  1. Anne Lys

    De deux choses l’une : ou W. Buffett est réellement un homme généreux, dont la générosité est affreusement mal dirigée parce qu’il est convaincu, de bonne foi, que l’avortement est un bien et un droit, ce que pourrait laisser penser le fait que « s’il donne beaucoup, il n’en parle jamais », observant ainsi le commandement de donner dans le secret, et en ce cas il faut surtout prier pour lui, pour que son intelligence soit éclairée et que sa générosité soit autrement dirigée.

    Ou c’est un menteur pervers, qui sait parfaitement le mal qu’il fait et se réjouit d’avoir les moyens d’en faire beaucoup, un véritable « suppôt de Satan ». Dans ce cas, évidemment, il a besoin de nos prières, mais celles-ci doivent aussi et peut-être surtout tendre à demander à Notre Père qu’il limite ses moyens de faire du mal.

  2. toto

    Ses milliards de dollars ne lui servirent de rien quand il se retrouvera en jugement devant Dieu.
    Si tous les multimillardaires de la planète utilisaient leur fortune à faire le bien au lieu de propager la mort, il ne resterait pas beaucoup de problèmes sur cette planète.

  3. Gerin

    Bonjour

    Il est clair que l’on peut utiliser sa fortune en usant de son pouvoir ,dans le cas cité ci-dessus ,cet homme use de violences ,de mensonges ……,et par peur d’une surpopulation dangereuse pour son bien-ètre,sa propre vie comme beaucoup d’adeptes de l’avortement,
    .Ce Mr n’hésite pas à financer des méthodes de discrimination( propagande , désinformation , culpabilisation de la femme…ect.) et d’élimination du plus faible le foetus humain par avortement. Manifestement cet homme là est un meurtrier à grande échelle ,sans foi sans loi,sans état d’àme ….Ce combat pour la vie doit se mener essentiellement par les armes spirituelles…

    Prions donc pour ce Mr Warren Buffett…,une brebis très égarée.

    Jean Paul II à demander maintes fois l’Adoration Encharistique dans nos paroisses,les consécrations de nos familles aux Coeurs de Jésus et Marie,le respect de la messe dominicale……,et la confession individuelle fréquente…..???????

  4. Laurence Dumoulin

    Quel gâchis! Quand on est riche, on a une responsabilité de donner une partie de son surplus mais évidemment pour le bien, pas pour le mal. Quand on voit les sommes en question, on se dit qu’elle seraient bien utiles pour aider les femmes en difficulté à avoir les moyens nécessaires pour élever leurs enfants. Voilà ce qui serait une véritable générosité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>