Le Vert

Mgr Le Vert demande l’évacuation des locaux occupés par des clandestins

Download PDF

Dans un communiqué du 6 février, Mgr Jean-Marie Le Vert, évêque de Quimper et Léon, explique pourquoi il demande l’évacuation des salles paroissiales, squattées illégalement par des immigrés hors-la-loi :

« Depuis plusieurs mois, des « demandeurs d’asile » de différentes origines occupent illégalement les locaux paroissiaux de l’église de Quizac à Brest. Fermées pour des questions de sécurité depuis plus de deux ans, ils ne peuvent plus accueillir du public. Le diocèse de Quimper et Léon a toléré leur présence. Des chrétiens généreux de cette paroisse, des diacres et des prêtres, et d’autres personnes se sont mobilisés autant qu’ils ont pu pour leur assurer des conditions de survie minimales en ce lieu inadapté et insalubre.

Toutes les solutions raisonnables proposées par la Préfecture ont été refusées. Ces derniers jours, le climat s’est dégradé : tensions fortes entre les personnes, menaces physiques, migrants livrés à eux-mêmes… Devant ces conditions difficiles, les responsables du diocèse estiment que la sécurité des occupants et leur accueil digne, notamment des enfants présents en ce lieu, ne sont plus assurés. L’Evêque a donc dû se résoudre à solliciter l’État pour procéder à l’évacuation des locaux de Quizac. Il a demandé aux responsables publics que ces personnes soient traités humainement et selon les Droits français et européen.

L’Église diocésaine continue à prendre en compte ces situations humaines difficiles, mais d’une autre manière, à travers son réseau caritatif. »

2 comments

  1. lapotre

    Que tous ces gens retournent chez eux, en France on n’en peut plus de ces immigrés qui affluent chez nous en masse. On ne les veut pas, c’est tout, qu’ils comprennent qu’il ne sert à rien de vouloir faire marcher « la charité chrétienne » qui a aussi ses limites. Qu’ils restent chez eux, comme les chrétiens du Kosovo que nous aidons de notre mieux et qui restent chez eux en Serbie mais, qui seraient certainement plus malheureux chez nous. Alors, la meilleure solution c’est de les laisser livrés à eux-mêmes et de leur faire comprendre qu’ils doivent retourner chez eux.. Le climat politique, social, économique ne nous permet plus de recevoir chez nous sans compter, en fait cela risquerait même d’être dangereux pour ceux qui continuent d’arriver. Une dernière fois : qu’ils retournent chez eux.

  2. Jean-Michel

    Effectivement, plus on en laisse venir, plus il en vient. Et quand on sait que 90% des habitants d’Afrique désirent émigrer, de préférence en Europe…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *