11 comments

  1. Maurice

    Accepter de signer un texte qui laisse « la presse » nous insulter serait de la démence !

    La liberté de chacun s’arrête ou commence celle des autres ; la mienne, de liberté, est de ne pas accepter d’être insulté, raillé, etc.

  2. Desiderius

    En un mot ou une phrase: Voulons-nous prêter serment à RSF ou être Réfractaire? Pour ma part, je choisis la deuxième réponse et je suis pleinement le CEF.

  3. Cassianus

    Oui, sauf que regarder de haut le « politiquement correct » est tout ce qu’il y a de plus banal et de moins audacieux. De toute manière, employer le mot « correct » dans un sens négatif est inacceptable. L’antiphrase passe une fois, dans une boutade, mais à trop la répéter, elle pervertit le sens des mots.

  4. Gilberte

    Bien dit ; la liberté d’expression qui était la liberté d’exprimer des idées est devenu la liberté de non-expression, simple manifestation de sentiments qui serait punie par les tribunaux s’ils étaient énoncés autrement que par des dessins

  5. Cassianus

    Allons au fond de la chose : ce que Mgr Pontier ne veut pas, c’est respecter une « liberté d’expression » qui autorise à blasphémer. Il pourrait le dire ouvertement. Cela provoquerait un débat public intéressant sur les fameuses « valeurs républicaines ». Je pense que tous les Catholiques cultivés seraient aussi très contents d’en savoir plus sur les critères théologiques qui permettent de distinguer les religions respectables de leurs contrefaçons sectaires.

  6. RSF aurait dû y ajouter les politiciens, ceux du politiquement correct , ces démocrates dogmatiques ( sectaires ) pour qui la démocratie est une doctrine concernant la façon de déterminer ce que sera la loi qui sera alors votée par une majorité courante ( momentanée ) tandis que les libéraux pensent qu’une majorité momentanée ne doit avoir que des pouvoirs limités par des principes à long terme. Les démocrates sectaires ont voté la loi Taubira et les lois Pléven, Gayssot, Perben, Lellouche, les libéraux y sont opposés car dans un Etat de Droit la loi doit être générale, égale, abstraite, certaine et connue, caractères absents dans toutes ces lois iniques et liberticides.
    Ces lois ont été votées par les idéologues des partis de la 5 ème, les RPR-UMP et PS sans oublier ces affreux centristes et communistes. Ce sont des extrémistes privilégiant des intérêts particuliers.

  7. kanjo

    L’important dans cette affaire c’est de respecter la liberté d’expression de ceux qui pensent autrement que nos politicards franc-maçons.
    Mais aussi la liberté d’expression de ceux qui en ont asses d’être insultés.
    La liberté d’expression de ceux qui disent qu’un enfant a le droit d’avoir un papa et une maman.
    La liberté d’expression de ceux qui croient en Dieu.
    La liberté d’expression de ceux qui pensent qu’une sexualité normale, c’est une sexualité…sexuée, (et oui, sexué signifie qu’il existe un mâle et une femelle.) donc, qu’une « sexualité » asexuée est forcement contre nature.
    La liberté d’expression de ceux qui pensent qu’on doit respecter et laisser vivre tout les êtres humains, même handicapés, même vieux, même malades, même trisomiques, même porteurs d’anomalie génétique, même venant dans une famille pauvre, même naissant à un moment où la carrière de leur mère est fragile, même non désirés…
    La liberté d’expression de ceux qui veulent penser librement.
    Et ces libertés là sont incompatibles avec le texte que ces gens veulent faire signer aux responsables des cultes.
    Alors, non, ne signons pas. L’évêque de Belley-Ars a raison, il ne faut pas signer un texte aussi attentatoire à la liberté d’expression.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *