b

Nominations dans le diocèse de Belley-Ars

Download PDF

À dater du 1er septembre 2015

  • M. l’abbé Pascal Bamokena, prêtre Fidei donum de l’archidiocèse de Brazzaville, est remis à la disposition de son archidiocèse, au terme de la convention passée avec l’archevêque de Brazzaville. De ce fait il est déchargé de sa mission d’auxiliaire dans les paroisses du groupement d’Oyonnax-Veyziat.
  • M. l’abbé Patrick Clément est envoyé en mission d’études à l’Institut Jean-Paul II, à Rome. De ce fait il est déchargé de son office de vicaire paroissial dans le groupement d’Ars-sur-Formans.
  • M. l’abbé Bruno Meurice est mis à la disposition du diocèse de Saint-Etienne comme aumônier des Clarisses de Montbrison, pour une durée d’un an prorogeable. De ce fait il est déchargé de son office de vicaire paroissial dans le groupement de Bellegarde-sur-Valserine.
  • M. l’abbé Louis Josserand, chapelain de la Chapelle des Vennes de Bourg-en-Bresse et aumônier diocésain du Secours catholique, est admis à prendre sa retraite.
  • M. l’abbé Frédéric Pelletier est déchargé de l’administration de la paroisse Notre-Dame de Bourg-en-Bresse.
  • M. l’abbé André Cordenod, curé des paroisses du groupement de Montréal-la-Cluse, est admis à prendre sa retraite. Il réside au presbytère de Veyziat et rend des services dans les paroisses du groupement d’Oyonnax-Veyziat.
  • M. l’abbé Alain Raymond est nommé curé des paroisses du groupement de Montréal-la-Cluse, pour une durée de six ans prorogeable. Il réside au presbytère de Montréal-la-Cluse. De ce fait il est déchargé de son office de vicaire paroissial dans le groupement d’Oyonnax-Veyziat. En outre il est nommé modérateur des aumôneries scolaires de l’enseignement public du doyenné du Haut Bugey, pour une durée de trois ans renouvelable.
  • M. L’abbé Jean-Louis Sanahuja est nommé prêtre auxiliaire au service des paroisses des groupements d’Oyonnax, Veyziat et Échallon. De ce fait il est déchargé de son office de curé des paroisses du groupement d’Échallon. Il conserve son domicile au presbytère d’Échallon.
  • M. L’abbé Marcel Tavel, curé des paroisses du groupement d’Oyonnax-Veyziat, est nommé en outre curé des paroisses du groupement d’Échallon, pour une durée de six ans prorogeable.
  • M. l’abbé Marc Martial est nommé curé de la paroisse Notre-Dame de Bourg-en-Bresse, pour une durée de six ans prorogeable. Il réside au presbytère de Notre-Dame. De ce fait il est déchargé de son office de curé des paroisses du groupement de Châtillon-sur-Chalaronne.
  • M. l’abbé Dominique Blot est nommé curé des paroisses du groupement de Châtillon-sur-Chalaronne, pour une durée de six ans prorogeable. Il réside au presbytère de Châtillon-sur-Chalaronne. De ce fait il est déchargé de son office de curé des paroisses du groupement de Montluel.
  • M. l’abbé Patrick de Varax est nommé curé des paroisses du groupement de Montluel, pour une durée de six ans prorogeable. Il réside au presbytère de Montluel. De ce fait il est déchargé de ses offices de curé des paroisses de Gex et Divonne et de Doyen des Pays de Gex et de la Michaille.
  • M. l’abbé René Catherin est nommé prêtre auxiliaire au service des paroisses du groupement de Bellegarde-sur-Valserine, pour une durée de trois ans renouvelable. De ce fait il est déchargé de ses offices de curé des paroisses du groupement d’Ambérieu-en-Bugey et de Doyen de la Plaine de l’Ain.
  • M. l’abbé Bruno Boucly est nommé curé des paroisses du groupement d’Ambérieu-en-Bugey, pour une durée de six ans prorogeable. Il réside au presbytère d’Ambérieu-en-Bugey. De ce fait il est déchargé de son office de curé des paroisses de Cessy.
  • M. l’abbé Grégoire de Kermenguy est nommé curé des paroisses du groupement de Cessy, pour une durée de six ans prorogeable. Il réside au presbytère de Cessy. En outre il est nommé curé in solidum des paroisses de Gex et Divonne-les-Bains et modérateur de l’exercice de la charge pastorale, pour une durée de six ans prorogeable. De ce fait il est déchargé de ses offices de curé des paroisses du groupement de Meximieux, d’administrateur paroissial du groupement de Miribel et de Doyen de la Côtière.

•    M. l’abbé Tanguy de la Gironnière est nommé curé in solidum des paroisses de Gex et Divonne-les-Bains, pour une durée de six ans prorogeable. Il réside au presbytère de Gex. De ce fait il est déchargé de son office de vicaire paroissial dans le groupement de Montluel.

•    M. l’abbé Rosaire Mangala, vicaire paroissial dans le groupement de Miribel, est nommé curé de ces mêmes paroisses pour une durée de six ans prorogeable. Il réside au presbytère de Miribel.

•    M. l’abbé Sylvain Mariaud, vicaire paroissial dans le groupement de Meximieux, est nommé curé de ces mêmes paroisses pour une durée de six ans prorogeable. Il réside au presbytère de Meximieux.

•    M. l’abbé Gabriel Traore est nommé vicaire paroissial dans le groupement d’Ambérieu-en-Bugey. Il réside au presbytère d’Ambérieu-en-Bugey. De ce fait il est déchargé de son office de vicaire paroissial dans le groupement de Pont d’Ain-Poncin.

3 comments

  1. Moi j’ai vraiment l’impression que la nomination des prêtres c’est le jeu des chaises musicales. J’ai pas vraiment d’avis, est-ce qu’un prêtre comme autrefois doit rester toute sa vie ou de longues années dans sa paroisse. Mais je comprends pas trop l’intérêt des chaises musicales, tous les 6 ans, c’est court pour mettre en place une pastorale digne de ce nom. Sur ce ce qui compte c’est le salut des âmes, c’est que la France se remette en marche, laïcs, clercs, religieux(ses)… et que les messes soient dites correctement que ce soit en forme ordinaire et extraordinaire, que nos prêtres parlent de la confession, car c’est le grand oublié des sacrements. Mais peut-être si une paroisse « n’est pas facile » (trajets, éloignements, paroissiens à forte tête, ou le contraire ramollo), c’est mieux de changer les prêtres, je connais des paroisses qui ont fait virer leur prêtre, même ds des paroisses dites « tradi », eux c’est par orgueil, parce que le prêtre ne correspondait pas à ce qu’ils en attendaient, enfin qu’est ce qu’ils en attendaient d’ailleurs, souvent ils refusaient de faire le deuil du précédent et ça ça me pose pb. Les laïcs prennent trop de pouvoir à mauvais escient dans les paroisses. Je connais un prêtre africain qui n’a pas oser exposer le Saint-Sacrement pdt 3 ans, il sortait simplement le ciboire à cause des laïcs, non mais c’est pas vrai. Au bout de 3 ans il a compris qu’il n’avait pas leur avis à leur demander. Et il a fait du très bon travail et était très apprécié. Il est venu fréquenter la paroisse tradi d’à côté, on lui en avait taillé un costard de ma paroisse tradi « comment tu vas faire avec eux ? » dixit des prêtres et des laïcs. Et il a fait, certes il ne disait pas la messe en latin, mais faisait de très belles messes, et homélies et a remis à l’honneur la confession, le mariage. Nous l’honorions de notre chorale et de tout notre soutien. Mais ayant déménagé en Bretagne, j’ai appris par feuillet de l’Evêque en venant en vacance ds cette paroisse que ces mêmes tradi ont viré un très bon prêtre formé à l’école de Charles de Foucault et ayant par ailleurs de graves pb de santé qu’il cachait. Mais il pouvait vivre avec. Il était jeune. C’est honteux de mettre un prêtre en danger. Et l’évêque que je porte pas forcément dans mon coeur a tapé du poing sur la table. Ils ont choisi leur prêtre tradi certes, mais qui niveau commérage et médisance et calomnie a suivi ses paroissiens. Donc attention, la Tradition oui, mais ne pas tomber dans l’orgueil, en ayant le sentiment, qu’on peut simplement tous avoir, moi la première d’être meilleur que les autres. On doit se soutenir dans le bien en paroisse et quand ça va pas, faire ce que dit St Paul, se reprendre les uns les autres en toute humilité et sagesse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *