Pape François : première impression de lecteurs de WDTPRS

Download PDF

C’est toujours un peu hasardeux, voire franchement déplacé, de faire un sondage auprès de ses lecteurs pour leur demander leur première impression sur le nouveau Souverain Pontife… L’abbé John Zuhlsdorf, le blogueur impénitent de What Does The Prayer Really Say, a cru pouvoir s’y hasarder hier et annonce que le sondage sera clôt le 18 mars. Je viens de consulter cette page de WDTPRS : 6 657 lecteurs ont donné leur première impression. Voici le résultat de ce curieux sondage. Pour information…

wdtprs

5 comments

  1. Benjamin S.

    Que signifie un sondage dans ce cas ? La Sainte Eglise n’est pas une démocratie et se moque bien des sondages sur le nouveau « pape ». Le fait est qu’en trois jours, il prend un malin plaisir à rompre avec toute Tradition. Oh bien sûr le peuple est content ! Le peuple jubile ! Il veut une « Eglise de pauvres pour les pauvres » : comme c’est « cool » disent tous ceux qui apprennent cela par leur télé, leur ordi ou leur tablette personnelle… donc qui sont tout sauf pauvres ! Tiens, je croyais que l’Eglise était pour tous, catholique c’est-à-dire universelle…

  2. Misericorde

    Bonjour à tous,
    Je pense que vouloir « une Église pour les pauvres » signifie faire ou créer de la place dans l’Église pour les pauvres. En d’autres termes c’est une invite à ceux qui sont riches dans l’Église d’avoir dans leur quotidien une pensée, une action en faveur des pauvres. En effet, l’Église investis plus dans la lingerie pour le clergé, les bâtis et tout ce qu’il faut pour dire la messe. Par exemple une calice pour le vin coute près de 1000 euros. Es ce qu’une solution ne peut être pensée pour réduire les coûts et utiliser le reste des fonds pour l’éducation, la santé et d’autres projets qui pourront sortir les hommes de la pauvreté matérielle aiguë.
    Merci

    • Sygiranus

      Le meilleur client des soyeux de Lyon était le curé d’une minuscule paroisse du diocèse : Ars !
      Lui qui vivait dans la pauvreté absolue et recueillait des pauvres tant matériels que spirituels, dépensait des trésors pour la gloire de Dieu, le célébrant par la beauté de ses offices : rits, ornements, chants, édifices, etc.
      Quant aux 1000€, si vous estimez qu’un prêtre doit préférer pour le même prix, recevoir un ordinateur plutôt qu’un calice, ainsi que je l’ai vu, vous pourrez lui offrir un quart en aluminium pour y déposer le Corps de notre Sauveur !

  3. hermeneias

    Miséricorde par pitié

    On nage en pleine confusion. Dans des sociétés dites laiques certains , en réalité , veulent qu’elle se taise sur l’essentiel , qu’elle n’annonce plus l’Evangile , l’Alliance avec le Dieu Créateur et Père , la dignité de l’être humain qui en découle mais par contre ils veulent bien que l’Eglise joue les utilités et les supplétifs des « programmes sociaux » toujours défaillants en attendant le salut , très hypothétique , de l’homme par l’homme et pendant qu’en réalité on se vautre dans l’immoralité et la violence .

    Le père du mensonge peut se réjouir car on est en plein mensonge .

    L’Eglise quant à elle doit dénoncer le mensonge et s’adresser à tous sans distinction de « classes » et annoncer l’Evangile . D’ailleurs le mot de pauvre est équivoque et à un sens particulier dans les Evangiles .

    C’est le pape François I lui même qui vient de dire que l’Eglise n’est pas une ONG

  4. Galvan Benoist

    Chère Miséricorde, je suis prêtre et j’ai deux calices pour le précieux sang, l’un date de 1937 et l’autre du XIX, ils valent certainement plus de 1000 euros pièces mais ne m’ont rien coûtés et ils ne coûteront rien aux prêtres à qui je les offrirai un jour. Comme les sacristies sont vident des belles choses d’autrefois, la « lingerie » que j’utilise a été payée par moi, elle n’a rien coûté à l’Eglise qui par ailleurs, et sûrement grâce à vous dépense chaque année des millions à travers le monde pour les pauvres et toutes les oeuvres d’éducation. J’ajouterai que, à titre personnel, je dépense une belle somme d’argent et du mien, à moi, et je ne vous dirai pas combien, chaque année pour des oeuvres ou des personnes qui en ont besoin. Alors, si ce n’est pas déjà fait, je vous conseille de vendre votre ménagère de mariage, en argenterie peut-être, de vider vos comptes bancaires et ensuite de donner des leçons aux autres. Sincèrement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *