M-et-le-3ème-secret-2xhhkq0anstnwpjzd05f62

M et le 3ème secret, du bon et du moins bon

Download PDF

Tout en reconnaissant de bonnes choses pour ce film, Henri de Lassus, président de Cap Fatima 2017,met en garde contre certaines erreurs.

Au mois de mars (2015), j’ai été voir le film. J’en suis sorti en pensant à cette phrase : « Bonum ex integra causa, malum ex quocumque defectu. » c’est-à-dire. « Le bien provient d’une cause intégralement bonne, le mal du moindre défaut. »

Je m’explique : s’il y a sûrement de bonnes choses dans ce film, il y en a aussi de moins bonnes, d’où un jugement plutôt réservé.

Au départ, la démarche du réalisateur est sympathique, mais c’est visiblement un converti récent, enthousiaste, qui se fie plus à ses sentiments qu’aux données de la Foi.

Autre point positif : Très nombreux sont ceux qui ont été réellement marqués par ce film et beaucoup de gens en viennent à redire le chapelet après l’avoir vu. Toutefois, ce n’est pas une condition suffisante pour en faire un bon film. Le démon est capable de perdre beaucoup pour gagner encore plus ailleurs.

Enfin, le film pose d’excellentes questions : pourquoi les révélations faites lors des apparitions récentes (Fatima, Akita, La Salette, etc.) sont-elles si peu connues ?

A côté de ces points positifs, il y a plusieurs points ennuyeux :

  • Le côté ésotérique de certaines scènes : buste d’une vierge sans yeux et installé dans une pièce d’allure étrange, intervention régulière d’un moine se disant sans nom, une scène des grands œufs peints par des enfants, etc.
  • Le mélange entre des apparitions reconnues et non reconnues par l’Église, voire avec des apparitions plusieurs fois condamnées comme celles de Medjugorje. A ce propos, le titre du film est mal choisi, car il parle plus des autres apparitions mariales que des apparitions de Fatima : un titre comme « Les grandes apparitions de Notre-Dame » décrirait beaucoup mieux son contenu.
  • Même sur les apparitions reconnues, il y a des choses à redire. J’ai été très gêné par exemple par la soi-disant miraculée de Lourdes qui ne s’est pas convertie pour autant.
  • L’œcuménisme sur la vierge Marie qui serait reconnue dans de nombreuses religions
  • Le syncrétisme proposé à la fin du film comme remède aux maux d’aujourd’hui.

De plus, il y a quelques informations erronées dans le film.
Le réalisateur qui était dans la salle lors de la projection du film le 25 mars (2015), a affirmé 2 fois (et je crois me rappeler qu’il le dit aussi dans le film) qu’il y avait eu plus de 20 000 apparitions de Notre-Dame dans le monde. L’expression est au mieux malheureuse, car 20 000 en 20 siècles, cela fait 1 000 par siècle, donc 10 par an, soit une apparition toutes les 5 semaines depuis le jour de l’Assomption ! Or le Ciel n’a pas pour habitude de multiplier les manifestations extraordinaires.

Certes, beaucoup de saints ou de mystiques ont eu des apparitions de Notre-Dame :Saint Dominique qui reçut la révélation du rosaire, le frère Fiacre à qui la Sainte Vierge annonça la future naissance de Louis XIV, et plus près de nous Josepha Ménendez, etc. Les exemples abondent, mais il est difficile de les dénombrer.

Quant aux apparitions au caractère public plus marqué, l’Église en a reconnu à peine une vingtaine. A côté d’elles, les fausses apparitions sont très nombreuses. Dom Bernard Billet, un très grand spécialiste des apparitions mariales, a recensé 232 apparitions non reconnues par l’Église pour la période 1928-1975. (Source : Vraies et fausses apparitions dans l’Église, Lethielleux, 1976), soit 5 par an, chiffre du même ordre de grandeur que celui annoncé par P. Barnérias.

C’est pourquoi saint Jean de la Croix enseigne qu’il convient d’être extrêmement prudent à propos du merveilleux, car cela peut nous éloigner de l’essentiel sous apparence de bien. Et surtout, il dit que nous n’en avons absolument pas besoin pour faire notre salut. Voici par exemple ce qu’il écrit dans La montée du Carmel :

L’âme pure et simple, prudente et humble, doit employer toutes ces forces et toute sa diligence à repousser et à rejeter les révélations et les visions comme des tentations très dangereuses puisque pour tendre à l`union d’amour avec Dieu non seulement il n’est pas nécessaire de les rechercher, mais il faut les repousser […]. Pour être parfait, l’homme n’a pas besoin d’aspirer aux choses surnaturelles par des voies surnaturelles et extraordinaires qui sont au-dessus de sa capacité […]. L’âme doit savoir qu’il lui convient de s’en tenir prudemment à l’écart, si elle veut s’avancer pure et exempte d’erreur dans la nuit de la foi pour parvenir à l’union divine.

L’âme qui veut avoir des révélations pèche au moins véniellement. Celui qui la pousse à ce désir ou qui y consent, pèche de même quelque parfait que soit le but qu’il se propose. Il n’y  a en effet, aucune nécessité d’avoir des révélations. La raison naturelle et la loi évangélique suffisent pour nous diriger en toutes choses.
L’âme qui désire des révélations diminue peu à peu la perfection qu’il y a à se guider d’après les lumières de la foi ; elle ouvre la porte au démon et lui permet de venir la tromper par d’autres révélations semblables, qu’il sait déguiser à merveille et faire passer pour bonnes.

Bien sûr, il ne faut pas pour cela refuser les apparitions reconnues par l’Église : ce n’est pas ce que veut dire saint Jean de la Croix. Au contraire, il faut apporter une attention particulière aux messages venus du Ciel et reconnus comme tel par l’Église. Mais, tant qu’une apparition n’est pas reconnue, il convient d’être très prudent.

Dans M et le troisième secret , il y a malheureusement une certaine méconnaissance des règles de discernement des esprits en matière d’apparition. Le frère Michel de la Sainte Trinité a fait une remarquable synthèse de ces règles dans son livre :Medjugorge en toute vérité. Il raconte notamment plusieurs cas de fausses apparitions ou de fausses mystiques ayant conduit des centaines de personne à « apparemment » se convertir.

Bien amicalement et en union de prière.
Yves de Lassus
Président de Cap Fatima 2017

 

La ligne éditoriale de Riposte catholique cherche à sortir de la « langue de buis », peu propice à la recherche de la vérité.  C’est pourquoi nous publions volontiers des tribunes libres. Nous précisons cependant que ces tribunes publiées sur Riposte Catholique n’engagent que leurs auteurs. Nous les proposons à nos lecteurs en tant que contributions au débat et à la réflexion. La Rédaction

11 comments

  1. medjugorje n’ est pas condanné par l’ eglise, lisez le dernier livre de Maria simma, son entretien avec une journaliste, elle parle de medjugorje en bien .medjugorje est la continuation de Fatima., ça vous derrange! tant mieux. Ah , j’ oubliais maria simma etait une traddie ouverte remplie de l’ amour de Dieu, c’ est tres rare de voir ça chez les traddis.

  2. Myriam

    Critiquer Lourdes, parler peu de Fatima c’est un comble !

    Ce film semble n’avoir qu’un seul but
    Imposer les pseudos apparitions de Medjugirje.

    Dommage qu’il ne soit pas fait mention du businesse ……

  3. Antoine de Lisbonne

    Je suis parfaitement en accord avec ces réserves toutefois je regrette aussi le peu d’intérêt porté aux apparitions reconnues de la part de nombre de prêtres, le peu d’intérêt porté à Notre très Sainte Marie.

  4. emilia

    C’est dommage de descendre un documentaire qui n’est pas parfait certes mais qui prétendait parler des messages de la Sainte Vierge dont presque tout le monde n’attache aucun intérêt.
    J’ai vu ce documentaire et c’est vrai, en tant que catholique on ne peut valider tout le montage surtout dans l’amalgam avec la religion islamique mais la prétention du réalisateur est de bonne foi, il rend compte de ce qu’il a découvert dans l’Eglise, un grand silence sur les messages du Ciel et plus grave un traitement méprisant pour les voyants.
    Il faut aussi rapporter toutes les difficultés, comme d’autres films de genre religieux, lorsqu’il s’agit de trouver des salles.
    Depuis vatican II les clercs se sont désintéressés des lieux d’apparitions, de ce fait les fidèles sont seuls devant des faits qui les dépassent et dans leur volonté de répondre aux messages de la Sainte Vierge (s’il s’agit bien d’Elle) ils n’ont pas de références sérieuses pour les guider sur la véracité des apparitions. Il est a remarqué que ce reportage a eu pour effet d’amener le réalisateur à la foi et rien que pour cela il serait charitable de lui montrer ce qui ne va pas plutôt que de critiquer son travail sans ménagement et aussi sans discernement vrai.

  5. Hervé Soulié

    Si je crois sans hésitation et sans réserve aux apparitions de Fatima entre le 13 mai et le 13 octobre 1917, je suis beaucoup plus perplexe et même sceptique pour celles, postérieures, soi-disant faites à la soeur Lucie.
    Je crois que cette dernière a surtout cherché, peut-être avec une certaine bonne foi, à exploiter durant sa longue vie le « filon » des apparitions premières.
    J’observe que ce n’est pas dans les habitudes de la Vierge Marie de s’abonner ainsi à des révélations « à épisodes » auprès d’une même personne.
    En général c’est plutôt la discrétion, la réserve,l’effacement après que le message ait été délivré (cf Lourdes).
    En second lieu, je suis sceptique sur cette soi-disant comptabilité d’épicier que contiendraient certains des messages postérieurs (x samedis conscrés, y dimanches, substitution possible, échanges etc…).
    Celà ne ressemble pas à Marie.
    Quant au 3ème « secret », il a agacé tout le monde et le pape Jean XXIII, l’ayant lu en 1960, l’a rendu à son secrétaire en lui disant en substance « ce n’est pas sérieux, remportez-le et ne m’en reparlez jamais, je n’ai pas de temps à perdre »…
    Enfin, je rappelle que Marie s’adresse le plus souvent à des enfants, ou des adolescentes, ou à des adultes très jeunes et incultes, mais très rarement à des adultes instruits.
    La soeut Lucie, véritable apparitionnaire en 1917, me semble surtout avoir fait vivre un business (« Fatima and Co » ?) pendant le restant de sa vie.

  6. pelerin

    J’ai vu ce film a Lourdes l’annee derniere. J’etais decu qu’on a parle de Medjugorje car l’Eglise n’a pas encore prononce sur ces evenements. Et la scene des grands oeufs a la Salvador Dali??? Un grand mystere.

  7. Je ne suis pas d’accord Lucie est restée humble et à dit la vérité le vrai secret de Fatima est hélas toujours bien gardé au Vatican pour la bonne raison que çà concerne un Pape en plus du message apocalyptique en concordance avec celui de La Salette et qui va se réalisé sous nos yeux bientôt

  8. Roger le Masne

    Une remarque, une question et une observation.
    Remarque. Ce film est sorti au cinéma St André-des-Arts à Paris le 19 novembre 2014. Depuis il n’a cessé d’y être projeté jusqu’à cette semaine, jeudi 17 mars et samedi 19 mars, durant 16 mois consécutifs. Est-ce un record ? En tout cas cela montre un intérêt d’un certain public auquel on doit prêter attention, .
    Question. Le film présente la déclaration d’une religieuse japonaise d’Akita (apparition reconnue par l’Eglise, me semble-t-il) comme le 3e secret de Fatima. Si j’ai bien compris, le cardinal Ratzinger approuve. Qu’en penser ?
    Observation.
    Il me semble que l’on cite dans le texte ci-dessus les mots suivants de St Jean de la Croix : « Pour être parfait, l’homme n’a pas besoin d’aspirer aux choses surnaturelles par des voies surnaturelles et extraordinaires qui sont au-dessus de sa capacité ». Mais si l’on accepte Lourdes et Fatima et Pontmain et d’autres apparitions, on ne peut pas dire que la Vierge nous offre cela pour rien, et les ignorer me paraît être une faute contre la vertu de prudence. Suis-je, dans mon ignorance, orthodoxe ?
    Roger le Masne

  9. Joel

    Un ami s’est rendu à Medjugorje à deux reprises.
    Nous connaissons , lui et moi, beaucoup de personnes de la cathosphère girondine en osmose avec cet endroit.
    Mon ami , méme s’il est tombé sous le charme de l’endroit (confessional h24, forte sensation de bien ètre, conversions nombreuses) n’en n’est pas moins resté sceptique sur plusieurs faits:
    la désobéissance des voyants et des franciscains : on nous objecte facilement que l’évêque de Mostar est contre Medjugorje car progressiste ( voire FM, manière de dire comme Coluche « circulez y’a rien à voir) mais souvenons nous que dans la passé Notre Seigneur a toujours enjoints les saints à obéir à leur supérieur.
    L’état de richesse dans lequel vivent les voyants, qui sont acceuillis partout ou ils vont comme des rocks stars, qui font du business sur les messages à coup de livres, de cds, de dvds ,de conférences diverses….

    Alors, apparitions à Mejugorje de Marie? Le doute est permis!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *