t

Monseigneur Tissier, protecteur de Châlons

Download PDF

Un évêque courageux présenté par France 3 :

Le 30 août 1914, devant l’avancée allemande, les troupes françaises se replient et la préfecture de la Marne est évacuée. Le maire et le préfet quittent les lieux mais un homme va rester sur place et gérer les affaires courantes avec l’occupant, Monseigneur Tissier, l’évêque de Châlons-en-Champagne.

Lorsque le conflit éclate, Monseigneur Tissier a 57 ans et déjà de solides convictions politiques. Se présentant comme « l’évêque du front », il transforme son éloquence en véritable arme de guerre, incitant son auditoire à défendre coûte que coûte la patrie menacée. Il devient vite l’un des chantres du patriotisme catholique.

Le 4 septembre 1914, les allemands entrent dans Châlons et exigent une contribution de guerre de 8 millions de francs… La somme est impossible à réunir. Les habitants demandent alors à Monseigneur Tissier de rencontrer le prince de Saxe, à la tête des troupes allemandes.

Après de longues négociations, l’évêque parvient à ramener la somme à 500.000 francs. Monseigneur Tissier retrouve ainsi le rôle de Défenseur de la Cité qui était celui des évêques au moment des Grandes Invasions barbares du Vème siècle.

Le 13 septembre, avec la victoire de la Marne, les Allemands abandonnent Châlons. Monseigneur Tissier, lui, reprend de plus belle ses sermons patriotiques, jusqu’à la fin de la guerre.

11 comments

    • Françoise

      @ Jacques : Mgr Tissier n’avait pas de machine à remonter le temps et à effacer la Révolution et ses conséquences. La situation l’a contraint à empoigner la situation telle qu’elle était à un moment précis. Mieux valait, dans l’urgence, défendre le gouvernement républicain que se laisser manger par l’envahisseur. Il a donc bien fait. Entre deux maux il faut choisir le moindre.

      Pour Foch et Pétain, c’est autre chose … !

  1. Où sont les successeurs de Monseigneur Tissier aujourd’hui ?

    Quand entendrons nous un évêque courageux nous parler
    de la nouvelle invasion barbare et du danger qu’elle représente
    pour la France ?

  2. zézé

    Mais où sont-ils ? je n’en vois aucun… preuves : manifs en Corse contre le Piss Christ oeuvre monstrueuse ; LMPT ? je n’en vois aucun… chrétiens assassinés ? bof … blancs tués ? je n’en vois aucun ! églises, chapelles, et autres Tabernacles ? je n’en vois aucun…; Croix détruites ? je n’en vois aucun…..

    • FERRARI

      C’est vrai, il y a une violence exponentielle contre l’Eglise. Que faire? Personnellement j’ai essayé de partager mes convictions et ma foi sur la toile hélas! Mes commentaires sont censurés ou bien je suis radié de la liste des amis sur face. B. Je suggère le boycott économique. Par exemple: éviter de consommer les produits des industriels réputés pourvoyeurs ou militants pour les associations qui promeuvent les abominations. (Mariage contre nature, campagne de déchristianisation, LGBT, etc.)

  3. Françoise

    @Zézé : le site nous parle des personnes et du patrimoine chrétiens attaqués. Pas de ceux qui restent en place (la plupart). Mais il y a danger d’aggravation progressive de la situation, raison pour laquelle il faut dénoncer et intervenir. Personne n’est venu m’arrêter parce que j’écris sur ce blog ou parce que je vais à la messe. Mais si nous n’y prenons garde, cela pourrait finir par arriver.

    • zézé

      C’est bien mon propos… je parle des chefs de l’Eglise… et je suis tout aussi convaincue que vous de ce qui pourrait bien nous arriver dans peu de temps…

  4. FERRARI

    Chers amis bonjour,
    Ne soyez pas trop virulents pour critiquer les clercs de l’Eglise. Personne n’est parfait. Laissez les récriminations aux apostats et autres mécréants. Faisons jaillir le positif.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *