Capture d’écran 2016-01-14 à 22.08.36

Nouveau magazine dans le diocèse de Laval

Download PDF

eglise_en_mayenne_le_mag__088989600_1349_11012016« EGLISE EN MAYENNE, le mag » est sorti  samedi 9 janvier à l’occasion de la cérémonie des vœux de Mgr Thierry Scherrer. Le nouveau magazine est disponible en version papier, mais aussi en version numérique sur le site. Il est diffusé à 15 000 exemplaires. Publié quatre fois par an, à la mi-Carême, la veille des vacances d’été, pour la Rentrée et le 1er dimanche de l’Avent, Eglise en Mayenne, le mag’ est réalisé en interne par le service communication du diocèse avec Véronique Larat, déléguée épiscopale à la communication depuis le 1er janvier, Jacky Herrault, graphiste, et un comité de rédaction composé de sept personnes.

Vous pouvez en prendre connaissance ici.

Dans ce numéro, nous apprenons notamment la création d’une maison pour femmes enceintes en détresse :

Au mois de janvier 2016, s’ouvrira dans le quartier du Gué d’Orger à Laval une maison « Magnificat ». Elle accueillera six à huit futures mamans quels que soient leur ori- gine, leur milieu social ou leur religion. Il s’agit de proposer à des femmes enceintes désemparées et ne sachant où aller, et qui ont fait le choix de poursuivre leur grossesse, un lieu familial où elles pourront se préparer à donner la vie dans les meilleures conditions. Elles y bénéficieront d’une aide sur le plan moral, matériel et médical dispensée par une équipe de professionnels. L’objectif est de leur redonner, après la naissance de l’enfant, une nouvelle capacité à être responsable de leur vie. Pour mettre en place cet objectif, l’association « Magnificat Accueillir la vie », qui possède déjà depuis 25 ans une maison à Ligueil et qui ne vit que de dons, met en place un accompagnement fraternel. L’accueil qu’elle propose est un engagement d’une personne à une autre, ce qui suppose un encadrement affectif et de tous les instants (la maison est ouverte 7 jours sur 7, 24h sur 24) . Dans ce milieu apaisant, ces jeunes femmes vont pouvoir mûrir leur décision à l’égard de l’enfant qu’elles portent et construire un projet de vie. D’ores et déjà, nous souhaitons la bienvenue à la Maison Magnificat et à ses futures résidentes qui malgré les difficultés, ont fait le choix de la vie.

2 comments

  1. toto

    S’il y a encore des lecteurs qui font des dons au Téléthon, ou à l’UNICEF, ou au CCFD, ou à l’ACAT etc, qu’ils pensent à les re-diriger vers ces maisons d’accueil. Ils seront sûrs ainsi de ne pas alimenter les officines favorables à la culture de mort et de ne pas se rendre complices du massacre des innocents.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *