Pape François: « Avec Mgr Fellay, j’ai de bons rapports »

Download PDF

Dans l’avion qui le ramenait de Fatima, François a répondu aux question des journalistes. Sur la question des rapports avec la FSSPX, il a notamment souligné que « les rapports actuels sont fraternels ». « Avec Mgr Fellay, j’ai de bons rapports. Nous avons parlé quelques fois ». « Pour moi, ce n’est pas un problème de gagnants ou de perdants mais de frères qui doivent cheminer ensemble cherchant la formule de faire des pas en avant. » Des propos intéressants, même s’ils sont relatés par l’article très fielleux de Nicolas Senèze de La Croix, lequel ne se prive pas d’adresser des piques à la Fraternité Saint-Pie X… Vivement la prélature personnelle !

Addendum: les propos du pape cités par le Salon Beige:

Je ne veux pas brusquer les choses» «J’écarterai toute forme de triomphalisme, totalement. Il y a quelques jours, la Feria IV de la congrégation pour la Doctrine de la foi – on l’appelle la Feria IV car ce conseil se réunit le mercredi – a étudié un document. Et le document n’est pas encore abouti [Traduction ? « Ne m’est pas encore parvenu »]. J’ai étudié le document. Par ailleurs les rapports actuels sont fraternels. L’année dernière, j’ai leur donné à tous, la permission pour la confession. J’ai aussi accordé une forme de juridiction pour les mariages. Mais avant tout cela, la congrégation pour la Doctrine de la foi traitait tous les problèmes de sa compétence et qui devaient être résolus. Par exemple, les abus (sexuels, NDLR): les abus chez eux, ils nous en référaient. Idem pour Pénitencerie et la réduction à l’état laïc d’un prêtre. Il y a des rapports fraternels. Avec Mgr Fellay, j’ai de bons rapports. Nous avons parlé quelques fois. Je ne veux pas brusquer les choses. Il faut cheminer, cheminer, cheminer… Et après, on verra. Pour moi, ce n’est pas un problème de gagnants ou de perdants mais de frères qui doivent cheminer ensemble cherchant la formule qui permet de faire des pas en avant.

 

5 comments

  1. don quijote

    Qu’attendre du journal gauchiste de la Croix, il devrait déjà changer de nom, car il ne mérite pas ce nom si glorieux et dire que c’est l’organe « officiel » de la CEF, ça en dit long sur sur cette organisation!

  2. Pauvre pécheur que je suis

    Les routes sont parfois divergentes et un franc dialogue créé plus un rapprochement que la discussion. La bonne entente sera toujours de mise surtout pour les catholiques. L’image de Dieu est imprégné dans l’esprit de tous les hommes + + +

    • Courivaud

      les routes sont divergentes, mais il y a un franc dialogue;

      Super !!! cool raoul !! il ne manque plus que « en marche ! », c’est cela ?

      Il faut faire la différence entre l’Eglise, « société des baptisés » et « le rassemblement des contraires », il me semble, propre à l’irénisme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *