Capture d’écran 2015-04-13 à 08.04.13

Mgr Crépy ordonné au Puy-en-Velay

Download PDF

Ce dimanche a également eu lieu l’ordination à la cathédrale du Puy-en-Velay de Monseigneur Luc Crepy, 56 ans, membre de la congrégation des Eudistes, aîné d’une famille de 7 enfants. (photos : Mon43)

Capture d’écran 2015-04-13 à 08.04.42

Une vingtaine d’évêques parmi lesquels Mgr Simon, archevêque de Clermont, qui présidait la cérémonie.

Capture d’écran 2015-04-13 à 08.04.53

Mgr Crépy a annoncé vouloir mettre à profit sa première année d’épiscopat pour découvrir le diocèse, et notamment rencontrer les prêtres. Il partira aussi à Lourdes, aux côtés des malades, en milieu de semaine prochaine.

« Je reconduis l’ancien conseil épiscopal pour une durée d’un an et je remercie chacun des membres d’accepter de poursuivre ce travail de collaboration. Avec eux et beaucoup d’autres, nous allons nous mettre au travail pour une très belle tâche qui nous attend et pour commencer l’année jubilaire. En 2016 aura lieu le Jubilé du Puy, car la fête de l’Annonciation, le 25 mars, coïncidera avec le Vendredi Saint ».

Capture d’écran 2015-04-13 à 08.04.13

« C’est une joie qui s’inscrit dans la confiance qui m’est faite par l’Eglise pour exercer cette responsabilité de pasteur, pasteur de l’Eglise catholique en Haute-Loire, pasteur du diocèse du Puy-en-Velay afin d’écouter, de guider, de servir, de rassembler et surtout d’annoncer l’Evangile. C’est aussi la joie de découvrir ces belles terres d’Auvergne et du Velay avec leurs monts et leurs vallées mais surtout leurs habitants avec leur histoire, leur foi, leurs difficultés, leurs espérances. C’est la joie de collaborer avec tous les acteurs du diocèse du Puy, laïcs, prêtres, diacres, religieux et religieuses, en exerçant ce ministère de communion et d’unité confié à l’évêque. Joie aussi des commencements dans cette vie, nouvelle pour moi ici au Puy. Joie qui ne doit pas faire oublier la lucidité nécessaire pour répondre à l’importance de la tâche de l’évêque, sa complexité et parfois sa rudesse ». « Cette joie, s’enracine plus largement encore, ce soir, dans l’action de grâce, un merci, pour la présence de Jésus, le Christ, tout au long de mon ministère de prêtre, au cours de cette route vécue depuis 25 ans, cette route tracée avec bon nombre d’entre vous car vous êtes nombreux, ici, avec qui nous avons partagé notre foi, nos questions, nos engagements au service de l’Eglise et du monde. S’il fallait retenir en une formule ce que je viens de vous dire « Trouve ta joie dans le Seigneur. Notre joie prend sa source dans le Seigneur qui nous conduit comme l’unique et vrai Bon Pasteur ». « Je souhaite prendre le temps de découvrir le diocèse, de faire connaissance avec les personnes, et en priorité les prêtres, de mieux percevoir quelles sont les réalités humaines et ecclésiales propres à la Haute-Loire. Pour cela, je veux m’inscrire dans la continuité de la vie du diocèse et peu à peu cerner et discerner ce qu’est la vie altiligèrienne avec ses joies et ses peines. J’ai donc demandé aux anciens vicaires généraux, les Père Petiot et Cuoq, s’ils acceptaient pour une année, de m’aider dans mes premiers pas d’évêque du Puy. Ils ont généreusement accepté, je les en remercie vivement et je les nomme donc aujourd’hui, vicaires généraux du diocèse du Puy. Avec eux et beaucoup d’autres du diocèse, nous allons nous mettre vite au travail pour une très belle tâche qui nous attend. En 2016, aura lieu le Jubilé du Puy, car la fête de l’Annonciation, le 25 mars coïncidera avec le Vendredi Saint. Ce Jubilé prendra une dimension toute particulière puisqu’il s’inscrira dans l’Année de la Miséricorde, l’année jubilaire que le pape François vient d’annoncer pour toute l’Eglise ».

Capture d’écran 2015-04-13 à 08.03.53

3 comments

  1. théofrède

    le nom historique de la ville et du diocèse est Le Puy, tout court; le nom Le Puy en Velay a été fabriqué en 1988 pour raison touristique; le nouvel évêque semble le savoir, puisqu’il utilise le plus souvent la dénomination traditionnelle

    • courbet

      eh oui, ainsi l’évêque de Clermont (et non Clermont-Ferrand), de Digne (et non Digne-les-Bains), et même, officiellement en tout cas, mais l’usage quotidien est aligné sur le nom avalisé par l’Etat, l’archevêque d’Aix (sans « en Provence »).
      Plus fort encore : à Sées (Orne), réside l’évêque de Séez!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *