André VT

Notre société n’est pas neutre

Download PDF

A l’occasion de la Journée pour la jeunesse dans le diocèse de Paris, dimanche 15 septembre, Mgr André Vingt-Trois a souhaité s’adresser à tous les catholiques parisiens. Extrait :

« Ce serait une illusion de croire que la société dans laquelle nous vivons est une société neutre. Elle véhicule des valeurs, des conceptions de la vie, des choix moraux qui s’imposent progressivement à ceux qui n’ont pas la capacité de réagir. Il faut soigneusement accompagner les enfants, car ils découvriront rapidement que la vie chrétienne à la suite du Christ constitue une différence par rapport à ce que tout le monde pense. Ceci est d’autant plus vrai qu’autrefois la plupart des enfants allaient au catéchisme, alors qu’aujourd’hui beaucoup font l’expérience d’être des cas particuliers quand ils y vont.Cela suppose donc que la décision d’aller au catéchisme soit bien assumée et que l’on prenne les moyens de persévérer dans cette décision. »

6 comments

  1. Loco

    L’éducation des enfants par des familles vigilantes s’impose.
    Il faut aussi sélectionner les lectures et transmettre la culture historique, littéraire, artistique. Du travail à plein temps pour les parents.
    L’ école ne pouvant plus dispenser sans nuisances que les connaissances dans les sciences dites dures.

  2. Mgr Vingt-Trois, toute révérence gardée, se paye la tête des Catholiques ! De quel « catéchisme » parle-t-il ? Des « pierres vivantes » et autre niaiseries où manquait l’essentiel de la foi catholique ? Qu’on se souvienne du cri d’alarme que le très regretté Jean MADIRAN adressait à l’Eglise dite de France :  » Rendez nous le catéchisme et la Messe ! ». Ce catéchisme et cette Messe dont on nous prive arbitrairement et haineusement depuis plus de quarante ans.
    Si bien qu’on peut légitimement penser que si les enfants catéchisés sont aujourd’hui des « cas particuliers » c’est que tout a été fait par l’Eglise moderniste et relativiste de France elle-même pour en arriver là.
    Alors aujourd’hui on a l’impression, en lisant son Eminence – cet évêque qui affirmait il n’y a pas si longtemps qu’on devait vivre sa foi dans le cadre des lois de la république….maçonne et athée ! – , d’entendre un incendiaire se lamenter devant l’Eglise à laquelle il avait mis le feu.

    LSM

  3. Bien dit mais que faire pour que les jeunes aillent au
    catéchisme et surtout qu’ils aient envie d’y aller ?
    Et de plus ,il faut que cet enseignement soit solide et
    ne se résume pas au « vivre ensemble , tout le monde
    il est beau, tout le monde il est gentil » !
    Gnan;gnan, gnan; gnan,gnan,gnan …!
    L’EVANGILE rien que l’EVANGILE !!!

  4. Léa

    Bien sûr si le catéchisme est de qualité, voilà la grande question!
    Le catéchisme ce n’est pas une garderie ou un atelier cuisine!
    Formons d’abord les personnes qui sont en charge de l’enseigner!

  5. Melmiesse

    un bon appel! la société véhicule des valeurs, mais aussi des non-valeurs. le catéchisme apprendra aux enfants à choisir les vrais valeurs et lui donnera la liberté

  6. chouan 12

    le catéchisme devrait commencer sur les genoux de papa et de maman. On voit très bien les enfants suivant qu’ils sont issus d’une famille pratiquante ou non pratiquante. Je pense qu’il faut d’abord faire le catéchisme aux parents et le reste suivra mais pas un catéchisme à la n’importe quoi et enfin que les prêtres soient eux-mêmes croyants, c’est le moins qu’on soit en droit d’exiger d’eux ( ce ne sont pas des paroles en l’air, une grosse partie des soixant’huitards attardés ne croient pas à grand chose!!!!)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *