v

Mgr Le Vert s’explique sur sa démission

Download PDF

Au lendemain de l’annonce de sa démission, Mgr Le Vert s’explique. Mgr Le Vert rappelle que

« cette retraite momentanée était la conséquence des tensions et des épreuves subies pendant plusieurs mois dans la gouvernance du diocèse. »

« Tout cela avait mobilisé de ma part beaucoup d’énergie et entraîné une fatigue importante. C’est pour me permettre de récupérer que le Saint-Père m’avait autorisé à interrompre l’exercice de ma charge épiscopale pour un temps. »

Jusqu’à l’annonce de sa démission, Mgr Le Vert a choisi de garder le silence.

« Il me semble que ce choix, qui a  pu donner crédit à des rumeurs de toutes sortes, était le seul possible pour l’évêque que je suis. Durant ces mois difficiles, de nombreuses personnes m’ont adressé des messages et lettres de soutien et d’amitié. Je les remercie. »

Mgr Le Vert poursuit en expliquant que « les conditions d’un retour paisible n’étaient pas réunies. »

Source : Côté Quimper.

24 comments

  1. lagadec

    Bonsoir

    Je soutiens les propos de Mgr Le Vert, depuis son départ nous avons entendu des rumeurs et des prises de positions
    que nous pouvons accepter.
    Le diocèse devra à l’avenir respecter et accompagner son Berger pour une vie fraternelle de notre Sainte Eglise
    sous la protection de la Vierge Marie et de Sainte Anne patronne de la Bretagne.

    FEIZ HA BREIZH Foi et Bretagne (abbé Y V Perrot + 1943).

  2. desiderius

    Depuis le temps, n’y a-t-il donc aucun Breton ou autre sur ce site pour nous dire EXACTEMENT, sans périphrases ou banalités, ce qui s’est passé? oui, les tradis et les modernos… ok les curés en jeans… les blocages de l’Eglise de France depuis 50 ans… Comité de la jupe-Golias- etc. On sait tout ça partout, comme une généralité. Mais, bon sang, que s’est-il passé vraiment et précisément à Quimper???? Par avance, merci

    • Melchior

      Desidérius, il y a eu un message en juillet 2014 d’un certain Damien suite à un article paru sur le site de l’agence Bretagne presse, que je vous retransmets :

      « Je persiste à dire que le problème vient de la manière dont est géré le personnel de l’évêché. La médecine du travail a enquêté pendant près de 5 mois sur ce sujet: plus 1 salarié sur 3 est en souffrance, avec suivi psychologique pour plusieurs d’entre eux désormais, d’après le rapport du médecin qui a enfin été distribué aux salariés, avec un mois de retard, et juste au moment du départ en vacances… Mgr Le Vert a tenté de résoudre ce problème. C’est pour cela qu’il a été éjecté, car il s’est opposé à l’économe qui a craint alors pour «sa carrière». Il a insulté l’évêque devant témoins en décembre dernier. Entre la mise en cause de la probité de l’évêque, de sa manière de gouverner et de sa moralité, tout y est passé dans ce qu’on a pu ensuite dire de lui! Mais cela n’est pas la réalité.

      Et là, ce n’est pas simplement des «on-dit», mais bien à partir d’un document officiel irréfutable de la médecine du travail et de faits réels que j’écris ces lignes. Pourquoi ne pas en parler?

      Et si on allait vraiment demander pourquoi tant de salariés sont en suivi psychologique? Et si on essayait de comprendre vraiment ce qui se passe?

      Pourquoi les personnes de l’évêché ne peuvent aborder l’évêque remplaçant et lui parler? Pourquoi l’économe diocésain a-t-il été reconduit officiellement dans sa mission sans enquête? »

  3. théofrède

    s’agit-il d’une conspiration de vieux curés soixante-huitards analogue à celle qui avait contraint Mgr Gaucher à quitter le siège de Meaux ou Mgr Dubigeon à mener à Séez une vie épuisante ?
    en vieillissant et se sentant proches du tombeau, ils deviendraient de plus en plus agressifs ?

  4. Yves Castel

    Je réitère: un prêtre qui prend des vacances, un évêque qui se met au vert, un pape qui part en retraite… ne vous étonnez pas si Dieu n’est plus servi. Jésus a-t-il demandé de faire une pause durant son calvaire ? Qu’ils aillent au Diable !

    • Margziam

      Admettons que vous ayez raison, il n’empêche que votre « Qu’ils aillent au diable ! » n’est pas chrétien du tout. C’est même une réflexion totalement anti-chrétienne. Maudir nous est FORMELLEMENT interdit par le Christ Lui-même. Priez pour vos ennemis, et bénissez-les, nous ordonne-t-Il ! Sinon nous ne sommes pas mieux, bien au contraire, nous sommes pires. L’objectif du Chrétien est d’aspirer de toute son âme à ce que Jésus aspire, soit : sauver le plus d’âmes possible !!! Et vous, vous condamnez sans aucune forme de procès… Vous commettez un péché bien plus grand et même sans aucune commune mesure puisque le fait de condamner une âme à l’enfer, c’est se prendre pour Dieu. C’est exactement ce qu’avait voulu faire Lucifere avant sa chute, c’est ce qui a conduit sa chute et ses légions, et par dommages collatéraux : l’Homme et toute la Création. Et c’est pourquoi le Père a dû offrir en sacrifice son Fils Unique : pour racheter ce Péché Originel ainsi que l’âme de tous les Hommes qui accueilleraient la Rédemption. Vous êtes à plaindre monsieur. Que Dieu vous pardonne et vous ouvre vos yeux aveuglés par l’orgueil et la toute-puissance. « Pardonne-nous nos offenses comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés » à méditer tant que vous n’aurez pas compris. Vous devez sortir de votre jansénisme d’inspiration diabolique…

  5. Theo

    il est toujours regrettable et dangereux pour l'<unité des Chrétiens de constater qu'un représentant de Jésus est ainsi harcelé. Je ne connais pas les circonstances qui ont amené les brebis à jeter leur berger, mais c'est assez rare.. Prions pour le peuple de dieu qu'il sache reconnaître en leur Berger le guide indispensable à LA VERITE.

  6. freregris

    Monseigneur , je vous envie d’avoir reçu des l’aide et du réconfort de certaines personnes .
    Pour ma part , je suis parti de mon prieuré et de ma congrégation ou j »‘étais prieur et économe général et ou j’ai essayé de garder l’esprit de notre fondateur et ou j’ai dénoncé les dérives (sexe , argent , suicide , mépris des frères , gouvernance dictatoriale etc) , personne ne m’a soutenu car la calomnie et le mensonge (chose courante en communauté) m’ont devancé avant que je parte .

  7. karr

    Si Mgr Le Vert souhaite demeurer dans le club des évêques de France il est évident qu’il doit utiliser la langue de buis.
    Il est triste de constater que l’on nous parle de réévangélisation et que l’on tienne ce langage,il suffit de dire la vérité sans esprit de « règlement de comptes »,Mgr Le Vert n’était pas accèpté par des laïcs et des clercs qui dirigent ce diocèse tout simplement,ils ne représentent qu’eux mais tiennent les postes de direction,cela se retrouve dans une majorité de diocèses de France
    Le Pape veut une réforme de la curie Romaine,qu’il soutienne les évêques qui subissent la même situation,les églises sont vides,tout comme les séminaires et les noviciats,mais on poursuit le même chemin droit dans le mur!

  8. Bruno ANEL

    Mgr Le Vert se verra sans doute proposer un ministère d’évêque auxiliaire comme ce fut le cas pour Mgr Gaucher et Mgr Le Gal. Le ministère d’un évêque, comme celui du prêtre, est relatif à un peuple dont il a la charge pastorale. Ce peuple n’est plus aussi docile qu’autrefois: progressistes aussi bien que traditionalistes ont donné l’exemple de la contestation, toutes les propositions des évêques sont désormais soumises à discussion. Quelles que soient ses options personnelles, l’évêque doit souvent les mettre en veilleuse pour ne pas se couper d’une partie du troupeau et être en dialogue avec tous. Métier difficile !

    • Cassianus

      Ce que vous dites vaut pour les simples prêtres. Qu’un prêtre essaie de suivre une ligne droite et aussitôt s’organisent des comités de laïques pour se plaindre de lui à l’évêque. L’évêque règlera la situation en conseillant au prêtre la « prudence pastorale », c’est-à-dire de laisser les gens s’empoigner entre eux et d’encaisser leur argent. S’il s’obstine à avoir une conscience (une conscience, pour quoi faire ? Est-ce qu’il n’a pas un supérieur pour lui en tenir lieu ?), il sera implacablement viré. Il y a, bien sûr un grand choix de modalités pour faire dégager un prêtre « psycho-rigide ». Cela va de l’honorable limogeage (promoveatur ut amoveatur) jusqu’à la plus plus méchante et sadique marginalisation. Une exécution non-sanglante, pourrait-on dire. Non-sanglante, parce que sanglante, ça serait la prison.

  9. LE BEC

    Ne résidant pas en Finistère, j’apprends avec un peu de retard la démission de Monseigneur LE VERT,évêque de Quimper et Léon.
    Nombreux sont ceux qui ont considéré qu’il avait fait des erreurs. Peut-être, mais qui n’en a pas commis ?
    Personne n’est jamais responsable à 100% des erreurs qu’on peut lui imputer. C’est trop facile !
    « Ne jugez pas et vous ne serez pas jugés ! ».
    Je lui souhaite pleine réussite dans son futur ministère.
    Zoupi11

  10. Françoise

    « Des tensions et des épreuves subies depuis plusieurs mois dans la gouvernance du diocèse » et « les conditions d’un retour paisible n’étaient pas réunies ». C’est extrêmement grave au sein d’un diocèse. Persécution, harcèlement, au point que Mgr Le Vert a été atteint dans sa santé ? Nous avons besoin d’en savoir davantage.

  11. Hervé Soulié

    Mouais…Toute cette argumentation laisse perplexe
    Si l’on devait se séparer de tous les évêques quelque peu mollassons et faibles dans la Foi comme dans la pastorale, on viderait les deux tiers des diocèses français.
    Personnellement, j’aurais gardé Mgr Le Vert et aurais mis à la retraite les Dagens, Pontier et autres d’Ornellas qui ne sont pas à la hauteur de l’Eglise et encore moins du Christ.

  12. chui Zemmour

    @ Bruno Anel, vous parlez de la contestation des progressistes et des traditionalistes, lisez le commantaire d’Hervé Soulié, Il est tout à fait à la hauteur de l’enjeu actuel! Les traditionalistes ne contestent que lorsque l’évêque se comporte comme un administrateur, genre de préfet qui croit que de supprimer les messes va faire revenir les gens à l’église, qui a des caprices de nouveau riches, qui ne veut pas recevoir et bien sur ne pas soutenir la Manif pour tous ou la Marche pour la Vie, qui se gargarise de Vatican II mais pas du vrai de celui des merdias comme le dénonçait ce cher Benoît XVI ; Qui n’écoute personne, n’en fait qu’à sa tête et qui au lieu de soutenir et de faire prier pour les chrétiens persécutés préfère donner l’accolade à l’imam de la mosquée sous le dôme de la mairie avec liberté égalité fraternité le symbole de la FM. Alors oui nous avons ras le bol de ce personnage et nous aspirons à recevoir un évêque digne de renom, un vrai pasteur, un chef, un berger vous savez celui de la brebis perdue!

  13. Dominique

    Il y a deux types d’excommunications :
    – « latae sententiae » (automatique),
    – « ferrendae sententiae » (publique).
    Selon Gratien, Bellarmin, Cajetan, Cano… l’excommunication peut s’appliquer à un pape. Il faut relire les théologiens catholiques classiques.
    De plus, contrairement à ce que croient les catholiques « de base », à cause du Premier Concile du Vatican, un pape peut faillir. Les conditions de l’infaillibilité pontificale sont très strictes. Le cardinal Journet doit aussi en parler.
    Le texte suivant donne des explications :
    http://www.thomas-aquin.net/PHPhorum/read.php?f=6&i=51737&t=51681&v=t
    D’autre part, en tant qu’évêque de Rome, le pape François à dépassé depuis longtemps la limite d’âge, fixée par Paul VI à 75 ans pour des raisons tactiques de l’époque. Il devrait s’appliquer la règle imposée aux autres évêques. Rendez-nous Benoît XVI !

  14. Le Borgne Christian

    « D’autre part, en tant qu’évêque de Rome, le pape François à dépassé depuis longtemps la limite d’âge, fixée par Paul VI à 75 ans pour des raisons tactiques de l’époque. Il devrait s’appliquer la règle imposée aux autres évêques. Rendez-nous Benoît XVI ! »
    Pourquoi le pape François, âgé de 78 ans, devrait démissionner, en raison de son âge, afin de permettre le « retour » de Benoît XVI, de dix ans son aîné ?

  15. Melchior

    Paru sur le site du diocèse de Quimper :
    À l’occasion de son départ du diocèse de Quimper et Léon, Mgr Jean-Marie Le Vert présidera une célébration d’action de grâce. Elle se déroulera le dimanche 8 février à 15 heures en la cathédrale Saint-Corentin.

  16. Le commentaire de Cassianus me paraît digne du plus grand intérêt. Ce qui me préoccupe (et qui inquiète beaucoup de fidèles) c’est l’omerta qui règne au sein des prêtres et des assemblées catholique de notre diocèse sur le grave événement de la démission volontaire de Mgr Le Vert. Nous sommes, en France, dans un monde où tous les hommes – et particulièrement les catholiques – sont profondément déstabilisés, en proie à tous les doutes et semblent des étoiles errantes. Nos prêtres eux-mêmes, souvent répandent le doute et, dans le cas de Mgr Le Vert l’amplifient par leur silence. Il ne s’agit plus, pour eux, de pleurer sur nos églises vides et nos jeunes égarés. Il faut à présent rétablir la Foi, l’Espérance et la charité, par des prêches vigoureuses, des paroles passionnées, des mots simples, vrais. C’est de Curés d’Arc que nous avons besoin. Pas de « Luther » ou … de « Voltaire » !

  17. FEIZ HA BREIZH (FOI ET BRETAGNE)

    Nous remercions Mgr Le Vert pour son travail accompli dans notre diocèse et nous espérons que notre
    nouvel évêque sera accompagné et soutenu par l’ensemble de son clergé. Cette situation permettra
    au diocèse de retrouver sa sérénité et de l’espérance.
    Rendez vous dimanche prochain à 15 h à la cathédrale de Quimper à la messe célébrée par Mgr Le VERT
    pour lui dire MERCI.
    Prions la Vierge Marie et Sainte Anne patronne de la Bretagne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *