61712_3631

L’exemple vient de Fréjus-Toulon

Download PDF

61712_3631La Vie consacre son dernier numéro à la fin ou la résurrection du catholicisme en France. Le journal dresse un panorama de l’Eglise en France, en grande difficulté à bien des niveaux. Toutefois, il s’est penché sur le cas peu commun du diocèse de Fréjus-Toulon, véritable laboratoire de la nouvelle évangélisation :

« Les faits sont là : le diocèse de Fréjus-Toulon, qui correspond au département du Var, avec son million d’habitants, est celui qui ordonne le plus de prêtres par habitant en France. Il en compte actuellement 252 en activité et 93 en mission à l’extérieur, un chiffre en croissance constante et qui suffit pour assurer une présence dans chaque paroisse. Cinq jeunes hommes y ont embrassé le sacerdoce l’année dernière, alors que le grand diocèse de Lyon en a seulement ordonné trois.

Premier moteur de ce renouveau, Dominique Rey, évêque de Fréjus-Toulon, annonce d’emblée que l’important est de « partir des besoins des gens ». Depuis 15 ans qu’il assure son ministère, il assume ce pragmatisme. Des traditionalistes aux charismatiques en passant par les fidèles les plus classiques ou les militants du CCFD-Terre solidaire, tout le monde est le bienvenu. L’évêque a aussi fait venir des dizaines de communautés étrangères spécialisées dans l’évangélisation. Selon lui, un des rôles de l’Église est de permettre la « fertilisation » – un de ses maîtres mots – entre gens de cultures différentes. »

Mgr Dominique Rey est à la tête depuis 15 ans de ce diocèse dynamique, où le nombre de prêtres est suffisant et en augmentation. Il explique :

« Si vous deviez résumer votre stratégie d’évangélisation en quelques points, que mettriez-vous en avant ?

Plusieurs points structurants. Le premier est la dimension du primat de la grâce. On peut avoir des idées, prendre des initiatives, mener des programmes pastoraux, mais ce qui est préalable à toute notre action, c’est d’abord ce que Dieu fait à travers nous. Je relie le dynamisme du diocèse à la présence d’une forte vie contemplative. On a la chance d’avoir de nombreuses communautés monastiques ici : des cisterciens, les moines de Lérins, des chartreuses, des bénédictines, etc. Ils forment un support dans la vie intérieure. Ce qui nous renvoie au fait que le premier ressort de l’évangélisation, plus que des entreprises personnelles, c’est la capacité de revenir aux sources de la mission : la source sacramentelle, en particulier l’adoration eucharistique.

Donc, la « stratégie », ce n’est pas d’abord des techniques d’évangélisation…

Non. Mais le deuxième pilier est la place donnée aux charismes au sens large et à la manière de vivre l’évangile suivant ce que l’on porte. Nous avons cette intuition : ce n’est pas la taille de la chaussure qui détermine la pointure du pied, mais l’inverse. Or, nous avons connu des pastorales qui parfois nous ont enfermés dans des schémas contraignants, soviétiques. Alors qu’il faudrait au contraire partir de ce que chacun reçoit comme don de la grâce de Dieu, pour ensuite donner le meilleur de soi-même. De nombreuses communautés viennent de l’extérieur. Certaines sont nées de l’intérieur. »

12 comments

  1. Et dire qu’il s’agissait il y a encore peu du « Var rouge »!Rappel historique:la Bretagne au début du XVII° était totalement déchristianisée!Missions avec le futur Saint Louis Grignon de Monfort,,Saint Vincent Ferrier et alii avec le résultat que l’on sait:calvaires,etc!Après 68,patatras,les bretons deviennent socialiste:mauvais pasteurs de « gauche » qui viennent d’avoir la peau avec la complicité de l’énigmatique Pape François qui nous gonfle avec ses « périphéries » pendant que la maison se vide,d’un Evêque raisonnable et fidèle!Ste
    ndahl: »il n’y a pas de citadelles inattaquables;il n’y a que des citadelles mal attaquées »-certes d’autres « citadelles »-encore faut-il qu’il existe des attaquants et pas des limandes!

    • elody

      Pareil pour Ars, « diocèse le plus crotté de France » et qui a été spectaculairement ranimé par Mgr Bagnard, malgré quelques réserves qu’on peut lui faire, mais son successeur commence à se la jouer « Eglise des pauvres ».
      Cela dit, La Vie a beau jeu de se plaindre ; grande et terrible est sa responsabilité dans la démolition de l’esprit catholique, dans l’attaque des prêtres, des papes (hormis l' »énigmatique Pape François » bien sûr – cet adjectif m’a fait sourire, il est délicieux, mais d’autres moins charmants me viennent à l’esprit).

  2. toto

    « nous avons connu des pastorales qui parfois nous ont enfermés dans des schémas contraignants, soviétiques » Voilà qui est bien vu Monseigneur! Et hélas la majorité de vos collègues évêques en France continuent leurs « soviets » Et vident les églises et ferment les séminaires. Mais peut être que c’est bien leur but: détruire l’Eglise. Il nous faut des évêques catholiques et tout renaîtra.

  3. Bruno ANEL

    Pour être juste, il convient de préciser que tous les prêtres ordonnés et incardinés dans le diocèse de Toulon n’y restent pas. Mon fils y a eté ordonné prêtre en 2010, avec 4 autres diacres de Point-Coeur. Aucun n’est resté dans le diocèse, mais l’oeuvre tient une paroisse ou résident deux prêtres. La quinzaine de prêtres ordonnés pour Point-Coeur à Toulon depuis dix ans n’étaient pas originaires de ce diocèse.

    • toto

      Juste ou pas juste, il faut se poser la question. Pourquoi des jeunes qui ont la vocation viennent dans ce diocèse? Parce que la formation est sérieuse et catholique. Quand il n’y a pas de séminaires dans leur diocèse, ces jeunes sont bien obligés d’aller ailleurs et de préférence, pas dans des séminaires où ils appredront à devenir des animateurs « sociaux ». Comme dans le commerce et l’industrie, la qualité paie à long terme.
      Nous n’avons pas besoin de beaucoup de prêtres, mais de BONS prêtres.

  4. EM

    Pour l’accueil du CCFD, je crois que ce n’est pas très réaliste car cet organisme, très prisé par les évêques de France, semble financer des causes pas très catholiques. Des études sérieuses publiques seraient à considérer. Il est plus sûr d’aider des missionnaires plutôt qu’orienter les dons des fidèles vers cet organisme.

    • toto

      Oui, vous avez raison. Le CCFD est marxisé jusqu’à la moëlle et ne finance que des projets de « gôche ». Mais maintenant, ils sont plus prudents au vu de la baisse des dons et tiennent un langage un peu plus catholique surtout pendant le carême (mais des quêtes sont impérées à leur profit). Comme partout, il y a des gens bien là dedans, mais complétement aveuglés et qui servent de faire-valoir au CCFD. Le Secours Catholique avec son nouveau directeur de « gôche » ne va pas tarder à dérailler.

  5. MEYER

    Je me méfie des tendances de « La Vie » – ex ‘La Vie catholique’ – sachant qu’elle est intégrée au groupe de presse « Le Monde », dont Pierre Bergé est l’un des principaux actionnaires …
    Comment oublier les propos de ce monsieur affirmant qu’il ne pleurerait pas si une bombe tombait sur la foule des manifestants pacifiques de LMPT ?
    Comment oublier l’attitude de mépris affichée par le groupe Le Monde à l’encontre des populations chrétiennes du Moyen-Orient dont a d’abord nié, puis sous évalué, pour ne pas dire ‘tu’, les faits, leur nombre et la cruauté inhumaine. Idem au sujet des actes antichrétiens commis en France par X (pas d’amalgame !), Y ou Z ?
    etc …
    Si, cette fois-ci, la direction éditoriale de cette revue réoriente son optique et ses propos pour rétablir une juste proportion entre ses parutions et la réalité des faits, alors bravo et merci … Autrement ce n’est qu’un leurre pour amadouer de nouveaux lecteurs sur lesquels on bastonnera le moment venu, comme avant.

  6. Hervé Soulié

    Beau succès de Mgr Rey, qu’il convient de féliciter !
    Vous verrez le même succès dans trois/quatre ans au pays basque avec Mgr Aillet :
    1 séminariste (!) pour de diocèse de Bayonne en 2008 à son arrivée, mais 23 aujourd’hui…..

  7. JFL

    Pendant des années la VIE qui n’est plus Catholique a critiquée, sapée et s’est moquée de ceux qui se disaient Catholiques. Maintenant que la VIE a de moins en moins de Lecteurs ils s’inquiétent…Oui Mgr D.REY est un exemple alors pourquoi les Gochos de Golias le considère comme dangereux. Dangereux car D.REY fait son devoir d’Evèque. Il se sent responsable des âmes des personnes dont il a la charge et il est aussi obéissant à l’enseignement de l’Eglise.
    La VIE fait partie du groupe de P.BERGE anti Catholique, anti Chrétien, pro LGBT qui considère qu’une femme qui peut vendre ses bras à l’usine peut bien vendre son ventre pour donner des enfants.
    Oui la Fin de la VIE est programmée et ils s’inquiètent car leur lecteurs disparaissent et ne sont pas remplacés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *