4893706_3_c23c_le-cardinal-philippe-barbarin-lors-d-une-messe_2c264f8dcb77458a46d05a7aa413a2f6

Lyon : une affaire vieille de 15 ans

Download PDF

Le diocèse de Lyon publie un communiqué suite à une « nouvelle » révélation sur vieille affaire :

Guy Gerentet de Saluneaux, ancien religieux mariste, condamné le 12 février 2016 à deux ans d’emprisonnement avec sursis pour agressions sexuelles, a été dès 2001 interdit par le cardinal Billé de tout ministère dans le diocèse de Lyon, où il était alors en mission. Le cardinal Barbarin (archevêque de Lyon depuis 2002) a maintenu cette interdiction.

Guy Gerentet de Saluneaux, a été renvoyé de l’état clérical par Benoît XVI en 2012, et exclu de la congrégation mariste la même année.

Dans le cadre de l’enquête judiciaire ayant débouché sur la mise en examen de Guy Gerentet de Saluneaux en 2010, le cardinal Philippe Barbarin a été entendu en qualité de simple témoin.

La justice a ainsi pu juger du niveau d’information et du suivi, par le cardinal Barbarin, de cette situation. À l’issue de son audition, aucun manquement de sa part n’a été relevé.

Le cardinal Barbarin a toujours tenu à améliorer et renforcer la prévention et le signalement des actes de pédophilie et d’agressions sexuelles au sein de l’Église. Dans cette dynamique, il est en train de constituer un collège d’experts indépendants (juristes, médecins, psychanalystes, etc.) pour aider le diocèse dans son appréciation situations complexes, notamment lorsque les faits sont anciens ou lorsque la justice n’a engagé aucune poursuite.

Le diocèse en appelle, dans l’intérêt des victimes et du droit des personnes, à laisser la Justice agir dans la sérénité afin d’établir la vérité dans ces affaires particulièrement douloureuses.