b

Nominations dans le diocèse de Besançon

Download PDF

Mgr Jean-Luc Bouilleret nomme à compter du 1er septembre 2014 :

A la curie diocésaine :

Madame Marie-Claire Mantion, déléguée épiscopale, est nommé chancelier (can. 482). Elle demeure chargée de la formation permanente des équipes de coordination pastorale et des délégués pastoraux.

Dans les doyennés :

Le père Michel Droz-Vincent, au service de l’unité pastorale Saint-François d’Assise de Besançon, est nommé au service des unités pastorales de Baume-Les-Dames, Clerval et Rougemont.

Le père Christophe Bazin, au service de l’unité pastorale Saint-Jean-Baptiste de Besançon, est nommé au service des unités pastorales de Baume-les-Dames, Clerval et Rougemont .

Le père Denis Membrey, administrateur de l’unité pastorale de Marchaux-Rigney, poursuit cette même mission pour un an.

Le père Simon Masele Mogundu, curé de l’unité pastorale de Notre-Dame du Mont, est également nommé doyen.

Le père Benoît Decreuse, curé de l’unité pastorale de la Haute Vallée du Doubs et du Plateau d’Amancey est également nommé administrateur de l’unité pastorale des Quatre Monts-Epeugney pour un an.

Le père Christophe Jacquinot, coopérateur à l’unité pastorale Notre-Dame de la Motte, est également nommé administrateur de l’unité pastorale de Saulx les Vesoul pour un an.

Par ailleurs Mgr Gérard Daucourt a rejoint le diocèse de Besançon, qui est le sien à l’origine. Il réside 10 rue de la mairie à Bresilley (Haute-Saône).

7 comments

  1. Anne-Marie

    Une « unité pastorale » est-ce une paroisse ou un doyenné ?
    Si cette « unité pastorale » a un curé, comme cela est dit, c’est donc clairement une paroisse.
    Alors pourquoi essayer de nous embrouiller en utilisant des termes incompréhensibles et hors du droit commun ?
    Ce qui se conçoit bien s’énonce clairement ….

  2. gerard

    Anne-Marie ,paroisse cela fait trop Catholique ,nous vivons dans l’imbroglio de l’œcuménisme . Vivement que notre Seigneur revienne pour nous sauvez.Je ne peut que pensé a Saint Nylus pour me fortifier dans mon espérance.

  3. Beubeu

    Les nominations du diocèse de Besançon sont à la fois sans surprise et … surprenantes !
    Mme Mantion occupe-t-elle désormais officiellement le poste de vicaire épiscopal ?​
    ​La technique des petits pas, ​bien connue en politique, vise clairement à :
    – substituer les prêtres par des laïcs
    – imposer des femmes dans le clergé !

  4. Prieur Grandville

    Mme Mantion chancelier(e) de l’archevêché !!! finalement ce n’est pas une surprise dans le contexte actuel. Aurons-nous la surprise de la voir succéder un jour à Mgr Bouilleret ?

  5. gégé

    Ce qui a profondément changé l’Eglise dans la période post-conciliaire c’est le passage de la célébration d’un culte rendu à Dieu par le prêtre à une sorte d’auto-célébration que l’on appelle animation avec participation ( ou agitation ) des laïcs. Jean-Paul II avait voulu en son temps remettre un peu d’ordre dans le dispositif mais personne n’en a tenu compte.
    Les laïcs prennent de plus en plus d’importance dans tous les domaines de la vie pastorale, ecclésiale ou diocésaine sans en avoir les compétences ni les pouvoirs surtout quand ils occupent des postes réservés au clergé.
    C’est un peu comme si dans un harem on demandait aux eunuques de sauter les mauresques! Ils n’en ont ni le pouvoir ni les moyens.

  6. gerard

    gégé , ce qui a changé ,c’est ce qui se nome PROTESTANTISME il y a si longtemps qu’ils en rêvent de piétiner l’Église fondé par notre Seigneur Jésus Christ ,soi disant pour l’humanisée ? content LUTHER je crois bien que OUI;

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *