e

L’ode de Mgr Podvin à l’embryon humain

Download PDF

Après le vote de la loi criminelle libéralisant la recherche sur les embryons humains, le porte-parole de la CEF écrit :

« Je ne suis qu’un embryon humain. Qui s’émeut au fait qu’on légifère sur mon sort en pleine trêve estivale? On a tellement dit qu’il fallait rattraper un retard, et ne pas entraver la recherche scientifique ! Je ne suis qu’un embryon humain. Il ne faut pas que je gâche votre été. Depuis 2004, une interdiction avec dérogations me protégeait relativement. Désormais, une « autorisation encadrée » entre en vigueur. Tout ça sans états généraux de la bioéthique? Quel sera mon sort? Je ne suis qu’un embryon humain. Quelle est ma place dans une visée prométhéenne du progrès et des thérapies? Quel est mon poids dans les consciences? Ne serais-je qu’un amas cellulaire? Me revient en mémoire l’émotion du Nobel de médecine Yamanaka. M’observant un jour dans une clinique, il s’est écrié: « Il y a si peu de différences entre lui et mes filles !… » Ce Nobel n’est pas resté les bras croisés contre la souffrance humaine. Mais il a refusé de disposer comme ça de moi. Il est devenu père des cellules souches pluripotentes. Il est vrai que je ressemble tellement à ses filles !… »

e

9 comments

  1. Aziliz

    Les évêques de France auraient du mener bataille depuis des mois. Tout comme continuer à soutenir les opposants au mariage pour tous. Qu’avons-nous entendu ? Un silence assourdissant à part quelques voix isolées. L’épiscopat français est majoritaiement une honte pour les chrétiens de ce pays, sans courage, sans perspectives de lutte pour défendre la Foi Chrétienne, d’une lâcheté innomable, incapables de s’unir pour stimuler la résistance à la destruction et la marchandisation de l’être humain. Et certains osent même parler de dialogue qui continue avec les suppôts de Satan. Comme si ceux-ci pouvaient écouter …!
    Et on se demande pourquoi certains catholiques non pratiquants car fâchés avec la représentation temporelle de l’Eglise (dont je suis) ne reviennent pas dans son giron ? La CEF d’une manière générale trahit le message du Christ et l’ensemble des ouailles de l’Eglise.

  2. gaudet

    Merci mon Seigneur pour cette réaction de bons sens.
    Il aurait été encore plus méritoire pour la conférence des évêques de France d’envoyer un vigoureux texte de protestation, directement à l’assemblée nationale.

  3. Poilagratter

    Il est à craindre que le « genre littéraire » choisi par Mgr Podvin retire beaucoup de force à sa déclaration : est-ce en odelettes et virelais que Jeanne d’Arc a désigné et combattu l’Adversaire ? Il me semble que Mgr Aillet, qui est sur la même ligne de front, n’y va pas, lui, par quatre chemins, ce qui le désignera forcément à la haine du parti des exterminationistes, tandis que Mgr Podvin, avec ses élégances salonnardes, ne s’expose pas aux mêmes inconvénients…Enfin, on verra bien.

  4. bordas

    Sur Terre chaque être vivant est défini par son code génétique.
    Les gamètes mal et femelle portent chacun la moitié de ce code
    et c’est la fusion de ces deux gamètes qui génère la première cellule porteuse du code génétique complet.
    Ainsi dès le stade de la morula tout est programmé pour donner soit un cheval , un éléphant , une souris ,et évidement …….un être Humain !!

    L’embryon est de ce fait une personne dès la fusion des gamètes.

  5. Pingback: Ciel ! La résistance embryonnaire de l’Eglise existe ! Le Figaro l’a rencontrée !… « CRIL17 INFO

  6. Pascal Le Blan

    il est de notre devoir d’ entrer en résistanse , nous ne sommes pas des moutons près à se laisser étrangler par ceux qui ne croient en rien , si ce n’ est dans la destrction de notre humanité !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *