Capture d’écran 2016-08-25 à 20.42.23

L’horreur dans un établissement catholique

Download PDF

Mgr Percerou et Nicolas Carlier, directeur diocésain de l’enseignement catholique réagissent suite à l’arrestation d’un homme accusé de viols et d’agressions sexuelles sur des jeunes élèves du collège Saint-Benoît à Moulins. Un homme est soupçonné d’avoir agressé sexuellement et violé plusieurs adolescentes, alors qu’il intervenait de façon ponctuelle en tant que musicien au collège Saint-Benoît à Moulins. Il a été interpellé et placé en détention en mars dernier. L’établissement catholique de Saint-Benoit, installé dans le centre-ville de Moulins, compte 679 élèves, de l’école maternelle à la terminale.

COMMUNIQUÉ DE MGR PERCEROU :

Le journal « La Montagne », dans son édition du jeudi 25 août, fait état de l’interpellation et de l’incarcération d’un musicien angevin soupçonné d’avoir agressé sexuellement neuf collégiennes de l’établissement catholique St Benoit entre 2002 et 2010 dans le cadre de l’atelier musical Atout Chœur. Ma pensée va tout d’abord aux victimes et à leur famille, celles qui ont porté plainte et celles qui n’auraient pas encore osé parler.

Je rappelle ici mon engagement, qui est l’engagement de tous les évêques de France, que justice soit faite pour les victimes et leurs familles. Dans cette affaire, Madame Cécile GAUSSON, directrice du collège et du lycée St Benoit, dès la visite des enquêteurs en juin dernier, a collaboré avec la justice en toute transparence, en lien étroit avec la tutelle de la congrégation des sœurs de Notre Dame.

Les victimes et leurs familles peuvent compter sur la totale détermination de l’Enseignement Catholique de l’Allier pour que vérité soit faite. Le 15 juin dernier, je publiais un communiqué annonçant la mise en place d’une équipe d’accueil et d’écoute pour les victimes d’agressions sexuelles de la part de responsables de l’Eglise Catholique. Cette équipe se tient à la disposition des victimes et des familles »

5 comments

  1. Joseph2

    On ne peut s’empêcher de penser que cet enseignant ponctuel était commandité par une secte anti catholique dont il fait partie; Il faisait ainsi d’une pierre deux coups, il montait en grade dans la secte, et soumettait à opprobre, l’école catholique.

  2. Sami

    J’espère qu’on dévoilera l’identité des viols qui ne sont pas encore prescrits .
    Puisque nous sommes en République, il est nécessaire de mettre les projecteurs autant sur les laïques que sur les clercs.

  3. Sami

    @ Myriam
    Je ne veux pas incriminer les clercs. On leur tombe suffisamment dessus. Et on diffuse immédiatement leur nom et leur photo . Je veux plutôt qu’on soit aussi sévère avec les laïcs qu’avec les clercs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *