present_logo

Ils n’ont plus d’autorité sur les fidèles

Download PDF

Le journaliste Guy Rouvrais analyse dans Présent le dernier texte de la CEF sur les élections ainsi que les entretiens de Mgr Pontier. Il relève notamment :

Bien entendu, ils se défendent de donner des consignes de vote et Mgr Georges Pontier, président de la Conférence des évêques de France, explique pourquoi dans Le Figaro. Ce n’est pas une raison morale, théologique, déontologique, civique, c’est parce qu’ils n’ont plus d’autorité sur les fidèles, il le reconnait : « Il suffirait que nous, évêques, disions pour qui voter pour que les catholiques fassent le contraire. » C’est dire le discrédit dans lequel est tombée la parole épiscopale qui, le plus souvent, n’est plus écoutée mais, quand elle l’est, le catholique en prend le contre-pied. Si Mgr Pontier affirme cela avec assurance, c’est qu’il a quelques raisons appuyées sur l’expérience.