r

Mgr Rey bénit les commerces

Download PDF

Voici une brève que j’ai trouvée dans le quotidien Nice Matin :

« C’est à un geste assez inhabituel que s’est livré Monseigneur Rey, évêque de Fréjus-Toulon, lors d’une visite forcément très appréciée de la communauté chrétienne. Après avoir partagé des moments conviviaux et de prière, le prélat a en effet fait une promenade en centre-ville, à l’occasion de laquelle il a béni plusieurs commerces, dont quelques débits de boisson. Une bénédiction que les intéressés ont apprécié… sans modération. »

9 comments

  1. Sylvie Houbouyan

    Délicieux!!
    Une bonne parole sur le vin…mais n’oublions pas les vignerons qui le font. Et ces belles vignes de notre terroir ancestral…Santé!

  2. patrick de La Rode

    voilà un évèque qui n’est pas enfermé dans la pensée unique des défoqués comme celui d »ANGOUEME & son frère eb bassesse de La Rochelle

  3. Grûneissen

    Curieuse attitude que celle d’un prélat qui bénit des débits de boissons (entre autres…). Les vrais amis de la Tradition se souviendront, eux, de l’exemple d’un saint curé d’Ars qui fit fermer le seul débit de boisson établi dans sa paroisse (ajoutons qu’il procura un autre travail à son tenancier). Il existe par ailleurs assez de textes de l’Eglise, et notamment de saints, sur le sujets, pour dénoncer l’ivrognerie, l’alcoolisme et ses méfaits. On pourrait commencer par saint Paul très sévère en la matière. Cela n’implique pas bien sûr la détestation du vin (une des matières, avec le pain, du sacrement de l’Eucharistie) , mais invite à fuir les désordres auxquels sa consommation abusive peut donner lieu. Malheureusement même les débits de boisson, malgré leur réglementation, n’en sont pas exempts… Donc il sera permis d’être en désaccord avec ce geste qui constitue un démenti à la position des saints et de l’Eglise sur le sujet, et désavoue sa Tradition.

  4. Furlan Nadia

    Bénir les commerces ce n’est pas bénir les ivrognes…
    En cette époque où le vin est interdit dans certains « quartiers » pour raison de haram, bénir des commerces de vin et même d’alcool est un acte missionnaire.

    Moi-même je ne buvais pas de vin du tout avant qu’il ne soit interdit par certains. Je ne m’enivre pas, j’en bois un peu, une gorgée, par esprit de résistance.

    Le bon curé d’Ars avait peut-être beaucoup d’ivrognes dans sa paroisse, c’était il y a fort longtemps.

    Bravo, Monseigneur !

    Ça vaut mieux que l’évêque de Nice qui a vilipendé une procession qui a été conspuée dans le Vieux Nice où j’ai fait ma communion solennelle à la cathédrale Sainte Réparate, par les nouveaux habitants, qui se sont plaints de subir une action islamophobe !!!!!!
    Et l’évêque de les soutenir !
    Honte à lui.

    • @Hélène:

      Voici un parole remplie de sagesse de Jésus: (Matthieu 15:14) […] Or, si un aveugle guide un aveugle, tous les deux tomberont dans [ le trou…].

      Donc, Il y aussi les motos, les bicyclettes, les chiens, les médailles…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *