Ne pas entendre les manifestants est une faute politique

Download PDF

Mgr Pierre d’Ornellas, archevêque de Rennes, répond au quotidien Le Monde. Il déclare à propos de l’opposition au projet de loi Taubira :

« Les croyants sont des citoyens comme les autres. Il est normal qu’ils souhaitent exprimer le fruit de leur réflexion. La bonne expression, c’est le débat organisé. Mais quand le débat est confisqué, quand on ne prend pas en compte 700 000 pétitions – déposées devant le Conseil économique, social et environnemental – , quand on donne l’impression de ne pas prendre en considération un courant de pensée, alors la manifestation est un moyen démocratique d’expression. Ne pas entendre ceux qui s’expriment de manière si forte – en nombre – et si paisible, c’est une faute politique. Que des parlementaires écrivent qu’ils ont le droit de changer le sens des mots, en l’occurrence les mots mariage et filiation, cela mérite réflexion.

Pourquoi n’y a-t-il pas eu d’états généraux sur ce sujet ? Il y a bien une mission de réflexion sur la fin de vie. Il est toujours temps d’écouter, de comprendre, d’ouvrir le dialogue. Mais en attendant, la contestation doit continuer jusqu’à ce qu’il y ait un vrai débat. Je pense que la société est prête à ce dialogue entre croyants et non-croyants, dans le respect mutuel. L’Eglise y est prête pour dire : ensemble, cherchons une solution. »

Puis sur la recherche détruisant les embryons humains :

« L’Eglise n’est pas seule à être contre ; des scientifiques et des juristes le sont aussi. L’embryon humain est un être humain. La science et la philosophie aussi disent cela. Toute personne humaine a commencé comme embryon. Interdire cette recherche est donc cohérent avec la science, le droit et le respect de l’être humain,  » dès le commencement de sa vie « , selon notre Code civil. Il faut aller vers une  » écologie humaine « , ce qui ne rime pas avec l’utilitarisme. »

2 comments

  1. Loco

    « Il faut aller vers une écologie humaine, ce qui ne rime pas utilitarisme  » dit Mgr d’ Ornellas.
    Cela ne rime pas avec manipulation, et mépris des êtres humains considérés comme une force d’appoint ou une masse de chair et de sang dont on fait ce qu’on veut .

  2. Frannot

    Il ne s’agit pas d’une opposition entre croyants et non-croyants ; lamanifpourtous est aconfessionnelle… et il y a « des gens bien » parmi les non-croyants, sensés, qui ont les pieds sur terre, de veritables humanistes… qui manifestent aussi…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *