FIFA-logo

Mgr Lebrun face à la FIFA

Download PDF

Réélu à la tête de la Fédération de football, Joseph Blatter vient de démissionner suite au scandale de corruption de la Fifa. « L’enquête n’en est qu’à ses débuts« , a prévenu la ministre de la Justice des États-Unis. Cette affaire jette le discrédit sur un sport fédérateur au niveau mondial, regrette Mgr Dominique Lebrun, évêque de Saint-Étienne, ville symbole du football français. Mgr Lebrun fut pendant 13 ans arbitre officiel au sein de la Fédération française. Dans un entretien à Radio Vatican, il déclare :

« J’éprouve de la tristesse et un peu de colère, ce que l’on ressent quand on aime un sport universel qui fait beaucoup de bien et qui donne beaucoup de joie. Il n’y a pas beaucoup de sports qui permettent à des hommes et des femmes de tous les pays du monde de se retrouver sur un plan d’égalité. Hélas, les démons du pouvoir et de l’argent gangrènent cette joie. En même temps, je peux me réjouir que ce soit aussi un milieu où il y ait une loi à respecter. Il y a les lois du jeu du football. Mais il y a une loi encore plus importante, c’est la loi qui est inscrite dans notre cœur qui doit nous faire profondément respecter la vérité et la loyauté qu’il faut mettre en œuvre. »

« Pensez-vous vraiment que c’est seulement la soif de pouvoir et d’argent qui a poussé à ce système de  corruption ? »

« Oui, notre difficulté à chacun, et à moi aussi, c’est de se laisser prendre par le pouvoir, par l’argent, même si c’est petitement. Chacun d’entre nous est confronté aux « convoitises de la chair » comme dit saint Paul. Le fond de l’homme créé à l’image de Dieu est bon. Il ne faudrait pas que nous tombions dans une attitude de jugement et de condamnation des personnes, mais il y a évidemment le démon qui s’en est emparé… Saint Jean Paul II parlait des « structures de péché ». Mais nous pouvons toujours résister, d’autant que cela scandalise. Cela veut dire qu’il y a au fond de nous quelque chose qui résiste. La première condition, c’est l’humilité. Que chacun reconnaisse qu’il est lui-même susceptible de « se faire avoir » par le démon. Puis de s’entraider, de faire la vérité et de ne pas transiger avec elle. »

« En France, cela fait longtemps que des communes donnent des primes à leurs joueurs amateurs alors que cela passe à peine dans les comptes. À Saint-Étienne, il y a eu des caisses noires mais cela touche aussi tous les niveaux du football. Heureusement, il y a des réactions. Je peux en témoigner à Saint-Étienne. On est l’un des premiers clubs professionnels à avoir décidé une limitation du salaire des joueurs. Évidemment, il faut que l’esprit sportif monte de la base et passe le cap du stade amateur à professionnel ».

« J’étais ce matin avec les enfants du catéchisme. Question : Est-ce que les chrétiens vont à l’école comme les autres ? Est-ce qu’ils font comme les autres ? Est-ce qu’ils jouent au football comme les autres ? Oui, ils vont à l’école comme les autres, oui, ils jouent au foot comme les autres, mais non, ils le font différemment. L’école n’est jamais un but en soi, ni le métier, ni le football. Le chrétien a la grande révélation de ce qu’est la personne humaine, de sa dignité profonde d’enfant de Dieu. Ce n’est pas d’être premier sur cette terre qui compte, c’est d’être aux yeux de Dieu un enfant, d’accueillir l’amour de Dieu comme un enfant. Si je ne termine pas premier du classement, du championnat, l’important c’est que mon cœur soit rempli d’amour. C’est la grande révélation de Jésus qui en plus nous dit que le mal n’a pas d’avenir, qu’il n’aura pas le dernier mot. C’est le pardon, la miséricorde que nous vivons au quotidien dans des clubs de sport. Oui, il y a des clubs de sport dans lesquels on dit que l’on veut vivre cela.  L’Évangile a sa place dans toutes les activités humaines. »

2 comments

  1. Cassianus

    « Ce n’est pas d’être premier sur cette terre qui compte, c’est d’être aux yeux de Dieu un enfant, d’accueillir l’amour de Dieu comme un enfant. » Que c’est mignon !

  2. zézé

    Oui , car Jésus a dit : si vous ne vous faites pas petit comme ceux-là -désignant des enfants- vous n’entrerez pas au Royaume des Cieux et encore : « celui qui touche à l’un de ces petits, il vaudrait mieux etc. etc. » ce n’est pas « mignon » c’est chrétien !!!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *