6 comments

  1. angel

    Bjr à vous
    la France fille ainée était forte
    70 ans plus tard la France est cancéreuse contaminée par les politicotocards de goche comme d droite
    en laissant pénétrer le crabe dans son sein (cette secte d’amour et d paix )vous connaissez??
    Merci pour cette belle image
    j vous souhaite une très bonne jnée d Noël

  2. toto

    Les Dupont-Dupond représentant le ministère de l’Intérieur, il y a de l’espoir de voir Cazeneuve à genoux devant une crèche (exposée dans un lieur public).
    Tintin représentant les médias, il y a de l’espoir de voir journalistes et reporters à genoux devant une crèche (exposée dans un lieur public).
    Le Professeur Tournesol représentant les scientifiques, il y a de l’espoir de voir les évolutionnistes et autres réchauffistes à genoux devant une crèche (exposée dans un lieur public).
    Le Capitaine Haddock représentant les ivrognes, pas besoin de miracle pour les voir à genoux devant une crèche (exposée dans un lieur public): ils remercient pour le futur miracle de Cana.

      • Thierry

        Oui, merci pur cette belle image.
        à toto :
        « J’ai oublié Milou, mais lui n’est pas à genoux, mais c’est peut être le plus pieux de tous ».
        La présence de Milou est touchante !

        Oui, c’est vrai, c’est probablement le plus pieux de tous !
        Pourquoi le christianisme récent a-t-il donc exclu les animaux de la miséricorde divine ? C’est incompréhensible et scandaleux. Pensons à nos compagnons, qui ne recherchent que notre affection, notre présence et qui nous sont si fidèles. Le boeuf et l’âne entouraient l’enfant Jésus, nous rapporte la tradition, et lui apportaient leur chaleur et leur présence, et quelle chaleur ! Cette belle et humble intimité de la crèche me touche plus que tout au monde. Nous sommes, hélas ! blasés et nous ne voyons plus, ni ne comprenons la richesse et la beauté de ce qui est bien plus qu’une imagerie naïve.

        « Entre le boeuf et l’âne gris, dort, dort, dort le petit Fils,
        Mille anges divins, mille séraphins
        volent alentour de ce grand Dieu d’amour ! ».
        Cet amour s’étend à toute la Création, au Cosmos tout entier et à tous les êtres vivants sans exception, qui méritent tous notre compassion, comme le pensait et le prêchait d’ailleurs le premier qui instaura solennellement la coutume de la crèche vivante en 1223, à Grecchio, le grand, l’incomparable saint Francois d’Assise. L’encyclique ‘Laudato si’ nous a rappelé, enfin, celle solidarité qui lie toutes les créatures et toute la Création.

        « En ce beau jour si solennel,
        dort, dort, dort l’Emmanuel,
        Mille anges divins, mille séraphins
        volent alentour de ce grand Dieu d’amour ! ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *