42111

Mgr Batut accueille une communauté brésilienne

Download PDF

La communauté “ Semence du verbe ” – fondée au Brésil par des Français – prendra la place des frères capucins à Notre-Dame de la Trinité, à Blois. Semence du verbe « qui a dix ans d’existence » arrivera à la basilique Notre-Dame de la Trinité « à partir de l’été 2016 » selon Mgr Jean-Pierre Batut. Elle sera présentée le dimanche 22 mai au moment des journées d’amitié (lire ci-contre), mais son installation n’est pas prévue avant le début du mois de septembre.

Cette communauté est composée de cinq membres brésiliens et portugais : un prêtre, un laïc consacré et trois sœurs.

Mgr Jean-Pierre Batut était « en quête d’une communauté priante » pour prendre le relais des frères capucins qui souhaitent depuis le mois de mars se retirer de la gestion de la basilique reconnaissant « des difficultés dans la gestion du site ». La moyenne d’âge des frères capucins est de 75 ans en France…

Jusqu’à maintenant c’est l’association Notre-Dame de la Trinité qui « est propriétaire et gère quotidiennement les lieux », détaille l’évêque de Blois. A l’arrivée de la communauté brésilienne, elle « continuera, au début, à jouer son rôle car quand on arrive on a d’autres soucis à gérer que des questions de gestion ».

Les capucins se retireront petit à petit.

Semence du verbe devra faire face à un défi important. La basilique Notre-Dame de la Trinité a besoin de 900.000 € pour consolider le béton et lutter contre les fuites, les infiltrations. Pour faire face à ces dépenses, le bâtiment du foyer, les deux terrains autour de la basilique, la petite maison Jéricho sont en vente. Les futures recettes ne devraient pas permettre de financer la totalité des travaux prévus : ces derniers seront donc réalisés « par phases ». Dans le même but de récolter de l’argent, le petit mobilier du foyer Notre-Dame de la Trinité sera en vente le samedi 21 mai.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *