maxresdefault

Mgr Dufour : Ramadân Karîm !

Download PDF

Monseigneur Christophe Dufour, évêque d’Aix et Arles, écrit :

A vous, amis musulmans,

Vous commencez ce mois de Ramadan, temps de jeûne, de prière, de partage. En ce moment important nous prions Dieu qu’il vous bénisse.

Un hadith prophétique de votre tradition dit bien: « Nul d’entre vous n’est un croyant tant qu’il ne souhaite pour son frère ce qu’il souhaite pour lui-même. » (Les Quarante Hadîths de Nawawi, 13)

Pour nous aussi, une Parole de Jésus nous redit sans cesse la portée sublime que doit revêtir l’amour du prochain, le frère et la sœur en humanité : « Ainsi, tout ce que vous désirez que les autres fassent pour vous, faites-le vous-mêmes pour eux » (Évangile selon saint Matthieu 7, 12)

Le difficile contexte des relations entre croyants des diverses traditions religieuses, tant au niveau local qu’international, ne doit pas nous faire oublier ou renoncer à ce devoir primaire qui incombe à tout croyant : promouvoir la paix, construire des ponts et non pas des murs. Le pape François le rappelait, il y a quelques jours seulement, aux jeunes de Bosnie, lors de sa visite à Sarajevo.

Nous sommes particulièrement heureux des chemins engagés avec vous lors de rencontres et actions partagées en différents endroits afin d’œuvrer autant que nous le puissions à la paix, la fraternité,  le dialogue.

Puisse Le Miséricordieux en tout et pour tous, accueillir favorablement votre ardent désir de remettre vos vies devant Lui pendant ce mois de jeûne. Qu’Il purifie Lui-même l’intention profonde qui anime le cœur de chacun d’entre vous au début de ce mois et qu’il la rende conforme à ses desseins de salut pour tous.

Ramadân Karîm !

44 comments

  1. Thierry1354

    Ce prélat appelle le Miséricordieux comme à la mode coranique, encore un qui est bien (mal) inspiré et qui veut nous faire croire qu’on a le même Dieu. C’est le système blasphématoire habituel depuis l’église marxiste des années 70 et Nostra Aetate des soi-disant progressistes. Là mieux qu’ailleurs le « pas d’amalgame » s’impose…

  2. Cédric

    Monseigneur,

    Avec tout le respect que je vous dois :

    Lorsque Muhammad demande aux musulmans de souhaiter pour leur frère ce qu’ils souhaitent pour eux-mêmes, entend-t-il par-là « frère en humanité » comme vous semblez le croire, ou « frère en islam » ?
    Il se trouve que j’ai en ma possession le recueil des quarante hadiths d’Al-Nawawi en version originale et avec les commentaires de trois savants : Al-Nawawi lui-même, Ibn Daqiq al Id, et un savant contemporain, feu le cheikh saoudien Ibn Uthaymin.Ce qui est intéressant, c’est que le premier et le dernier font chacun une interprétation différente du terme « frère » .Alors qu’Al-Nawawi y inclue les non-musulmans, Ibn Uthaymin est clair : le frère c’est le musulman. Il n’est donc pas acquis que les musulmans nous considèrent comme des frères.

    Mais admettons que l’interprétation qu’Al-Nawawi et vous faites de ce hadith soit correcte, comment le concilier avec d’autres hadiths du même recueil, qui appellent clairement à la violence contre les non-musulmans et les apostats ?

    Al-Nawawi dit que souhaiter pour son frère non-musulman ce qu’on souhaite pour soi-même c’est désirer qu’il se convertisse à l’islam. Cela n’implique pas du tout de traiter l’autre à égalité comme nous le commande le Christ. Au contraire, cela semble même en fait justifier le statut inférieur des Gens du Livre, la jizya et autres brimades étant censées les inciter à embrasser l’islam.

    J’ai essayé d’être à la fois succinct et clair dans mon commentaire. Si toutefois j’ai laissé des questions en suspens, je serai ravi d’y répondre.

    Cordialement.

    • Cassianus

      Il n’y a aucun doute à avoir sur le sens du mot « frère » dans les enseignements musulmans qui commandent l’amour fraternel. C’est, bien entendu, le frère musulman, pas le chrétien ni aucun « infidèle ». En revanche, je ne suis pas très sûr que l’amour fraternel commandé par Jésus vise indistinctement tous les frères en humanité. Il me semble que cette interprétation philanthropique, qui est la base de l’humanisme démocratique moderne, est trop insuffisamment étayée par les textes sacrés. Dans les évangiles, on voit que Jésus ne traite pas tous les hommes comme des amis. Il y aurait beaucoup à dire là-dessus. Mais songeons seulement à son enseignement sur la solution à chercher en cas de conflits entre frères : on va jusqu’à se porter l’affaire devant des juges ecclésiastiques ; et si le frère agresseur ne se repent pas, on le traite comme un païen et un publicain (Mt 18,17), ce qui veut bien dire qu’on ne le traite plus en frère.

      La cohabitation pacifique de tous les hommes sans distinction de religion est un idéal philosophique des penseurs athées ou agnostiques du XVIIIe siècle. Cette idée n’aurait pas pu germer dans un esprit sincèrement attaché aux traditions chrétiennes, car la mixité religieuse aboutit fatalement au syncrétisme, comme la mixité raciale aboutit fatalement au métissage.

      Opposer au communautarisme musulman un multi-culturalisme soi-disant chrétien est une mauvaise idée. Il est bon que les Chrétiens demeurent dans un monde chrétien. C’est justement le fait d’avoir livré les Chrétiens à la cohabitation forcée avec des non-Chrétiens, par des lois civiles explicitement contraire à la confessionnalité de l’Etat, qui nous met maintenant nez-à-nez avec les non-Chrétiens christianophobes que sont nécessairement les Musulmans, s’ils sont fidèles à leur religion. Jésus avait prévu que des loups entreraient dans la bergerie, mais il ne nous avait pas commandé de les y faire entrer. Les ponts ont leur utilité, mais aussi les barrières et les murs. En règle générale, on ne peut pas traiter en frère un homme dont on connaît les intentions meurtrières. Se forcer à la confiance est une sottise quand on peut prévoir raisonnablement que l’autre se fera un devoir de la trahir.

  3. Féru

    Tous ces évêques qui connaissent mieux le coran que leur Bible commencent à nous chauffer les oreilles ! N’écoutent-ils pas la plainte des chrétiens d’orient ?

      • Anne Lys

        Ils ne connaissent pas mieux le Coran que leur Bible : ils connaissent mal leur Bible, croient que l’évolution de la société vers le politiquement correct est conforme à l’Évangile et que, si elle n’y est pas conforme, c’est qu’elle est préférable. On a souvent l’impression que les paroles du Christ, pour eux, sont « dépassées » et archaïques.

        Mais quant au Coran, ils ne le connaissent pas du tout ; pour la plupart ils n’en ont jamais ouvert un exemplaire ; ils répètent simplement ce que leurs interlocuteurs musulmans leur affirment, sans rien vérifier, si bien que Mgr d’Ornellas prend pour vrais les mensonges contenus dans un film sur l’islam produit (mais oui !) par RCF et qui se décompose ainsi :

        « « La vie du prophète, c’était une vie paisible, basée sur la fraternité, le pardon. » (6’15)
        « L’islam est une religion de paix qui reconnaît la validité des enseignements des religions précédentes. » (10’50)
        « Aucune sourate (du Coran) n’incite à la violence. » (23′)
        « Le prophète a d’ailleurs toujours bien accueilli les chrétiens et les juifs.  »

        alors qu’il lui aurait suffi (à lui et aux « catholiques » qui ont produit ce film) d’ouvrir un Coran pour constater, dès les toutes premières pages, que ces affirmations sont des mensonges, que l’islam ne reconnaît pas la validité des enseignements des religions précédentes, qu’il y a plusieurs centaines de versets du Coran qui incitent à la violence et que le prophète a maudit Chrétiens (considérés comme de pires criminels que les meurtriers parce qu’ils « associent » deux autres dieux à Allah) et Juifs. Et de lire n’importe quelle notice biographique de Mahomet (même musulmane) pour constater que loin d’avoir une vie paisible basée sur la fraternité et le pardon, il a mené une vie de pillages et de massacres, sans parler de sa pédophilie…

  4. angel

    Et allons y continuons de leur cirer les bottes pdt que leurs frères égorgent les nôtres !
    Qu’elle honte !! pour tous ceux qui sont assassinés au nom de lalala
    Honte à vous mr rey qui trahissez la parole de notre Seigneur qui nous prévient de la venue de l’anti Christ !
    Allez donc à confesse ! je ne vous salue pas

    • g5699388

      Évangile de Luc, 6, 41 : « Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l’œil de ton frère et n’aperçois-tu pas la poutre qui est dans ton œil à toi ! Ou comment peux-tu dire à ton frère : Frère, laisse-moi ôter la paille qui est dans ton œil, toi qui ne vois pas la poutre qui est dans le tien ? Hypocrite, ôte premièrement la poutre de ton œil, et alors tu verras comment ôter la paille qui est dans l’œil de ton frère. »

      • BRUNIER Jean-Marie

        C’est ça g5699388, futur « dhimmis » en devenir, et la mort programmée des chrétiens de France, vous y pensez ?
        Çà m’étonnerai et pourquoi vous ne sortez pas des « hadiths » du Coran ?
        L’islam est un « système dualiste » où paix et guerre se retrouvent mêlées. Ce dualisme a « l’avantage », pour des « experts » auto-désignés, de tirer de l’islam ce qu’ils veulent, selon leurs désirs, selon leurs intérêts, selon leur agenda. Vous voulez un islam de paix ? Pas de problème, on va vous en donner un…il suffit de lire les versets pacifiques. Seulement les versets belliqueux existent bel et bien, ils sont même beaucoup plus nombreux que les versets pacifiques; sans compter que selon la doctrine de l’abrogation, ces versets belliqueux abrogent les versets pacifiques qui leurs sont antérieurs !

  5. angel

    Veuillez svp rectifier je me suis trompé de nom je venais de lire la répose de Mgr Rey sur la réponse au sujet des églises à boubaker
    pardon mettez svp
    le nom en petit de dufour

  6. Jean Etienne

    Il est temps de demander des comptes aux Évêques qui entretienne une ambiguïté mensongère sur la soit disant proximité existant entre la religion musulmane et celle des Chrétiens. Vouloir la paix ne veut pas dire fermer les yeux. La paix passe à minima par la conversion du coeur des musulmans, et par la mise à jour de la violence, des incohérence et des mensonges contenus dans le Coran.

  7. soleily

    Merci à Cédric pour ses commentaires et sa retenue.
    Nous ne sommes pas Musulmans.Et c’est le Christ que nous suivons: celui qui nous dit « Aimez vos ennemis ». Il ne nous demande pas de fermer les yeux et de les prendre pour des amis… c’est pourquoi nous devons être lucides. Mais Il nous demande de les aimer au-delà de leurs actes. Il nous demande de, par la même occasion de tout faire pour la paix. Nous ne devons pas oublier nos frères massacré, persécutés… mais nous devons éviter que la guerre se propage. C’est pourquoi je crois que Mgr Dufour a raison d’exprimer cet amour « fou » que nous demande le Christ. Il a bien raison de donner l’exemple et d’être ainsi le sel de la terre.

    • Féru

      Il y a une différence entre aimer ses ennemis et les flatter de façon aussi honteuse, au point d’en perdre tout réalisme et d’oublier que ce sont bien nos ennemis. Il se trompe à 100 % . J’ai honte de mon épiscopat !

      • Anne Lys

        Quand le Christ nous a commandé d’« aimer nos ennemis », Il nous a enjoint d’agir envers eux avec une véritable charité, c’est-à-dire de faire, pour eux, ce que nous souhaitons pour nous-même, de leur venir en aide s’ils sont en difficulté, d’éviter tous actes et paroles hostiles, bref, de les traiter comme des « frères », même si eux-mêmes refusent de nous considérer comme tels.

        En particulier, nous devons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour obtenir de Dieu la grâce qu’ils se convertissent et deviennent Chrétiens et donc soient appelés au bonheur éternel, et cela quelque mal qu’ils nous aient fait ou qu’ils aient essayé de nous faire.

        Mais Il ne nous a pas demandé de nous répandre en protestations d’amitié que nos ennemis peuvent d’ailleurs croire hypocrites ni de feindre de croire qu’ils sont nos amis. Nous n’avons pas non plus à chercher des excuses mensongères à leur comportement, surtout quand celui-ci vient de leur haine du Christ et du Christianisme.

  8. Albatros

    Monsieur Dufour,
    Je ne saurais trop vous conseiller d’aller passer une batterie de tests concernant l’intelligence, la logique et l’anticipation. Quand vous leur dites (à vos frères musulmans, pas les miens):
    « Puisse Le Miséricordieux en tout et pour tous, accueillir favorablement votre ardent désir de remettre vos vies devant Lui pendant ce mois de jeûne. » vous n’êtes donc pas conscient que c’est la pire insulte dite à un muzz!!
    Qu’ils mettent leurs vies devant « LUI », lui qui est votre dieu à vous, alors que le seul et vrai est allah-é-to-bar !
    Entre vos paroles (du jour oubliées le lendemain) et leurs adiths (ordres éternels) yapafoto !
    Moi je leur dirais: « Vous dites que le vrai islam n’est pas ce que font les les islamistes; alors puisque vous avez 54 pays musulmans et autant d’armées, puisque vous avez tout le pétrole et l’argent du monde, nous vous considérerons quand VOUS aurez réglé la situation en éliminant tous les musulmans ayant une démarche guerrière ». Faute de quoi il serait bon que ces mondes soient hermétiquement séparés: le monde occidental civilisé respectant l’être humain, et le monde musulman anti humanité ! Le monde n’a pas besoin de l’islam !!!! alors que l’islam serait à l’âge de pierre sans les être humains de l’Occident !
    Allez monsieur dufour, entrer dans l’islam prend 3 minutes, en sortir ce n’est que les pieds devant…Et si par hasard vous croyez en Dieu, pourquoi après Moise et Jesus a-t-il eu besoin de créer un barbare analphabète dont le seul objectif est de détyruire tout ce qui était avant ?????

  9. BRUNIER Jean-Marie

    Mgr Dufour vous devriez « embrasser la religion musulmane et vous faire imam pour conduire la prière dans la « mosquée » de votre quartier…quel bel apostat * vous feriez ! Votre doxa « socialo-communiste bien pensante » fera (c’est bien ce que vous et vos amis, comme Mgr Rivière, cherchent) que l’invasion des musulmans tuera en France la chrétienté ! Ce pays compte six millions de musulmans (chiffre certainement en dessous de la réalité !), soit 10% de la population, soit le double de l’Allemagne et dix fois plus que l’Espagne ! L’Islam s’est étendu d’une manière fulgurante par des conquêtes guerrières, le totalitarisme de la « Charia », par ses tabous irrationnels, la mise au rebut de la femme, sont souvent passés sous silence par nos journalistes ignorants ou complaisants. L’Islam tolérant est aussi ridicule que le Stalinisme, cette idée de tolérance, entretenue par les spécialistes de la pensée unique et politiquement correcte, tente de nous faire oublier les atrocités commises en Afghanistan, au Soudan, au Nigeria, en Algérie, au Pakistan etc…Ces atrocités ne sont que les conséquences logiques des commandements écrit dans le Coran…Le vrai Islam est celui des « Khalifes » et le « Djihad » du Coran commande au croyant d’éliminer le non-musulman. L’Islam s’est propagé par l’épée, a mis à mal la chrétienté et même s’il existe des « Musulmans Modérés », l’Islam n’est pas une religion modérée. Pour beaucoup de nos compatriotes, être Musulman, c’est refuser l’alcool, la viande de porc et accepter la polygamie…Or si la religion chrétienne s’est révélée par le sang des Saints Martyrs, le Coran a prospéré par les guerres, les razzias, le commerce des esclaves et les actes barbares de ses pirates embarqués sur des chebecs (galères). en Méditerranée. L’Islam enseigne aux « Talibés » dans les « Medersas » que Mohamed fût le « Grand Défenseur des Croyants », un « Grand Guerrier ». L’Islam enseigne aussi que lorsque le Christianisme se développe, il faut user de la violence pour éradiquer le chien de chrétien infidèle, qui croit à la Sainte Trinité révélée par Jésus Christ, l’Unique Fils de Dieu (Issa, en Arabe, est un prophète et rien d’autre)! Pour les Islamiste, le Monde se partage en trois :
    -DAR EL KAFR : territoire des mécréants voué à la « Djihad »
    -DAR EL HARB : territoire de la «Djihad »
    -DAR EL ISLAM: territoire de l’Islam
    Si le Christianisme distingue aujourd’hui le pouvoir spirituel du pouvoir
    temporel, Mohamed, lui, est tout à la foi…Les païens doivent être éliminés
    et les gens du « Livre » (une mascarade) : Juifs et Chrétiens seront, selon l’humeur du
    « Khalife » traités en « Dhimmis », c’est à dire en inférieurs ou simplement
    éliminés. En fait, que l’on décime les Chrétiens dans de nombreux pays n’est pas la
    conséquence de ce qui se passe en Israël…Mais c’est la « Charia » qui en
    est la cause !
    *-Cf. Saint Louis à l’émir Fakhr-ad-
    Din Yusuf: « […] En effet, j’ai regardé et examiné son Alcoran et je n’y ai vu qu’ordures et impuretés […] »,

  10. MEYER

    Dans les années d’après guerre, l’église de France avait pratiqué, vis-à-vis des communistes, ce qu’il a été convenu d’appeler « La politique de la main tendue » … y compris pas la création de l’organisation d’un service de « prêtres ouvriers » …
    Je ne sais si l’Esprit Saint était à la base de cette décision … mais au vu des conséquences, il y a eu, semble-t-il, un blug dans la transmission … en tout cas la réalisation a dépassé les espérances … des communistes !
    Il semblerait que nos édiles ou élites religieuses soient dans l’incapacité d’analyser sainement les motifs de certains comportements au sein même de leurs instances dirigeantes, dont le CEF …
    Il semblerait également que les mêmes ne puissent raisonnablement analyser les causes du fiasco alors programmé …
    Nous voici donc à devoir répéter, avec le philosophe romain (pas de Saint Pierre) : « bis repetita placent ! » et nous repartons dans la même galère, avec cette fois, des gardes-chiourme autrement mieux armés pour manier le fouet ou le cimeterre et pour nous conduire au cimetière

    • Anne Lys

      Il semble en effet que depuis trois quarts de siècle, une grande partie du clergé cherche son salut hors de l’Église : d’abord dans le communisme, puis aujourd’hui dans l’islam…

      On peut trouver une explication de cette attitude, en France, dans les conséquences de la condamnation de l’Action française par Pie XI, qui a chassé des séminaires et des paroisses les séminaristes et les prêtres qui avaient cette opinion politique. Ils ont été remplacés par des communistes infiltrés (il y a des instructions précises du Parti communiste soviétique au PCF, pour que les communistes envoient leurs fils infiltrer les séminaires). Mais dans le reste de la Chrétienté ?

  11. Si toutes les religions conduisent au Salut, qu’est venu faire Jésus sur la Croix ?
    Cet évêque est un hérétique.
    Du haut du Ciel tous ceux qui ont souffert pour leur Foi au Christ le regardent.
    Monseigneur Sarah a parlé de ces évêques français qui ont abandonné Jésus.

  12. Chers Frères, j’ai l’impression que vous vous êtes laissé trop aller.
    Par contre le commentaire de Cédric est une réponse de connaisseur, auquel j’ajouterai la précision suivante :
    Dans leur volonté de créer des ponts de dialogue entre les religions, certains responsables chrétiens ont été fouiller dans les textes musulmans, tombant sur ce hadith d’Al Nawawi, qui confirmerait à leur yeux la règle « universelle » qu’on appelle la règle d’or, à savoir le verset cité par Mgr Dufour Mt 7/12, une règle qu’on trouve d’ailleurs dans d’autres religions d’Extrême Orient, mais formulée négativement : « Ne faîtes pas aux autres…. ». Jésus l’a formulé positivement : « … faites-le vous-mêmes… » Ils croient ainsi avoir trouvé le pont qui relierait les grandes religions entre elles. Mais malheureusement, les chefs religieux musulmans ne croient pas audit dialogue, empêchés par le verset coranique : « La seule religion pour Dieu c’est l’Islam ». Ils affirment cette « vérité » solennellement sur leurs chaînes télévisées.
    Par ailleurs, même si on acceptait l’interprétation du Nawawi incluant les non musulmans, on ne pouvait pas considérer son interprétation comme référence de base. En effet, malgré son importance dans la pensée musulmane, Al Nawawi, surnommé Cheikh al-Islam, est un imam syrien du 13ème siècle. On est très loin des textes fondateurs !
    Quant au reste du texte de Mgr Dufour, il est d’une finesse et d’un courage exemplaires. Si vous connaissiez la pensée et la sensibilité musulmane en profondeur, vous ne pourrez qu’être d’accord avec lui. En effet, finissant son message ainsi : « Qu’Il purifie Lui-même l’intention profonde qui anime le cœur de chacun d’entre vous au début de ce mois et qu’il la rende conforme à ses desseins de salut pour tous », cela suppose que l’intention du musulman puisse ne pas être conforme à la volonté divine, ce qui est psychologiquement impossible pour lui, car son esprit avait été formaté par des « textes divins » dont l’interprétation revient exclusivement aux chefs religieux. De ce fait, l’expression de Mgr « ses desseins de salut pour tous » n’aura aucun sens à ses yeux.
    Finalement, pour que la diversité de nos sensibilités et de nos opinions ne nous entredéchirent, mon humble prière est de demander à l’Esprit Saint de bénir chaque mot que nous écrivons. Que tous vos mots soient des bougies allumées sur le chemin d’autrui !

    • Féru

      Je n’ai rien compris !
      Je ne vois qu’un texte honteusement flagorneur et méprisant les souffrances des chrétiens d’orient et bientôt d’occident !
      Les musulmans ne nous considèrent pas comme des frères et n’ont jamais un geste en retour …

      • Vous n’avez rien compris ? C’est tout à fait normal : sourate 3,7 Les gens, donc, qui ont au cœur une inclinaison vers l’égarement, mettent l’accent sur les versets à équivoque, cherchant la dissension en essayant de leur trouver une interprétation, alors que nul n’en connaît l’interprétation, à part Allah.

        Tous ce que quelqu’un peut déduire… Il est dans les patates … Conclusion: les grands savants des écrit islamique sont tous à coté de la « trak ».

        Vous pouvez croire ce que vous voulez… De toutes façon, vous baignez dans l’erreur. Exemple: « nul n’en connaît l’interprétation, à part Allah » . Si je déduis que nul ne comprends, alors, selon Allakazoum, je suis dans l’erreur…

  13. de bonneville

    Que c’est triste de voir un évêque en pleine dhimmitude. Il ferait peut être mieux de s’occuper de ses propres ouailles plutôt que de soutenir adeptes de ce dieu miséricordieux très musulman….

  14. Pingback: Le Pape François devant le linceul de Notre Seigneur Jésus-Christ, marqué par le flash de Sa Résurrection [ Addendum 16 h 15 ] « cril17.info

  15. Pingback: L’évêque d’Aix Mgr Dufour souhaite un bon ramadan en citant un auteur appelant au meurtre et au djihad. » Patrie-Actus

  16. Gilberte

    Cette parole : faire aux autres ce que l’on voudrait qu’on nous fasse , ou l’inverse ne pas faire aux autres ce que l’on ne voudrait pas que l’on nous fasse, était enseigné à Jérusalem au temple au 1er siècle, repris par les apôtres. Des soldats de l’armée romaine l’ ont répétée car convertis; cela vint aux oreilles de l’empereur (j’ai oublié son nom) qui trouva cela intéressant et obligea les armées à en faire une prescription pour éviter les maltraitances des soldats sur la population. Pas étonnant que Mahomet répète la maxime, il n’a pas eu besoin de l’ange Gabriel pour cela, il s’est pris pour un empereur

  17. Anne Lys

    Il fut un temps, il est vrai, où l’islam n’étant pas dominant dans notre pays, il arrivait que des représentants de l’islam saluent de la même façon les Chrétiens, non à l’occasion de fêtes purement chrétiennes comme Pâques, mais par exemple à l’occasion de Noël, puisque, bien qu’il y ait peu de ressemblance entre le prophète musulman Issa, dont la mission consiste à détruire définitivement le Christianisme, et Jésus, Issa est réputé né d’une vierge nommée Marie (qui serait la sœur de Moïse et d’Aaron) et sa naissance est fêtée à Noël dans l’islam. Moi-même, je conserve un « panier à pain » qui a été offert par le recteur de la mosquée de Paris Boubakeur (père de l’actuel recteur) à mon mari et à moi en « cadeau de Noël.

    Mais ce temps est passé et je ne trouve pas de texte émanant d’éminents Musulmans pour saluer les Chrétiens, fût-ce à l’occasion de cette fête. Au contraire, les Musulmans exigent (et les autorités civiles se soumettent de peur de les offenser) qu’on en efface toute mention publique : plus d’illuminations « Joyeux Noël », remplacé par « Joyeuses fêtes », plus de crèches, plus même de sapins de Noël ou de cadeaux de Noël pour les enfants dans les communes ou les services publics…

    Alors, au nom de quoi nos évêques « sanctifient-ils » le Ramadan ? Parce qu’il s’agirait d’un « temps de jeûne, de prière et de partage » ? Encore faut-il savoir ce que sont le jeûne et le partage en temps de Ramadan et en quoi ils diffère des notions chrétiennes de jeûne et de partage.

    Le jeûne chrétien, qu’il soit pratiqué sur de longues périodes comme ce fut le cas jusqu’au siècle dernier ou comme il l’est encore dans beaucoup de couvents et abbayes par les religieux et religieuses, ou qu’il soit réduit à deux jours par an, consiste à se priver d’une partie de sa nourriture habituelle et à en réduire la qualité, en vue de consacrer l’économie réalisée à l’aumône, une aumône qui est distribuée en fonction des besoins des plus pauvres , sans distinction d’origine ni de religion.

    Le jeûne musulman consiste à s’imposer la souffrance de la faim et de la soif du lever au coucher du soleil. Cette souffrance est d’ailleurs plus cruelle si le Ramadan, qui est mobile, intervient en période estivale et plus encore si le Musulman vit à une latitude élevée où le jour est très long. Mais il ne comporte aucune privation de nourriture, ni en quantité, ni en qualité : au contraire, les repas pris pendant la nuit sont en général beaucoup plus abondants et luxueux que les repas du reste de l’année et sont souvent de véritables banquets. La dépense en nourriture pendant le Ramadan, non seulement ne permet aucune économie à consacrer à l’aumône, mais elle est nettement supérieure à la dépense des autres mois de l’année.

    C’est peut-être parce qu’il n’y a pas grand’chose à partager que l’aumône des Musulmans n’est presque jamais étendue aux non-Musulmans. Car quand le Musulman cite Mahomet disant que le Musulman doit souhaiter pour son frère ce qu’il souhaite pour lui-même, ce « frère » ne saurait être que Musulman : ceux qui croient que cette formule permet de considérer le non musulman comme un « frère » pour qui on doit souhaiter la même chose que pour soi-même précisent que ce qu’ils souhaitent pour eux-mêmes c’est de devenir meilleurs Musulmans et que donc, ce qu’ils doivent souhaiter pour ces « frères non musulmans», c’est qu’ils se convertissent à l’islam !

    Mais si nous, Catholiques, osons penser que ce que nous devons souhaiter pour les Musulmans, c’est tout ce que nous jugeons bon pour nous-mêmes (et pas seulement quelques biens matériels) et donc c’est qu’ils deviennent Catholiques parce que là est la vérité et la promesse du bonheur éternel, il se trouve des évêques pour nous condamner sous le nom de « prosélytes » !

  18. Françoise

    Les imams de France rendent-ils la pareille aux chrétiens chaque année au début du carême, le mercredi des cendres. ? Sauf erreur je n’ai jamais entendu prononcer « Bon carême » de la part de M. Boubakeur et confrères. Tandis que les voeux de bon ramadan par les autorités laïques et religieuses (chrétiennes) se multiplient chaque année à cette occasion, et cette différence de traitement ne les fait pas réfléchir …

  19. philippe 01

    Bravo à « Anne Lys » pour son commentaire. On ne saurait mieux dire.
    J’ajouterai simplement que ces messages officiels de voeux, tous plus ou moins obséquieux et iréniques dans leur formulation, ne peuvent que conforter nos compatriotes musulmans dans l’idée qu’ils sont sur la bonne voie (la charia) et que la conversion des chrétiens est pour très bientôt. Aucune raison de douter de la victoire inéluctable promise aux musulmans, quand on voit un évêque, Mgr Dubost, déclarer à propos des conversions de catholiques à l’islam : « Quelles que soient les attaches communautaires, ce qui est important pour l’Eglise c’est de chercher Dieu…Chacun est libre de suivre sa conscience selon ce que Dieu lui inspire » (cf. Pèlerin N° 6902 du 12 mars 2015). Comme disaient les Romains: Jupiter rend « mejnouns » ceux qu’il veut perdre.

  20. Message pour l’entrée en Ramadan 2015 ( site CEF ) …

    « Chrétiens et musulmans ensemble pour s’opposer à la violence perpétrée au nom de la religion ». Tel est le titre du message adressé par le Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux aux musulmans qui sont entrés le 18 juin 2015 en Ramadan.

    …/…
    Avec le Pape François, nous souhaitons à vous tous que les fruits du Ramadan et la joie de l’Aïd al-Fitr apportent paix et prospérité, favorisant ainsi votre croissance humaine et spirituelle. Bonne fête à vous tous

    VIS du 19 juin 2015 ».

    http://www.eglise.catholique.fr/actualites/395872-message-pour-lentree-en-ramadan-2015/

    A noter que ce message a été publié le 23 juin 2015, alors qu’il était connu depuis plusieurs jours …

  21. Hanna Tora

    Honte a vous! Mais ce n’est pas à nous que vous devrez rendre des comptes, mais à Notre SEIGNEUR (que vous connaissez bien peu). Combien de pauvres brebis allez vous égarer? Mais après tout c’est toute l’Eglise aujourd’hui qui s égare. L’Eglise des Bernardins ne propose t-elle pas un nouvel enseignement,( restez assis sur vos chaises,)
    Notre Seigneur a bien annoncé la venue du prophète de l’islam en la venue du Paraclet! Hé oui ça vient de sortir. Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil.
    Je n’arrive même pas a prier pour vous et tous ces évêques dimmihs. Mais je prie de tous mon coeur pour nos pauvres frères dOrient qui eux donnent un vrai témoignage à la vérité. Ah oui, j’oubliais, je vous connais bien, je suis de votre diocèse d’Aix!

  22. lepatriote111

    Encore un évêque franc-maçon ,ceci explique son discours vis à vis des musulmans pendant ce ramadan.
    Notre Sainte Eglise est noyauté par la franc-maçonnerie ,
    Pour ceux qui seraient tenter de me traiter de conspirationniste ou d’affabulateur : En 1987, peu avant son accident mortel d’avion, Michel Baroin déclarait confidentiellement » Nous avons parmi nous au Grand Orient 64 Évêques français. « donc imaginez le nombres évêques aujourd’hui introduit dans les loges franc-mac!

  23. Pingback: Remettons Mgr Christophe Dufour, évêque d’Aix et Arles, dans les pas du Christ | SITAmnesty

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *