institut-catholique-de-517152be7b9a3

Nominations à l’Institut catholique de Paris

Download PDF

Le Père Luc Forestier, prêtre de l’Oratoire, succédera le 1er septembre 2015 au Père Luc Dubrulle à la tête de l’Institut d’études religieuses (IER) de l’Institut catholique de Paris (ICP). Âgé de 49 ans, engagé dans l’enseignement de la théologie de l’Église et du concile Vatican II, le père Forestier partage actuellement son temps entre ses cours à l’ICP et sa mission de recteur de Saint-Bonaventure, sanctuaire du centre de Lyon, après avoir été curé de la paroisse parisienne de Saint-Eustache de 2003 à 2009. Le père Forestier avait avoué il n’y a pas si longtemps que Charlie Hebdo le faisait rire

Clémence Rouvier prendra la direction du 1er Cycle du Theologicum (Faculté de théologie et de sciences religieuses de l’ICP), qui accueille aujourd’hui plus de 400 étudiants, séminaristes, religieux et laïcs se préparant à un service d’Église ou désirant nourrir leur foi dans un parcours universitaire conduisant à un diplôme canonique de théologie. Maître en Philosophie et docteur en théologie, Clémence Rouvier fait partie du corps enseignant de la Faculté et de celui de l’IER. Elle a œuvré à la refonte de l’IER en Institut supérieur de sciences Religieuses, aux côtés du P. Luc Dubrulle son directeur. Depuis la rentrée 2014, elle assure la direction du cycle C du Theologicum qui prépare en cours du soir les laïcs en activité professionnelle (180 actuellement) à la licence de théologie (baccalauréat canonique de théologie). Diplômée de l’Institut d’études politiques de Paris, Clémence Rouvier a effectué la première partie de sa carrière professionnelle dans le marketing.

Source : La Croix

5 comments

  1. Hervé Soulié

    Ancien curé de Saint Eustache, paroisse « gay friendly » de Paris….
    Engagé dans la théologie de Vatican II et l’enseignant….
    Souriant aux caricatures de Charlie Hebdo sur le catholicisme….
    Méfiance….

  2. karr

    A propos du nouveau recteur de la Catho de Paris,le simple fait qu’il s’agisse d’un membre de l’Oratoire de France,(à ne pas confondre avec l’Oratoire de St-Philippe Néri),tout est dit!

  3. Theobaldus

    Je ne comprends pas bien les commentaires précédents. D’une part, le P. Luc Forestier n’est pas nommé recteur de l’Institut catholique de Paris (comme le suggère karr) mais il était jusqu’à maintenant recteur de la basilique Saint-Bonaventure de Lyon. Le recteur de l’ICP est (et demeure) le P. Philippe Bordeyne (du diocèse de Nanterre).
    D’autre part, il me semble que l’engagement dans la réflexion sur l’herméneutique de Vatican II peut correspondre à un rapport critique (ce qui ne veut pas dire malveillant mais intelligent) à la réception du concile, comme l’a fait le pape Benoît XVI ou nombre de théologiens récents.
    Enfin, il serait bon de ne pas juger les personnes sur des sentiments et des rumeurs. Comme me le rappelait encore récemment un prêtre ordonné par Mgr Lefebvre à propos de théologiens qui n’étaient pas « de sa bande » (pour reprendre l’expression de Romualde) : « on ne perd jamais son temps à écouter des gens intelligents ».
    Sur ce, bonne fête de l’Ascension à tous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *