Lettre à Monseigneur Dagens

Download PDF

Suite à la tribune de l’évêque d’Angoulême dans La Croix, un internaute écrit :

« […] Quand on lit entre les lignes on distingue que vous vous en prenez à certains catholiques, qui  auraient, selon vous ,une lecture uniquement politique  de la situation. Courez-vous après des catholiques qui, selon vous, s’égarent ou courez-vous derrière ceux qui ont déjà pris la tangente à cause de ces fameux méchants catholiques ? […]

Non, je ne suis pas pour un catholicisme intransigeant, mais pour que l’on soit catholique, tout simplement.  Notre époque a perdu le sens de l’exigence  ainsi que toutes références au bon sens. Nos politiciens qui votent des lois détruisant la famille et la vie contribuent à l’expansion de la culture de mort tant dénoncée par l’enseignement de l’Eglise. Il s’agit de structure de péché, Monseigneur, ces réalités qui ne peuvent nous conduire qu’au péché et à des actions qui contribuent à notre perte individuelle et collective.

Non nous ne voulons pas d’un christianisme triomphant, nous voulons vivre l’Evangile. Nous voulons simplement pouvoir cheminer ensemble au sein de l’Eglise vers le Christ Ressuscité.

Quand nous manifestons contre le projet de loi de mariage homosexuel, nous ne faisons, à mon sens, que répondre à notre devoir de baptisés qui est de préserver le bien commun contre les attaques incessantes d’une partie de l’opinion étant sous l’influence de doctrine mensongères, perverses et anti-chrétiennes, aussi sous l’influence des lobbys LGBT et francs-maçons qui souhaitent réduire à néant l’influence de la famille et celle de l’Eglise.

Vous avez l’air dans votre tribune de regretter ce mouvement. Peut-être souhaitez-vous l’arrivée du mariage homosexuel dans notre pays ? A titre personnel, ce n’est pas ma conception, et ce n’est pas ce que j’ai entendu du message du Pape François ou de ses prédécesseurs. Oui nous regrettons tous que notre société ait perdu ses repères et ses valeurs. Nous devons résister contre cette érosion et contre ce naufrage annoncé de notre civilisation. Résister n’est pas avoir une vision politique mais juste un sens des responsabilités dans un monde qui ne sait plus où il va.

Vous nous invitez à être nous même, heureux êtes-vous pour cet appel plein de sagesse et de bon sens ! Mais avez-vous seulement réfléchi à ce que cela peut vouloir dire d’être soi-même dans ce monde ?  Sans cesse le Christ nous appelle à l’exigence de Vérité pour nous même mais aussi pour le monde. Notre devoir de baptisés est de porter ce message exigeant vers nos frères et sœurs qui vivent dans ce monde et qui ne connaissent pas Dieu.

Bien entendu, notre discours est à adapter en fonction des circonstances et des personnes car chacun est différent et chacun a besoin de se sentir unique dans notre discours. Nous devons aimer tous ceux que le Seigneur met sur notre route, mais ne croyez-vous pas que nous leurs devons la Vérité et l’exigence ?

Excellence, vous appelez au réalisme, mais êtes-vous réaliste ? A mon sens vous ne l’êtes pas ! A ce jour quels sont les mouvements dans l’Eglise qui fonctionnent ? Quels sont les diocèses qui ont des vocations ? Ce sont ceux qui n’hésitent pas à faire preuve de Vérité, de fermeté  et d’exigence. C’est aussi cela la civilisation de l’Amour, ce n’est pas une citadelle de bisounours , « où tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil » mais la Jérusalem Céleste où le Christ attend son peuple, pour une louange éternelle. Peuple à qui il demandera des comptes.  Dans l’Apocalypse le Seigneur ne dit-t-il pas « je vomis les tièdes » (Apocalypse 3,15-16) ?

Que cherchons-nous ? Un repli identitaire ? Aucunement. Nous voulons vivre notre foi, vivre de notre foi et rayonner autour de nous. Mais nous ne pourrons le faire que si nous sommes entraînés vers le haut.

Le Cardinal Vingt-Trois dans son discours d’ouverture de l’Assemblée de printemps des évêques de France nous a enjoints à passer des paroles aux actes, à donner notre témoignage de vie.  Mais pour donner un témoignage de vie authentique il faut être en mesure de vivre pleinement notre foi et ce que l’Eglise propose comme chemin de vie. Oui recentrons nous sur l’essentiel de notre foi mais nous ne pouvons voir notre société partir sur le sentier de la perte alors que nous y vivons et nos enfants y grandissent, alors nous devons nous mobiliser et dire notre conviction.

En signant votre tribune, j’ai le sentiment que vous donnez à ceux qui nous combattent les armes pour nous achever en montrant que le relativisme est entré dans l’Eglise. Non, notre foi est toujours la même dans le Christ Sauveur, lumière des Nations et Prince de Paix.  Excellence, j’ai choisi la Vie contre la culture de mort et la Vérité contre les structures de péché ! Comme chaque jour je prierai pour vous et votre ministère ainsi que pour tous les prêtres de notre Eglise Catholique, Romaine et Apostolique. »

25 comments

  1. Edmond Roman

    Une fois de plus, un évêque « travaille » contre son camp! Devons-nous, au nom du politiquement correct, rentrer dans le rang et taire nos divergeances avec une société de plus en plus sécularisée?
    Le discours ambiant est de dire que la société a évolué et que nous devons accepter cette évolution, qu’après tout un chrétien doit savoir adapter le Message du Christ à son époque! Non, l’Evangile est intemporel, Dieu ne change pas son message à chaque changement de mode ou à chaque évolution des moeurs. Je ne suis ni un intégriste, ni un fanatique mais je lis les Ecritures. Une des lectures du 4ème dimanche du Temps Pascal nous montrait comment les Apôtres lassés du refus du peuple Juif d’accepter les enseignements du Christ se sont tournés vers les païens. Ont-ils, pour autant, changé de discours? Ont-ils adapté l’enseignement de Jésus en fonction du temps, de la mode ou de l’auditoire?
    Nos évêques devraient se poser ces questions!
    Les églises sont vides, les séminaires aussi et pourtant nous voyons ces prélats qui disent qu’après tout ça ne va pas si mal. « Allez et de tous les peuples faites des disciples » telle est la mission reçue par les Apôtres et leurs successeurs (les évêques)! Pour faire des disciples encore faut-il répandre la parole de Dieu sans l’édulcorer et sans la travestir sous des airs de modernité

  2. albatroce

    Mon père,cet homme au regard tranquille celui dont je retrouve chaque jour sur la commode du salon ,le portrait jaunissant,celui qui,pour être divorcé,se savait condamné a ne plus s’approcher de la sainte table,celui qui à l’instant de fermer à jamais les yeux invoqua dans un ultime effort le nom de Dieu
    celui là,me disait :- » l’Eglise du Christ ne sait plus protéger ses enfants et ses pères, les évêques, participent souvent à son propre déclin « 

  3. gaudet

    Monseigneur Dagens, s’inscrit dans la tradition des prêtres et des prélats conciliaires, dont le maître mot , est la promotion d’une église frileuse, certe oeucuménique, mais surtout tiède et empreinte d’un grand relativisme idéologique.

    Prenons donc conscience que Mgr Dagens se situe ainsi à l’opposé des principes essentiels de notre religion rejetant tout sentiment de tiédeur et d’indifférence dans notre démarche.

    J’affirme que les catholiques intransigeants sont au contraire fidèles à leur foi, et mettons également notre espoir dans le fait que la génération des responsables spirituelles catholiques de la génération conciliaire de 1968, va bientôt disparaître, pour être remplacée par une nouvelle vague , beaucoup plus authentique , ardente et vigoureuse. En terme clair le comportement bisounours ne sera jamais pour les tenants de la traditions et de la vérité d’origine !

  4. denyse

    Formidable cette lettre respectueuse — mais si vrai!
    Une consolation a envoyer a l’ecrivain, s’il vous plait:
    Il est parait-il dit (prophetise) quelque part que « Dans la Fin des Temps — du peche — l’Eglise sera sauve par les laics » —
    ENFIN! Le courage de ne plus etre intimide et dire tout haut ce que la Chretientee qui n’a pas lache le Christ et Sa Croix, pense tout bas depuis 1965 —
    encore que ce fut graduel:
    Comme la grenouille mise dans l’eau froide qui ne s’apercoit pas immediatement que la temperature est en train de monter et qu;elle devrait reagir — somme elle l’aurait fait si on l’avait mise dans l’eau bouillante ou elle aurait saute hors de la casserolle!
    Nous avons ete conditionnes par les franc-macons dans l’Eglise de la « Bete noire aux cornes d’agneau » (Apocalypse) — apres ceux de nos gouvernements depuis notre premier roi franc-macon en 1830, fils de Philippe-Egalite qui mit Louis XVI sur l’echafaut (ou il perit lui-meme bien sur).
    La promotion de l’homosexualite pour un enfant est extremement perverse: il ne deviendra jamais un homme capable d’AIMER une femme et avoir des enfants — ceci fort bien constate aux USA ou les « mariages » homo — generalement de tres forte duree a cause de leur caractere hedoniste dans une relation abusive et tres souvent violente — existent dans certains etats et les adoptions ont pu y etre etudiees!
    La loi Taubira est en opposition avec la loi de loongue date sur l’adoption des enfants qui est ecrite avec le bien de l’enfant comme priorite et condition pour l’approbation de l’adoption. — SANS MAMAN une famille pour accueillir un enfant???

  5. denyse

    s’il vous plait: dans mon commentaire en attente,
    remplacez « forte » par « courte » duree…
    (J’ecris mes lettres a l’oreille — ma seule excuse pour un tel non-sense!)

  6. Capucine

    J’approuve entièrement la réponse de cet « internaute » et je
    n’ai rien à rajouter.

    Grand merci à ce Monsieur et prions Jésus et Sa Très Sainte Mère.

  7. Hélas monseigneur Dagens est une brebis perdue depuis très longtemps, il y a 15 ans déjà son combat essentiel était tourné contre les fidèles. Ennemi de l’évangélisation, ami du monde et des tentations séculaires, il ne nous est d’aucune aide.

    • beau jugement de valeur qui n’apporte pas l’éclairage de la Raison.
      Mgr Dagens a raison d’affirmer que l’opposition de l’Eglise s’étant manifestée, il est crucial pour l’avenir de l’Eglise de se placer sur le terrain de l’évangélisation et notamment le choix éternel : servir Dieu ou l’Argent. « Remettre Dieu à la place centrale dans nos vie « Benois XVI nous insite à changer notre mode de vie( suppression de la TVlobotomie voir Desmurget, de la radio dans la voiture, etc.) afin de permettre l’existence d’une vie intérieure , d’une spiritualité.
      Dagens a raison.

  8. maxime

    Typique, Mgr Dagens, de l’effondrement de la partie soixante-huitarde de l’Episcopat français.
    Le Pape est dans la vérité.
    Tant qu’ils continueront à raisonner comme ils le font les Evêques soixante-huitards ne peuvent susciter le respect

  9. sarrazin

    Merci à l’auteur de ce texte. Il est vrai que souvent nous nous sentons trahis par ceux là même que le Seigneur a appelé à être nos bergers. Notre Seigneur Jésus est pourtant bien clair sur ce qu’il nous invite à être ; pas des « oui mais », pas « des peut-être mais » ! Non il nous appelle a être des témoins de la Vérité et à ceux qui se posent la question « qu’est-ce que la Vérité » nous ne pouvons leur donner qu’une réponse : Celle de Jésus.

  10. Ils sont presque TOUS les memes .Surtout pas de tors à la République et comme disait Mgr. Honorée du temps du combat de l’école libre  » NE PAS DECEVOIR LE PEUPLE DE GAUCHE !!!  » Comme pour la loi Weill ,Pas d’actions politiques,rentrons dans nos Eglises et nos Cathédrales ! Pour moi ,c’est la crise de la Foi,du courage et de l’intelligence et j’ajouterai : le début de la LACHETE .

  11. Barthe

    Bravo! En termes courtois et déférents cette lettre répond aux interrogations que les propos surprenants de l’évêque-académicien avaient suscitées en moi. Heureusement que quelques uns de ses frères dans l’épiscopat avaient adopté un comportement de Pasteurs authentiques en encourageant leurs fidèles par leur présence à leurs côtés. Cela semble lui avoir déplu, au point qu’il leur adresse une sorte de « mise en garde » fort mal venue… Oui il faut prier pour lui afin qu’il comprenne ce qui est vraiment en jeu!

  12. Alain

    Votre réponse à Mgr Dagens est chrétienne, catholique et fraternelle. Elle est juste et pondérée. Elle correspond parfaitement à la correction fraternelle que nous enseigne le Christ. L’Eglise doit combattre les idées contraires à l’enseignement de l’Evangile ; ne doit pas vouloir la mort du pecheur, mais qu’il se convertisse. Si ce dernier reste ferme sur ses positions, alors nous ne devons pas insister. Le Christ a bien dit àux disciples qui le suivaient lorsqu’ils se sont mis à le contester, qu’ils étaient libres et n étaient pas obligés de le suivre. A quoi St Pierre répond . « Seigneur où irions nous Toi seul a paroles de vie éternelle! ».
    Mgr Dagens ne peut vouloir rester dans l’Eglise catholique et precher des idées contraires à l’Evangile. Il doit choisir.

  13. mangouste20

    Puisse cette lettre être méditée par le plus grand nombre. L’essentiel de notre combat s’y trouve inscrit clairement : paix dans la fermeté et l’exigence pour la gloire de Dieu et le salut du monde.

  14. Comme, il a raison, ce jeune-homme, sur le fond de son analyse et comme elle sonne juste son argumentation ! Même sur la fin,quoique approuvant, et m’unissant à évidemment, à la prière pour les prêtres de l’Eglise Apostolique, Catholique et Romaine, l’évêque Orthodoxe que je suis ne puis s’identifier à celle-ci, constatant douloureusement que nombreux de ses fidèles, pour rester Catholiques, se font Orthodoxes…

    • Edmond Romano

      Il est vrai, Excellence, que de nombreux fidèles de l’Eglise catholique, apostolique et romaine, sont déroutés par leur clergé et qu’ils cherchent, dans une autre tradition, un épanouissement. Puisse, Monseigneur, l’Eglise Orthodoxe leur donner cet épanouissement afin qu’ils n’aillent le chercher dans une secte quelconque. Et qui sait, un jour peut-être avec la Grâce de Dieu nos Eglises n’en feront plus qu’une. Telle est ma prière!

  15. sycomore

    Cet éveque « mondain » comme dirait le saint Père est connu depuis les années 80 pour soutenir la Gauche plutot que les convictions de son Eglise. A preuve, il a écrit dans ces années-là un ensemble de 2 livres intitulés « Comment transmettre la foi aujourd’hui ? » dans lesquels il ne cite pas les écoles catholiques…
    Il ne fallait pas déplaire à l’époque ni à Mitterand ni à Savary.

  16. Edmond Roman

    Dieu merci le vivier de tous ces évêques qui ont participé à mai 68 se tarit. J’ai une grande confiance dans la nouvelle génération de prêtres dontr seront issus les prélats de l’Eglise. Un renouveau s’annonce, sachons, en attendant, demander à l’Esprit-Saint de lilmiter les dégâts et en ce mois de Marie qui débute recommandons la Sainte Eglise à Celle qui en est la Mère.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *