blog_1443385866-e1443386005226

L’homélie par les femmes un jour prochain ?

Download PDF

Pour la « journée de la femme » (8 mars), c’est ce que  suggère le journal du pape, « l’Osservatore Romano » ,dans son supplément féminin.

Notre confrère « Diakonos.be » observe que, ce faisant, «  il faudrait que François se mette en contradiction non seulement avec la tradition séculaire de l’Église mais également avec lui-même. Parce que lui aussi, il y a deux ans, a interdit aux femmes de prêcher pendant la messe:

En effet on peut lire, aux paragraphes 4 et 5 de la « Directive relative à l’homilétique » promulguée en 2014 sous la forme d’un décret de la congrégation pour le culte divin, avec l’approbation du pape :

« En raison de sa nature liturgique, l’homélie comporte également une signification sacramentelle : le Christ est présent à la fois dans l’assemblée qui est réunie pour écouter sa parole et dans la prédication du ministre, par l’intermédiaire de qui le Seigneur lui-même, qui s’est exprimé un jour à la synagogue de Nazareth, instruit maintenant son peuple. […] En tant que partie intégrante du culte de l’Église, l’homélie doit être prononcée uniquement par les évêques, par les prêtres ou par les diacres, […] ou, en tout cas, par quelqu’un qui a reçu les ordres sacrés pour présider ou pour se tenir à l’autel« . … See Less

Pas de femmes prêtres. Mais alors qu’elles aient au moins la possibilité de prononcer l’homélie

chiesa.espresso.repubblica.it »

Ref. Faut-il confier l’homélie aux femmes ?

Source Belgicatho

2 comments

  1. Ce ne serait pourtant pas une totale novation : Hildegarde de Bingen a prêché, et prêché en présence du pape!

    Pour que ce ne soit pas en contradiction avec la décision du pape François, il faudrait que des femmes puissent être ordonnées diacres permanents – mais là encore ce ne serait pas une novation : il y a eu des femmes diacres dans les tout premiers temps de l’Église.

    Les femmes n’auraient pas accès au sacerdoce, comme cela a été de tout temps et dès l’institution de l’Eucharistie et du pouvoir d’absoudre par le Christ lui-même qui, délibérément, a choisi de conférer ces pouvoirs seulement à des hommes, en ne le donnant à aucune femme, pas même à la plus sainte de toutes les créatures, sa Mère, qui est pourtant au-dessus de tous les saints, hommes ou femmes, et même de tous les Anges. Il semble impossible de ne pas tenir compte de ce choix délibéré de Notre Seigneur.

    Mais, de même que les diacres permanents qui n’ont pas vocation à devenir prêtres sont choisis pour servir, elles pourraient servir dans les fonctions dévolues à ceux-ci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *