k

Mgr Pierre-Yves Michel fête le Kippour

Download PDF

Le nouvel évêque de Valence se rendra samedi 4 octobre à la synagogue de la ville pour la fête de Kippour, le Grand Pardon, sommet de la vie juive.

Mgr Pierre-Yves Michel explique sur le site de la Conférence des évêques de France :

« Mgr Jean-Christophe Lagleize, mon prédécesseur, avait pris l’habitude de venir un moment prier avec les Juifs qui se rassemblent pour Kippour. Je vais faire de même, comme je l’ai vu faire à Lyon par le Cardinal Philippe Barbarin. C’est un jour de pénitence, de prière et de jeûne qui est un sommet dans l’année juive. Si le jour le plus important dans la vie juive est bien le Shabbat, sa répétition fait que le jour de Yom Kippour, appelé dans la Torah, Shabbat Shabbaton (Shabbat des Shabbats) est un jour qui marque particulièrement l’année juive et qui rassemble tous les juifs qui veulent garder un lien à leur tradition religieuse…

Quel est le sens de cette visite ?

C’est tout simplement un des moments où nous voulons signifier et réaffirmer ce que l’Eglise essaie de vivre depuis quelques décennies dans la suite de Vatican II et de l’élan donné par Jean-Paul II et ses successeurs. L’amitié avec nos frères juifs fait partie de notre vie chrétienne, ce n’est pas une option. C’est en « scrutant le mystère de l’Eglise », que nous rencontrons le peuple Juif (Nostra Aetate N° 4). De nombreuses prises de paroles du magistère de l’Eglise insistent sur la nécessité de vivre cette relation avec le peuple juif au nom même de notre foi chrétienne. Jean-Paul II le premier, puis Benoît XVI, ont fait cette démarche de se rendre à la synagogue de Rome pour rencontrer la communauté juive… Ces rencontres ne sont plus exceptionnelles, elles doivent se vivre simplement, habituellement….

Comment se vivent les relations avec nos frères aînés dans la foi dans le diocèse de Valence ?

Je suis en pleine découverte, mais il me semble que les relations sont bien nourries : par exemple, l’an dernier, la sortie des catéchistes- relais du diocèse s’est déroulée à Carpentras avec la rencontre de la communauté juive actuelle et la visite des lieux de l’histoire juive de cette ville. Un voyage très apprécié et fort intéressant qui se renouvellera normalement, pour les prêtres en juin 2015. Il y a les conférences mensuelles régulières de l’Amitié judéo- chrétienne, et dans le cadre d’un cycle du pôle « Eglise et Culture » : « Qu’est-ce que l’homme ? » Beaucoup ont apprécié la participation remarquable d’Edouard Robberetch. Le diocèse a souhaité qu’un prêtre se forme de façon approfondie, le Père Christian Argoud (à l’institut d’Etudes et de Culture juive d’Aix en Provence – et Centre Albert Decourtray de Jérusalem) qui va d’ailleurs accompagner un pèlerinage diocésain en avril 2015, comme cela avait déjà eu lieu en 2012.

Quel est votre message aux catholiques à l’occasion des fêtes juives d’automne ?

Ce n’est pas seulement lors du « Dimanche du judaïsme » (28/09) mais bien tout au long de notre année que l’actualité nous renvoie sans cesse des images la plupart du temps violentes qui viennent envenimer nos relations… A Valence, les responsables religieux se rencontrent régulièrement et veulent s’engager pour lutter contre la méfiance et la violence entre les communautés. Pour le judaïsme comme pour l’islam, les chrétiens doivent chercher à éviter tout amalgame, toute caricature simplificatrice et commode… Il y a une exigence à s’informer correctement, à oser la rencontre et le dialogue et ne pas en rester à des clichés faciles. Ce n’est pas une position facile et confortable et il est tellement souvent plus simple de hurler avec les loups, de dénoncer, et de se replier sur quelques certitudes. Mais que construisons-nous ?

Le Pape François lors de sa rencontre avec la communauté juive de Rome affirme : « C’est une contradiction qu’un chrétien soit antisémite ! » (11 octobre 2013)

Pour les relations avec le peuple juif, nous avons un lourd héritage. Je voudrais simplement renvoyer les catholiques à ce qu’ont dit Jean Paul II, Benoît XVI, les cardinaux Lustiger et Decourtray qui ont beaucoup fait pour « affermir les liens qui nous unissent et continuer à parcourir la route de la réconciliation et de la fraternité. » (Benoît XVI) Il faudrait aussi que nos communautés s’approprient le document de la Commission Biblique Pontificale : Le Peuple Juif et ses Saintes Ecritures dans la Bible Chrétienne (2001).
Plus encore, dans la rencontre de l’Autre, et pour le Juif, il s’agit de l’autre Frère, le frère aîné, il y a cet appel à le connaître tel qu’il se définit lui-même (comme dit Jean Paul II) et à l’aimer, qui fait partie de notre vie spirituelle, la nourrit, l’enrichit. La connaissance aussi de la lecture juive des Ecritures, de leur pratique de la Torah, des fêtes, peut aussi nous éclairer sur beaucoup de dimensions de notre propre tradition chrétienne… »

22 comments

  1. Childéric

    Un ecclésiastique catholique qui va fêté une fête juive !
    Si je vous dit : inversion des valeurs, ça vous parle…
    Le clergé catholique est en phase vers une dérive judéo-protestante, c’est à dire vers sa perte.

    • frère Atoy

      Vous réagissez sur le titre d’ailleurs discutable.Pourquoi ne pas lire l’article en entier très éclairant sur la démarche de cet évêque.

  2. Patrick Gourand

    Encore un évêque dégénéré spirituel. Les juifs sont nos frères aînés dans la foi, nous sommes d’accord. La sainte Eglise assume l’héritage de l’ancienne Synagogue, on en encore d’accord. Mais alors que les catholiques d’aujourd’hui ne connaissent rien ou presque de leur propre foi, l’évêque de valence devrait se préoccuper en premier lieu d’instruire le troupeau qui lui est confié dans le Seigneur Jésus-Christ.

    • Childéric

      Le judaïsme, dès le départ est en complète contradiction avec les principes religieuses de Notre Seigneur Jésus-Christ (ce n’est pas pour rien que l’on appelle ce peuple : le peuple déicide ).
      Dire qu’ils sont nos frères demontre parfaitement la non connaissance de la Torah et plus particulièrement du Talmud. Ce dernier étant foncièrement et viscéralement antichrétien.

      Dire que les catholiques sont des judéo-chrétiens est un non sens historique. Les catholiques sont des helleno-chrétiens, d’où la scolastique développée au moyen-age en Europe par le Clergé.
      Néanmoins, on peut considérer les protestants de judéo-chrétiens en refusant la Trinité, le Clergé et donc la Papauté etc… Mais acceptant (chose toujours combattue par le catholicisme jusqu’à Vatican II) l’usure bancaire, individualisme et l’humanisme libertaire etc…

  3. claudia

    Charité, et humilité, la foi sans la charité et l’humilité n’est rien du tout. le medecin ne soigne pas les gens en bonne santé, mais les malades !
    Mgr Pierre-Yves Michel ne fait que suivre les commandements du Christ.

  4. zézé

    Hélas, nous sommes entourés de prélats qui demandent à leurs ouailles de « rencontrer et participer » aux fêtes juives, musulmanes, puisqu’ils montrent l’exemple !!!! mais invitent-ils ces mêmes aux fêtes catholiques ? bah non ! quand même !!!! @Childéric @Patrick Gourant vous avez raison tous les deux : inversion des valeurs, et dégénéré spirituellement voilà ce qui choquent ! Mais un jour, Dieu leur demandera des comptes, car ils auront des comptes à rendre vu leur place !!!!!!

  5. Thècle

    Moi ce qui m’étonne c’est que les juifs « nos frères ainés » ne nous fichent pas à la porte…..!!
    car…….qui est Jésus-Christ pour eux ? eh bien c’est un faux messie, un usurpateur….
    Ils espèrent quoi en nous accueillant ???? j’aimerais bien le savoir

  6. karr

    Voilà le style d’évêque que nous donne l’actuel Pape,on peut aisément comparer avec la tentative de relève du Pape Benoît XVI !
    Un évêque doit avoir d’autres préoccupations me semble t-il que d’aller participer à une célébration juive,d’une part ce n’est pas la mission d’un successeur des Apôtres,d’autre part les juifs cachent difficilement leur haine des chrétiens ,surtout en Israël!

    • joëlle

      ils n’ont pas la haine des chrétiens .d’ ailleurs il faut faire attention quand on emploie le mot Haine la haine éloigne de Dieu et est du côté du Satan . les mots Haine et Jalousie sont des mots que j’aime pas du tout et je trouve hélas qui y à trop ça dans certaines églises .

  7. Emmanuel

    Et oui….
    Que voulez vous……
    Cinquante deux ans (voir plus) d’oecuménisme débridé au détriment des écritures saintes et de la vérité en émanant …….sa use énormément….les cerveaux et la foi!!!

  8. Maurice

    Dans les années 50 lorsque j’allais au caté, il nous était dit qu’il était — interdit — d’aller dans un autre lieu de culte que catholique et bien entendu d’assister à une cérémonie religieuse.
    Que le christ avait été crucifié à cause des juifs ? etc.

    Cela aurait-il changé avec la réforme néo-protestante Vatican II ?

    • joëlle

      ont ne doit pas avoir de la Haine à causse de crétins Juives qui haïssais Jésus .
      Dieu à voulu que tout ça arrive , pour cela lisser la Bible !!! . moi personnellement je trouve que dans l’église je n’est jamais autant vu de personnes hypocrites, je dit toujours vous voulez voir des hypocrites et ben aller dans une église et vous serez hélas servie .

  9. joëlle

    et oui comme tout le monde arriver devant notre Seigneur aie !!! aie !!! et particulièrement ses consacrées ( le prêtres , évêques , religieux ( e ) .

  10. joëlle

    un peu tous devenir un jour un Saint Pierre , un Saint Jean , un Juda .
    et on peut partir en courant en reniant la Croix , à part si l’esprit Saint en donne la force .
    quand à l’évêche il n’est pas mg Barbarin et est lui et donc il n’est pas une copine conforme à lui il à ses goûts personnel , et pas le mêmes chemin dans la foie etc.. ………

  11. joëlle

    j’ai oublier de dire la Haine coupe totalement de Dieu .
    les moines le disent bien une personne Haineuse pourras essayer d’être heureuse elle n’y arrivera jamais par ce que la Haine la dévore petit à petit , c’est une Qu’engraine. cette personne ne sera jamais heureuse de sa vie .
    et la Haine qu’on certaine personne ce voie très bien ( se lit ) sur leur visage !!!

  12. joëlle

    le bon Prêtre qui est de touts les temps le Saint Curé d’Ars , du futur , passée , présent , qui à montrer le chemin d’une très grande Sainteté à tous les Prêtres du monde entier , qui refuse pour 98 pour cents de suivre le mêmes chemin .
    un Prêtre m’a demander un jour qu’elle étais mon prêtre préférer ( il croyais que c’étais un de ses confrères très spirituelle et français ) et bien non c’est le Saint Curé d’Ars à quand enfin un prêtre qui ne pense pas qu’à lui qui se donne à son exemple , je crains hélas que ça n’arrive jamais !!! et n’essaie pas d’avoir la sainteté à travers une personne bien spirituelle et priant , et ne soit pas jaloux et envieux vis à vis de certains de ses confrères .
    le Seigneur aime tout le monde sans aucune exception mêmes le pire des criminels alors pourquoi être jaloux !!! le Saint curé d’Ars n’à pas essayer d’être une copie conforme à un autre prêtre ou évêche . il étais tout simplement lui mêmes et fessais beaucoup de sacrifices qui ont été payant , il attirais à lui toute le âmes et ne les fessais pas fuirent comme certains des prêtres de maintenant , les homélie ne sont plus de grand sermon . le prêtre à l’ambon doit être un lion , et au confessionnal doux comme un agneaux !!!

  13. Qu’on tape sur l’Islam, je trouve ça normal étant donné ce qu’on voit tous les jours. Mais nous devons être respectueux des Juifs et de la religion juive.
    Comment peut-on faire comme si le Christ, sa très Sainte Mère et les Apôtres n’étaient pas juifs ! Que les Juifs ne reconnaissent pas Jésus comme le Christ et qu’ils aient même blasphémé, cela ne doit aucunement nous faire oublier qu’ils sont nos aînés dans la foi et que le Salut  » vient des Juifs  » comme l’a dit le Christ Lui-même.
    D’ailleurs, des dizaines de milliers de Juifs se convertissent tous les ans au Christianisme, ce qui prouve qu’ils sont touchés par Jésus qui est de leur race et que son message est de mieux en mieux compris par le Peuple Elu. Sait-on pourquoi on dit  » l’Etat d’Israël  » et non  » République d’Israël « ? C’est parce qu’ils attendent toujours le Messie qui en sera le Chef. Mais Saint Paul dit bien qu’à la fin des temps ( et à mon avis nous n’en sommes pas très loin avec le retour des Juifs en Terre Promise ) ils finiront par reconnaître Jésus comme le Messie. Donc ayons du respect pour un peuple que Dieu a choisi et aimé et le choix et l’amour de Dieu sont sans repentance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *