mgr cambon

Nominations dans le diocèse de Cahors

Download PDF

Par décision de Mgr Laurent Camiade, évêque de Cahors, le chanoine Michel Cambon (photo), curé de Catus, est nommé recteur dey sanctuaire de Rocamadour. Cette nomination prendra effet à la rentrée de septembre.

L’abbé Florent Millet, nouveau vicaire général, sera administrateur du groupement paroissial de Catus.

L’abbé Philippe Olivier, proche de la communauté Saint-Martin, en sera le desservant et résidera sur place.

8 comments

  1. Pourrais-je savoir qui est le Chanoine Michel Cambon, du Diocèse de Cahors, dont je n’ai jamais entendu parler jusqu’à présent alors que j’ai de nombreuses attaches dans le Lot. Et quelle est la décoration qu’il arbore ? L’ordre de Saint Grégoire le Grand ?

  2. Marcel

    Vous n’en avez pas entendu parler ? Le Lot ( diocèse de Cahors) n’est pas un diocèse très connu, on le confond souvent avec le Lot et Garonne ( diocèse d’ Agen) , ce fut le diocèse du bienheureux Alain de Solminihac…Quant au chanoine CAMBON c’est le curé de Catus et le chancelier du diocèse. Ce qu’il porte n’est pas une décoration mais le croix du chapitre de Cahors…

  3. Jean-Jacques

    Voici la liste complète des nominations dans le diocèse de Cahors…

    Par décision de Mgr Laurent Camiade, sont nommés à partir du 1er septembre 2016 :

    L’abbé Florent Millet (actuellement à Cahors) vicaire général.
    L’abbé Ronan de Gouvello (actuellement à Gramat-Rocamadour), curé du groupement paroissial de Cahors.
    Le père Alexandre Buléa (actuellement à Montcuq), curé du groupement paroissial de Gramat (sauf Rocamadour).
    Le chanoine Michel Cambon (actuellement à Catus), recteur du sanctuaire de Rocamadour. Il aura les pouvoirs de curé sur la paroisse de Rocamadour. Il poursuivra également sa mission d’official régional à Toulouse et de chancelier du Diocèse de Cahors.
    L’abbé Florent Millet, nouveau vicaire général, résidera à Cahors mais sera en même temps administrateur du groupement paroissial de Catus.
    L’abbé Jean Makaya (actuellement à Saint-Céré), prêtre fidei donum du diocèse de Kikwit en RDC, curé du groupement paroissial de Montcuq.
    L’abbé François Gerfaud (actuellement vicaire général), curé du groupement paroissial de Biars/Bretenoux.
    L’abbé Luc Denjean (actuellement à Figeac), curé du groupement paroissial de Souillac.
    L’abbé Guillaume Soury-Lavergne (actuellement à Cajarc), curé du groupement paroissial de Figeac.
    L’abbé Romain Manga (actuellement étudiant à Rome), prêtre fidei donum, du diocèse de Ziguinchor au Sénégal, curé du groupement paroissial de Cajarc. Il poursuivra parallèlement des études en lien avec l’Institut Catholique de Toulouse, en vue d’un doctorat en philosophie.
    L’abbé Jean-Robert Minkoko (actuellement à Souillac), prêtre fidei donum, du diocèse d’Idiofa en RDC, curé du groupement paroissial de Martel, qui sera détaché du groupement paroissial de Vayrac, mais augmenté du secteur de Cressensac (toujours animé par l’EAP accompagnée par l’abbé Lucien Lachièze-Rey).
    L’abbé Pierre Bouin (actuellement à Lalbenque), curé du groupement paroissial de Vayrac.
    L’abbé Jean-Martin Méda (actuellement à Prayssac), prêtre fidei donum du diocèse de Diébougou au Burkina Faso, curé du groupement paroissial de Lalbenque.
    L’abbé Mathias Leclerc (actuellement à Cahors, qui a terminé sa mission sur Paris), curé du groupement paroissial de Prayssac/Puy-L’Évêque/Luzech
    L’abbé Christian Durand (actuellement à Vayrac), curé du groupement paroissial de Saint-Céré.
    L’abbé Jean-Malo de Beaufort (actuellement à Saint-Céré), rejoindra Toulouse pour préparer un doctorat en théologie et donner un cours au séminaire. Il sera également vicaire au groupement paroissial de Cahors.

  4. gege

    J’ai bien connu Mgr. Breheret évêque de Cahors au moment du Concile, les deux frères Bessière, l’un Georges excellent aumônier militaire, l’autre Gérard, celui qui a excommunié Benoit XVI ! J’ai aussi connu un saint prêtre qui avait été accrédité de signes et de miracles du Ciel et qui mériterait d’être canonisé : L’abbé Gabriel Langlès. Mais pour cela il faudrait que l’évêché se bouge un peu.

  5. S.J.

    Merci à Mgr Camiade d’avoir choisi pour animer le vénérable sanctuaire de Rocamadour un prêtre de la trempe de l’abbé Cambon qui, dans ses paroisses de l’ensemble de Catus, a restauré admirablement toutes ses églises… Official de Toulouse… Enseignant à l’Institut du Christ-Roi… Une énergie et un engagement sans faille! Assurément un ecclésiastique d’envergure!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *