spotlight

Mgr Scicluna, « évêques et cardinaux devraient voir Spotlight »

Download PDF

«Le film montre combien la tendance de l’Église à protéger la bonne réputation, était une grave erreur. Il ne peut y avoir de miséricorde sans justice.» estime Mgr Charles Scicluna, archevêque de La Valette (Malte), qui a précisé qu’évêques et cardinaux devraient voir ce film.

 

Lire notre article sur le sujet

4 comments

  1. Jean-Christophe

    Film très pudique, très professionnel comme savent le faire les Américains.
    Le silence, n’importe quelle institution prise en défaut l’a fait avant l’Eglise, mais l’Eglise qui est chargée de montrer la route du bien pour rejoindre le Fils et le Père, et qui cache ses faiblesses et les crimes de ses prêtres : Quelle tristesse ! Quelle perte de puissance pour évangéliser !
    Mais qu’elle relève la tête, et vite, pour qu’elle soit prête à lutter contre les fléaux qui nous menacent : l’eugénisme et la disparition des trisomiques 21, le mariage pour tous qu’il faut abroger, la marche forcée de l’Europe vers l’Islam qui renie le Christ, qui favorise l’idée de tuer les Chrétiens car ils sont Chrétiens, voilà les fléaux.
    Alors qu’elle se relève, guérisse, perde son arrogance, sélectionne les prêtres selon d’autres critères et qu’elle redevienne un exemple pour les fidèles.

  2. Y.Castel

    Qu’un film hollywoodien salisse l’Eglise, ça n’est pas nouveau. Qu’un cardinal maltais se fasse un peu de pub en appelant à la traîner dans la boue, c’est humain. Qu’un fidèle s’égare sur la route de la délation et du scandale pour dire que l’Eglise doit sauver les meubles et laver son linge sale sur la place publique, c’est presque risible. Mais qu’un site dit « de réinformation » fasse de la pub pour l’un, pour l’autre, ça laisse pantois. C’est avec ce genre de procès en sorcellerie encensée par l’Eglise elle-même, que les anticléricaux, francs-maçons et autres socialistes, ont beau jeu d’exiger des excuses et des millions pour des actes dont elle n’est aucunement responsable.

  3. Pauvre pécheur que je suis

    Sans avoir vu la projection, l’Église a toujours eu et aura toujours le doigt entre l’arbre et l’écorce en regard de l’adversité. Malheureusement, il ne faut pas se le cacher, que certains membres de la Haute Hiérarchie aient manipulé les Écrits en faveur de se sauver la face étant tous représentants directs du Christ. Difficile d’y voir clair, encore aujourd’hui !

    Nous avons négligé les justes récriminations pour écraser une saine justice que Dieu nous recommandait. Oui, cela a fait mal à tous les croyants. Par contre, dernièrement, l’Église a fait un pas de géant avec un tribunal plus attentif aux plaintes. Il faut garder espoir et confiance dans les actions de l’Esprit Saint + + +

  4. Y.Castel

    Il n’y a pas de miséricorde sans justice… on parie ?

    Le fils prodigue méritait d’être déshérité, et pourtant il a reçu au final plus que son aîné resté fidèle au père !

    L’ouvrier de la dernière heure méritait un salaire moindre, et pourtant Dieu l’a privilégié.

    Marie-Madeleine méritait d’être caillassée, et pourtant Jésus l’a sauvée.

    Le bon larron méritait d’être crucifié, et pourtant il s’est retrouvé au Paradis, sans demander pardon.

    Les juifs qui ont fait crucifier le Christ méritaient l’Enfer, et pourtant Jésus a demandé le pardon pour eux.

    Simon méritait la prison pour avoir porté le glaive et la damnation pour avoir renié le Christ, et pourtant Jésus en fait Pierre sur lequel il a bâti son église !

    Saül méritait d’être damné pour avoir persécuté les chrétiens, et pourtant Jésus en a fait Saint Paul apôtre à titre posthume.

    Où donc est la justice ? Je ne vois que de la miséricorde ! Halte à l’infection protestante qui veut qu’un prêtre homosexuel dit « pédophile » soit inaccessible à la grâce divine, et au pardon, sans un procès en bonne et due forme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *