0

Mgr Planet met en garde

Download PDF

p

L’association des FEMMES INTERNATIONALES MURS BRISES (FIMB) a été créée en 1990 à Perpignan par Evelyne Mesquida, ancien professeur de l’enseignement catholique reconvertie dans le domaine de la médecine douce. L’objectif est de constituer un « réseau d’entraide pour la paix dans le monde » investi dans l’humanitaire, l’éducatif, l’environnemental et l’interreligieux par le biais de partenariats. FIMB organise ainsi des manifestations typiquement religieuses comme « l’action du 20 heures » avec sainte Philomène pour marraine spirituelle. Engagement est pris pour deux minutes de recueillement tous les soirs à 20 heures en faveur des enfants de toutes les nations et de tous ceux qui souffrent. Noms et photographies des évêques et prêtres signataires de ce protocole sont publiés dans la liste des soutiens. Il est aussi question d’ « Eveil à la foi » dont le responsable est un magnétiseur. Pour le domaine éducatif, l’association a introduit dans plusieurs établissements scolaires sa méthode du Chindaï présentée comme un art martial pour éduquer à la non-violence. Un certain nombre de questions se posent :

– L’alliance avec divers mouvements sectaires

Parmi les partenaires de FIMB, il convient de souligner la présence d’un certain nombre de groupes bien connus pour leurs dérives sectaires, tels : IVI (Invitation à la Vie Intense) – des satellites de FBU (Fraternité Blanche Universelle) – Lucis Trust (originellement appelée Lucifer Trust) et Bonne Volonté Mondiale (mouvements ésotériques) – divers médecins en froid avec leur Ordre dont le docteur Sabbah condamné pénalement pour sa pratique du « décodage biologique », etc. Evelyne Mesquida a par ailleurs été présidente du parti politique « Politique de vie » fondé par un certain Christian Cotten très en lien avec les mouvements sectaires.

– L’aspect économique

La recherche de mécènes est très organisée. Les prestations sont payantes, y compris pour les bénévoles qui les assument. Le bras droit de la présidente, Alexandre Homé (qui a inventé le Chindaï) a monté la société Thams.Co, une entreprise d’équipements électriques, de matériels électroniques et optiques. Parmi les produits ainsi vendus figurent des compléments alimentaires et cosmétiques (le Ki agricole), un appareil de santé (le chromassonic) vendu 10 000 euros l’unité, sans compter les 8 livres et 124 Cd. FIMB touche 20 % des bénéfices. Aucun rapport financier n’est publié ni donné aux membres lors des assemblées générales. Quels sont les financements réels de projet humanitaire ? Plusieurs membres de la famille d’Evelyne Mesquida figurent en bonne place dans l’organigramme.

– L’aspect sanitaire

Des soins sont fournis grâce au chromassonic système en vue d’une « harmonisation énergétique », c’est-à-dire un travail sur le corps subtil (sic).

– L’aspect doctrinal

Le credo du groupe prône notamment la croyance en la réincarnation, en l’existence de plusieurs Christ (Jésus habiterait actuellement en Syrie, cf. le Livre 6 d’A. Homé), à la communication avec les entités extra-terrestres. Le Chindaï permettrait aux pratiquants d’être « adombrés », l’individu prêtant son corps qui devient instrument de forces spirituelles supérieures ; mais un petit nombre seulement devrait être emporté sur d’autres planètes. La fin du monde est annoncée d’ici dix ans. Il est question d’un grand Monarque et d’un saint pape après François. En fait, la doctrine de FIMB relève de l’ésotérisme, d’où sa complicité avec Alice Bailey et son mouvement Lucy Trust. Ces croyances sont accompagnées de pratiques correspondantes (exercices de visualisations et voyages astraux, magnétisme…).

– Le signalement de dérives

Plusieurs témoignages ont dénoncé l’ambiance entretenue dans le groupe : l’interdiction de tout questionnement, la délation, la culpabilisation voire l’exclusion, la propagande noire déclenchée contre toute personne critiquant l’association, le double discours vis-à-vis de l’extérieur ou des membres, des ruptures familiales induites.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *